AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE

Aller en bas 
AuteurMessage
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE   Sam 3 Jan - 13:28

    Il y a vraiment un tant où je me disais que le bal -qui avait lieu deux jours après la rentré- était un événement. C'était assurément parce que je n'étais qu'un nouveau et que tout ce que je pouvais faire, c'était rencontré d'autre étudiants tout aussi paumés que moi et m'amuser. Cette année, je peux vous assurer que il a perdu tout son éclat, derrière les boissons, la superbe décoration et l'ambiance, il y avait un travail qui avait été effectué. Il faut dire que je ne croyais plus à la magie en ces temps là mais je n'avais pas vraiment cherché à comprendre qui était le créateur de tout ceci, ou plutôt les créateurs puisqu'il s'agit d'une communauté déjà installée : les deuxième années. En effet, dès que j'avais posé le pied sur la première marche de l'entrée extérieure, j'avais eu le sentiment que tout serait différent, et je ne m'étais pas vraiment trompé. Être en deuxième année, c'est quelque chose puisqu'on nous considère beaucoup plus responsable, on connait les règles et on se doit -qui arrive vraiment à croire ce que je pense ?- de les respecter en connaissance de causes puisque notre cher Matthiew nous avait quitté -j'ai du mal à imaginer mes amis sans lui, il était vraiment un véritable bout en train. Perdu dans mes pensées, je n'entendis pas une voix m'appelait au loin -après tout rien d'important sinon il répéterait l'opération- et secouant doucement la tête -je n'avais pas réellement envie de m'écraser six mètres plus bas- en prenant bien conscience de l'endroit où se situait mes orteils par rapport à l'échelle sur laquelle je me trouvais, j'accrochais cette fichu guirlande -créé spécialement pour l'occasion, ils en ont de la chance !- au mur avant de soupirer d'aise : bientôt j'aurais terminer cette décoration et je pourrais retrouver ma petite amie -c'était peut être stupide mais être loin d'elle me rendait anxieux, après tout n'avions nous pas passer tout notre été l'un avec l'autre ?
? « Alors Nate, tu as bientôt fini d'installer ces guirlandes ? » me fit sursauté une voix nasale, avant de se mouchait assez bruyamment. Je reprenais mon équilibre -que j'avais failli perdre- avant de lorgner sur la personne en bas qui me scrutait de son regard perçant, qui n'était rien comparait au mien rempli de fureur et de reproche.
NATE « J'aurais peut être fini si tu arrêtais de me le demander, tu n'as pas calculer le temps que cela me retirait lorsque tu venais me le reprochais ? Et puis, tu n'as cas m'aider, je te signale » raillais-je.
? « Non, tu sais très bien que je suis balade alors je ne peux pas t'aider »me répondit-elle avant de se mouchait comme pour me le démontrer. Dégouté, je souris néanmoins en voyant son état, elle ne viendrait pas au bal.
NATE « Franchement Keyah, a part commander qu'est-ce que tu sais faire ? Tu n'aides à rien ! »
KEYAH « Si ! Je supervise ! »
NATE « Evvie aussi le fait, et elle est bien plus aimable, serviable et efficace que toi. Maintenant fiche moi la paix avant que je ne me serve de ton corps comme tapis pour rebondir lorsque je me jetterais de cette fichue échelle » râlais-je tandis qu'elle hoquetait à la vision de moi sur elle, triomphant de l'avoir -en quelque sorte- vaincu. Oh se serait si bien !
    Elle me lança un regard qui aurait pu glacer le sang de n'importe qui -c'était une vipère de toute manière, cela lui allait à la perfection- mais pas quelqu'un comme moi qui en avait l'habitude, et partit en tournant les talons en me montrant très distinctement ce qu'elle pensait de moi. Bah ! On ne peut pas plaire à tout le monde et se serait plaire à vraiment n'importe qui, oui vraiment. Me grattant la tête je jetais un coup d'œil le long du mur que je m'étais amusé à escalader et souriais, il était remplis de guirlande qui étaient là pour tenter de rappeler Monté Carlo -les casinos étaient disposé un peu partout dans le gymnase, les guirlandes rappelaient la piste de danse, étions nous des funky ?- et souriais encore une fois. Bah quand on se donne à fond, on est heureux -au final- de voir le résultat et le mien n'était pas si mal, je tournais les yeux -pas la tête sinon je risquerais de tomber- et essayais vainement de voir Amber -mon « associée » en décoration- mais elle était à l'opposé alors je me résignais à descendre de mon échelle -dommage, je n'aurais plus d'argument pour éloigné cette pie de Keyah- pour enfin touché la terre ferme. Resté debout sur une échelle -en équilibre qui plus est- les bras en l'air n'était pas une position très agréable, normal que mes muscles sont endoloris. M'étirant, je regardais passé les deuxième années qui s'activaient à faire de ce terne gymnase, un lieu où ce soir ils feraient la fête. Je pense revenir sur ma décision que deux jours, c'était très bien pour préparer cet événement, deux jours dont un sans cours puisque les professeurs s'activaient aussi à nous aider. Je remarquais même mon professeur d'art plastique tentait d'aider un pauvre élève qui n'arrivait pas à faire une fameuse « boule disco ». Le travail manuel et moi, c'est pas vraiment cela même si je m'en sors pas mal d'habitude. Levant la main, je fis signe à Amber -me fit elle ou pas ?- avant de tourner la tête et d'essayer d'apercevoir ma douce.. Pas là, dommage mais après tout, de loin, je remarquais que Kayah essayait encore de s'imposer, et pas sur n'importe qui puisqu'il s'agissait de Evvie. Celle la chercherait toujours des problèmes ou c'était juste son défaut d'être perfectionniste ? Je dois avouer que Evvie est quelque peu stresser, bah s'occuper de l'organisation n'est pas facile -je préférais encore rester des heures debout, les bras tendus vers le haut- mais de là à ce que Keyah vienne se plaindre alors qu'elle ne faisait rien, mon sang ne fit qu'un tour et je m'élançais en saluant quelques connaissances -qui ne me prenaient pas pour un monstre- en passant. Déjà j'entendais les jérémiades de Keyah, celle la, il faut vraiment économiser pour s'acheter du stock double face quoiqu'elle trouverait le moyen de nous lancer du venin. Tournant la tête, j'évitais de peu une belle blonde -la tête enfouie dans les cartons qu'elle portait à bout de bras, avec mal- et je grimaçais puisqu'elle risqua de me rentrer dedans mais je l'arrêtais net d'une main avant de sourire.
NATE « Mya tu tiens à blesser quelqu'un ou tu n'avais pas envie de demander de l'aide ? » plaisantais-je avant de tapoter sur le bout de sa tête qui dépassait. « Laisse moi t'aider voyons, ça me fera de l'exercice. J'ai mal aux bras .. »
    Tournant la tête, je soupirais : après tout Evvie avait assez de répondant -maintenant- pour envoyer promener sa camarade et puis, j'interviendrais si cela dégénère, à moins que notre super -j'étouffais un rire- agent de sécurité n'arrive avant que je n'agisse. Ah ce que la vie était belle depuis que tout était fini..

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Donatela
Lovely Liiittle Monkey X3.
avatar

▬INSCRIPTION DAY : 04/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 163
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : GAMMA : Rebels

MessageSujet: Re: NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE   Sam 3 Jan - 14:56

    Ch’uis en retard je suis en retard je suis en retard… ENCORE ! Oui, désolée, je suis toujours en retard, je sais ! Mais j’ai une bonne excuse – ok, pas si bonne que ça – parce que moi, mon petit ami, il n’est pas, ou plutôt, il n’est plus, à Dartmouth. Alors quand il est de passage à Hanover, ben j’en profite pour passer du temps avec lui. Moi qui avait pris la bonne résolution, à propos de cette histoire de bal, d’être là-bas à l’heure, et de faire ce que j’avais à faire, ben encore une fois, c’état raté ! J’ai déjà dis que j’étais désolée ? Oui ? Ben je le dis encore alors, désolée. Mais que voulez vous, quand je suis avec Matthew, je ne passe pas mon temps à admirer ma montre. En plus, elle est moche, faut que je la change. Tu t’en fous ? T’as raison, comme d’habitude, je parle trop, on me le dis souvent. Tant pis !

    Mais je suis sûre que tu ne savais pas que je sortais avec Matthew hein ? Ah, je suis trop forte, qu’est ce que tu veux. Y s’est passé pas mal de choses depuis l’année dernière, et mon couple avec Matthew est de loin la plus heureuse ! Le reste, beaucoup moins, mais je te raconterais tout ça plus tard. Pour l’instant, l’important, c’est que je suis en retard, très en retard, et que j’ai abandonné mes pauvres camarades de deuxième année s’occuper de l’organisation du bal de début d’année, qui a pour but de permettre aux premières années de faire la connaissance des anciens, et aux anciens de se retrouver après ces mois de vacances. Car pendant les vacances, tout ce petit monde m’avais super manqué, enfin, y en a au moins une de laquelle je pouvais suivre l’actualité, c’était ma petite Chelsey ! Qu’est ce que je suis fière d’elle ! J’avais gardé le contact avec tout le monde par IM et par téléphone, mais c’est pas pareil ! Alors les retrouver enfin, quel bonheur ! J’avais fais quoi de mes vacances moi ? Je les avais passées avec Matthew, notre période de dispute bien loin derrière nous. Je lui devais tant de choses ! C’était le seul qui avait été là, discrètement, pour moi, lorsque j’avais manqué de me faire virer de Dartmouth. Sans lui, je ne serais plus là, mais sans moi, lui y serait toujours. Tu veux savoir hein ? Ben tu ne sauras pas ! Pas tout de suite en tout cas, parce que j’ai pas le temps.

    Je venais de revenir à Dartmouth et je traversais maintenant le campus en courant – heureusement que je suis un minimum endurante ! – en direction du gymnase, habillée de mon vieux Jeans troué aux genoux, et d’un T-Shirt que j’avais piqué à Matthew. Non, même pas honte, de toute façon, qui se fiche de comment je suis habillée pour aller installer des lumières hein ? D’ailleurs, je ferais bien de me secouer le trognon, sinon, on va avoir un bal éclairé à la bougie ! Hop, petite accélération dans le virage, sans que mes converses ne glissent dans l’herbe pour une fois, et je voyais enfin le gymnase. Dernier sprint, et m’y voila !

    Je poussais la porte brusquement, quelle mauvaise idée de m’avoir mise à l’organisation de la soirée en plus des lumières, heureusement que Evvie était là, sinon, je vous assure, on n’était pas dans la mouise !

    « Désolée, excusez moi, pardon, j’ai pas regardé l’heure, je suis encore en retard, désoléée… Euh, bonjour tout le monde. » Dis-je, à bout de souffle.

    Je n’avais même pas encore pris le temps de regarder qui était là, et de vérifier si j’étais la seule retardataire, j’étais pour le moment plus occupée à reprendre mon souffle. Ca fait une trotte de l’entrée du campus jusqu’au gymnase, j’aurais du investir dans des roller, ou un vélo, pour Noël, faut que je rajoute ça sur ma liste du père Noël =P. On inspire par le nez, on expire par la bouche, 1, 2, 1, 2, pfiouu. Une fois mon souffle a peu près retrouvé, je me redressais, et avisais enfin la décoration de la salle.

    « Hey, joli Natinouchet ! Tu t’en tires bien ! »

    Je lui parlais sans vraiment lui parler, plus à moi-même qu’à quelqu’un, parce que je ne savais même pas si il était là. Je n’avais toujours pas regardé. Je regardais plus al déco du vieux gymnase terne, qui commençait un peu a plus à ressembler à un lieu de fête qu’a un truc ou des mecs feraient les frimeurs devant une bande de pétasses assises dans les gradins. Allez savoir pourquoi, depuis quelques temps, j’ai une dent contre les sportifs… Enfin, contre un en particulier, en fait.

_________________
¤|Like it or Love it or... LEAVE IT*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE   Dim 4 Jan - 17:05

Je ne m’étais jamais aperçut que le campus était aussi grand, surtout des cuisines au gymnase. Mais en plus d’être long se chemin est couvert d’obstacle, ça non plus je m’en étais pas aperçus ! Pourtant j’ai bien failli me casser la figure cinq fois, tuer trois personnes et renverser le seau du concierge - qui m’aime de moins en moins-. Après tout ce n’est pas de ma faute ! Quand on vous donne trois gros cartons qui font deux fois votre tête c’est pas si facile. Et pour couronner le tout vous ne trouvez pas votre partenaire de boulot ! Heureusement je touchais mon but : le gymnase mais avant j’ai presque réussi blesser une quatrième personne.

NATE « Mya tu tiens à blesser quelqu'un ou tu n'avais pas envie de demander de l'aide ? Laisse moi t'aider voyons, ça me fera de l'exercice. J'ai mal aux bras … »

MYA « Les deux à vrai dire ! » disais-je en souriant au jeune homme « c’est pas facile de traverser le campus les yeux caché par des cartons ! »


Et oui bienvenue à la préparation du bal – qui à lieu dans peu de temps d’ailleurs – jamais je n’aurais imaginé le temps que cela pouvait prendre, en même temps un an auparavant nous étions nouveaux donc seul le résultat nous était présenté ! Bref, ma tache était d’acheter nourriture, boissons et de trouver de la musique en compagnie de Chelsey – que je cherche depuis ce matin et que je n’ai toujours pas trouvé ! – le dernier point n’était pas lui plus difficile nous avions tout ce qu’il valait chez les Alpha.
Le pactole que je tiens entre mes bras est en effet la nourriture. Nate attrapa un des cartons, qu’il était bon de voir le monde – oui je vous jure – je me dirigeais vers une table pour poser les cartons accompagnée de mon sauveur de boite. Une fois poser je me tournai et regarda la salle

MYA « Bon boulot camarade ! » je vis Kayah regarder Nate
« Dis moi …pourquoi Elle te regarde comme ça ? on dirais que tu l’a comparé à Evvie »
et j’étais quasiment sur que c’était le cas. « Et au passage tu n’aurais pas vu Chelsey ? Elle est introuvable depuis ce matin »


J’aperçus Phoebe et lui fit un signe de la main, Evvie quant à elle avait l’air occupé. Je me retournai vers mes cartons pour les ouvrir. Qui avait-il dedans telle est la question ! Des chips, des saladiers, des assiettes, des verres et des bouteilles – de jus de fruits je tiens a préciser – les reste était resté en cuisine.

MYA « Dire que j’ai mis trois heures a traverser le campus et que ce bien va être dévoré par des élèves affamé en moins d’une heure »
ajoutais-je avec une fausse mine triste à Nate avant de sourire et d’ouvrir le carton que celui-ci avait portait « Ton carton est peu plus intéressent ».


En effet cette boite contenait les CD qui allaient servir à faire bouger la salle. En parlant de danser je repensais au fait que je n’avais toujours pas de costume.

MYA « Dis tu sais en quoi tu vas t’habiller ? » demandais-je calmement au jeune homme en m’appuyant contre la table du buffet.
Revenir en haut Aller en bas
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: Re: NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE   Jeu 8 Jan - 18:06

    J'avais toujours su que Mya n'était pas un exemple pour ce qui est de l'équilibre et des limitations des accidents, elle avait assurément dépassé la barre de certaines personnes mais bon il était certain que dès que la tête ne passe plus, on ne voit plus rien. Vraiment je me demandais bien ce qui l'avait retenu de demander de l'aide à quelqu'un -je ne vais pas non plus dire que c'est grâce à mon charme qu'elle a accepté, se serait totalement faux- mais bon les filles et moi, cela fait deux. J'ai déjà du mal à comprendre ma petite amie alors si en plus je devrais comprendre mes amies pour pouvoir ensuite déballer toute une psychologie féminine, non merci. Il y a des jours, en y repensant où je me trouve totalement bête, rien que de penser à ce genre de chose, si si, je vous assure. Tiens en pensant à ma petite amie, j'allais finir par la tenir disparu si je n'avais pas de nouvelles d'elle dans peu de temps, après tout même si elle essaye de se cacher, je supporte mal son attention. D'accord, il ne me restait plus que quelques heures à attendre mais tout de même, mon deuxième prénom n'était pas patience et j'étais sur le point -à chaque seconde- de me diriger à vive allure vers sa chambre. Bien entendu, je ne le ferais pas parce que cela signerait mon arrêt de mort -oui, je sais : comment y arrivera-t-elle ?- mais bon Chelsey n'est pas méchante, elle ne supporte pas juste que.. Je gâche la surprise qu'elle me prépare depuis des jours. Rah, elle aura tout le temps de m'en faire une autre, je dois dire que me sentir loin d'elle me rendait nerveux : après tout, nous ne nous étions peu quitté durant les vacances -sauf pour aller aux toilettes, on est pas du genre à se tenir la main, hein- et le fait de n'avoir que des cours de musique en commun, et bien cela m'irrite. Je sais, je suis un pauvre boulet rattaché avec force -et détermination- à sa petite amie, elle finira par me jeter.. Mais en entendant je préfère en profiter, il faut dire qu'avec tout ce qui s'est passé, ce n'est pas demain que l'on coupera à notre « happy ending » même si en fait, c'est un « happy beginning ». Je préfère utiliser « ending » comme cela pas de crainte pour ce que nous réserve l'avenir puisque c'est fini, je ne vais pas dire que je compte rester avec Chelsey toute ma vie -se serait vraiment stupide d'envisager cela à notre âge- mais.. Eurk ! Je l'ai déjà envisagé.. Misère, suis-je donc condamné à ne dire que des choses stupides dans ma tête ? Je vais finir par inquiéter quelqu'un à garder cette même mimique depuis cinq minutes, tiens, on ne m'a jamais fait -si ce n'est Shane- la réflexion que j'étais souvent en stand by. De moins en moins souvent ces derniers temps, je n'ai plus de vie horrible donc je n'ai plus à me plaindre. Du moins, je crois.
MYA « Les deux à vrai dire ! » me répondit-elle en souriant « C’est pas facile de traverser le campus les yeux caché par des cartons ! »
NATE « Je n'ai jamais osé dire le contraire » riais-je en la suivant des yeux déposé son carton sur la table qui servirait de buffet. « Il aurait donc été préférable de faire plusieurs voyages. Cela ne t'était pas venu à l'esprit ? » rajoutais-je en voyant la tête qu'elle faisait : une mine surprise et pensante. Finalement, je ne disais pas que des trucs stupides.
    Soudainement, je sentis un regard sur moi -mais bien entendu ce genre de regard noir dont vous prenez conscience, ce n'est jamais les regards qui vous couvent- mais je ne pris même pas la peine de vérifier d'où il provenait. Vu mes antécédents, une seule personne se trouvait sur ma liste et rien que d'y penser, je souriais largement. Par contre, Mya mit quelques secondes à s'en rendre compte pourtant ses yeux devaient lancer des éclairs dans ma directions, elle leva les yeux vers moi tandis que je me rapprochais d'elle : les cartons dans à bout de bras avant de les poser sur la table à mon tour et rire à la question qu'elle m'avait posé. Bien entendu, la réponse n'avait pas besoin d'être donné quoiqu'il y a un bon nombre de personne que Kayah Bishops voudrait éradiquer de la planète, rassurons-nous : elle ne sera jamais présidente des États Unis alors pas de quoi angoisser; et puis je suppose qu'elle se sera fait énormément d'ennemis en route, elle nous oubliera vite, nous jeunes adolescents. Quoique cette pensée était à revoir, elle n'avait pas oublié Cédric ni la trahison de sa chère « camarade » qui était au final devenue sa « rivale » mais c'était à la réflexion faite, parce qu'elle les avait sous le nez tous les jours entrain de roucouler. Arg, pensais à ce genre de chose me noue la gorge et je préfère reporter mon attention sur Mya du moins sur son visage, il faudrait bien que je réponde à sa question de toute manière ou elle finirait pas m'avoir à l'usure. Puis alors que j'ouvrais la bouche pour commencer ma syllabe, ma « sauveuse » personnelle du jour apparut, les joues rouges et le souffle court. Tiens elle avait encore couru, qui ne s'en serait pas douté ? Sur deux jours, elle n'a été là -ou n'a pu l'être- que six heures ce qui par rapport à moins, fait beaucoup de différences.
MYA « Bon boulot camarade! Dis moi …pourquoi Elle te regarde comme ça ? »
NATE « Hum, il ne faut pas vraiment aller chercher loin avec elle » marmonnais-je dans ma barbe.
MYA « On dirais que tu l’a comparé à Evvie »
PHOEBE « Désolée, excusez moi, pardon, j’ai pas regardé l’heure, je suis encore en retard, désoléée… Euh, bonjour tout le monde. »
    Je souris malgré moi pour me tourner vers notre vieille amie Phoebe, encore essoufflée. Tiens, je me demande si elle n'allait pas faire un malaise, c'est fou d'arriver à parler alors qu'on vient de courir un marathon quoique pour son cas, elle est a peu près habituer à ce genre de chose. Puis je revins à Mya pour finir d'expliquer ma situation avec la mégère qui nous sert -jusqu'à ce que notre messie dite Evvie, ne vienne à notre secours- de responsable parce que même si je savais qu'elle avait deviné, je ne pouvais m'empêcher de vouloir m'exprimer avec mes propres mots, pour que Keyah entende puisque, j'en étais certain, elle nous écoutait. Elle n'avait vraiment rien à faire, et cela c'est assez rageant. Si j'en avais le pouvoir, je l'aurais déjà cloué sur une de mes guirlandes, au moins de là haut, on l'entendrait et la verrait moins.
NATE « On ne t'en veux pas, on comprend plutôt »
PHOEBE « Hey, joli Natinouchet ! Tu t’en tires bien ! »
NATE « Merci, c'est très aimable à toi de me dire ça. Je dois dire que je ne sens plus mes bras » grimaçais-je avant de me les masser par instinct. « J'espère que Amber s'en sort et aura bientôt fini, sinon elle aura bien du mal à venir ce soir.. Mya, pour te répondre, il en faut très peu en faite venant de nous pour qu'elle pense qu'on la compare à notre MER-VEI-LLEU-SE Evvie » m'exclamais-je, les bras au ciel tandis que des rires provenant de derrière, d'autre élèves, m'affirmèrent que j'étais risible. « Oui. Bon passons, je suis certain que Evvie ne me menacera pas de me faire tomber de deux étages, cette fois là, je ne pourrais pas me résoudre à la prendre comme tapis »
MYA « Et au passage tu n’aurais pas vu Chelsey ? Elle est introuvable depuis ce matin »
NATE « Je sais. Elle m'a interdit de lui rendre visite avant ce soir. Elle veut me faire une surprise et je suppose qu'elle évite tous les endroits où elle pourrait me croiser avant l'heure » soupirais-je, essayant de parraître le moins triste possible, râté.
MYA « Dire que j’ai mis trois heures a traverser le campus et que ce bien va être dévoré par des élèves affamé en moins d’une heure »
NATE « On est en pleine croissance après tout, on a besoin de se nourrir après tout, comment pourrais-tu atteindre les deux mètres sinon ? »
    Je jetais un rapide coup d'oeil dans ses cartons -par pure precausions bien entendu, c'est comme fouiller dans le sac d'une fille, jamais je ne le ferais- et grimaçais. D'accord, tout le monde se jeterais dessus mais je savais que le directeur n'appricierait pas que tous ses élèves soient malades le lendemain. C'était déjà vache de nous forcer à étudier le lendemain alors qu'on s'était couché à pas d'heure, je me souviens encore de sa colère -alors qu'il est plutôt cool à vivre la plupart du temps- lorsqu'il avait remarqué que de sommeil, tous dormaient et que les classes étaient presque vides, alors si en plus on devait y aller alors que l'on frôlait le mal de ventre, c'était inhumain! J'espèrais qu'au moins, Chelsey est prévue des légumes et de la nourriture, pas qe des fast food, et puis après tout, nous -les Alpha- on n'aurait plus rien.. Rectification : on n'avait plus rien dans le frigo depuis que Mya l'avait dévalisé. Je me promis interieurement de faire les courses demain en sortant des cours, après tout Shane pourrait bien nous faire une dépression et je ne souhaite pas l'avoir sur le dos, à me parler de nourriture, toute la journée. J'avais mieux, enfin j'aurais bien mieux à faire.
NATE « Ne t'inquiète pas » commençais-je en posant ma main sur son épaule, avec un sourire compatisant, pour la reconforter. « Tu pourra toujours te venger de ceux qui ont mangé le plus en ne laissant rien aux autres, le lendemain avec les indigestions »
MYA « Ton carton est peu plus intéressent »
    J'esquissais un rapide sourire, mieux ? Super! Tel un enfant à qui on donne son premier cadeau de noël, j'ouvre le carton pour faire face à des Cds, des tas de CD. Il faut dire que Mya déshonorerait la confrérie si elle n'avait pas autant de Cds avec elle. Ceux-ci nous donneraient du répit vu que nous sommes sensés, en bons camarades, faire l'animation -on se croirait à la maternelle- durant un moment mais bon mes doigts seraient en charpie et puis se serait horrible de ne pas profiter de cette soirée qu'on a monté de toutes pièces. Je serais vraiment vraiment en colère, plus que Shane lorsque Chelsey lui a mangé la dernière part de gâteau au chocolat que j'ai fait -un vrai homme au foyer, hein- mais bon comme je le précise encore se serait pas frustration. Tournant la tête, m'appuyant nonchalamment sur le carton -que j'avais fermé- j'observais la salle. Oui, se serait probablement, non se serait tout court, une bonne soirée. Enfin on pourrait s'amuser, bon on a pas vraiment travailler depuis ces trois derniers jours et avant c'étaient les vacances, mais c'était peut être la première fois que l'on s'amusait avec les amis. Et moi, je n'en avais plus qu'un cercle réduit mais présent et je tenais à en profiter. Après tout, on est jeune qu'une fois dans sa vie.
MYA « Dis tu sais en quoi tu vas t’habiller ? »
NATE « J'aimerais bien savoir, je dois m'accorder à Chels comme Cédric sera accordé à Evvie par exemple, enfin par couple. Sincèrement, je n'en sais rien du tout. J'attend le dernier moment ou au pire, je serais déguisé en type normal dans les films. C'est pas super cela ? » Je jetais un regard vers Evvie, qui s'inquiétait de voir chancelé un type de seconde année que je ne connaissais pas, et vers Keyah qui la regardait. « Par contre, Keyah devait venir ici comme d'habitude, après tout n'a-t-elle pas le caractéristique de se faire des films ? » plaisantais-je.

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE   Dim 11 Jan - 0:45

Nate ne pas du tout aidé sur ce coup là, à vrai dire il m’a même enfoncé. S’accorder en couple, depuis le début de la matinée, je m’étais retrouvée avec des couples, je commençais même à penser que j’étais la seule célibataire du coin. Non n’allait pas croire que ma vie amoureuse est sans problème - enfin je ne suis pas sur que l’on puisse parler de vie amoureuse quand on est seule n’est pas – Disons que mes relations avec les garçons sont compliqués en résumé : soi je tombe sur – entre nous on peut le dire – des cons, soi sur des garçons déjà pris. Quelle dure vie que n’est-ce pas ?
Enfin mieux retourner à mes occupations, je m’appuyai contre le mur tout en écoutant mon camarade

Nate « J'aimerais bien savoir, je dois m'accorder à Chels comme Cédric sera accordé à Evvie par exemple, enfin par couple. Sincèrement, je n'en sais rien du tout. J'attends le dernier moment ou au pire, je serais déguisé en type normal dans les films. C’est pas super cela ? Par contre, Keyah devait venir ici comme d'habitude, après tout n'a-t-elle pas le caractéristique de se faire des films ? »
Mya « Je suis d’accord, puis avouons qu’elle prends son rôle de mégère quotidien au sérieux ? » Renchéris-je

Je tendis la main vers la table et attrapa mon portable pour regarder l’heure. Avant de continuer à harceler mon entourage – oui, oui Harceler de questions – on venait à peine de rentrer de vacances et j’étais bien curieuse de savoir comment c’était passé les vacances de tout le monde – moi ? Trop curieuse ? Non –
Mon regard se tourna vers Phoebe - qui se remettait petit à petit de sa course - et Nate

Mya « Alors comment ce sont passé les vacances ? »

Et oui je l’ai posé, je devais avouer qu’en temps normal cette question me déplaisait, la plus part du temps la seule réponse qui sortait de ma bouche c’était : ‘’oui ça va et toi ? Désolé je dois y aller’’ j’ai toujours eu horreur de se genre de questions même si la pire reste celle de noël : ‘’ alors tu as eu quoi ?’’. Enfin cette année c’était différent, pourquoi ? Les gens ne changent-ils pas tout simplement ?
En attendant que tout le monde réponde mes pensées s’échappèrent de nouveau vers ma future tenue, mon choix allaient être vite fais : classique robe noire, sobre qui passe partout. Pourquoi ce prendre la tête ?
En parlant de se prendre la tête, je repensa a mon petit séjour, surtout ma petite escape où je m’étais trompé de route, entre vous et moi j’ai un sens de l’orientation très limité, alors faire le tour du monde c’est bien mais quand on se perd je peux vous assurer que vous regrettait amèrement de ne pas être accompagné.
Enfin ce jour là j’avais fait la connaissance d’une jeune fille, Luna je crois, elle avait – j’en suis sur – eu pitié de moi et ma pauvre carte, nous avions longuement discuté, et je suis lui avait soumis l’idée de venir a Dartmouth, et elle avait l’air plutôt emballé par l’idée, il faudrait que je prenne le temps de la chercher. Au pire je suis certaine – à 99.99 % - que si elle est ici je la trouverais au bal.
Je levai la tête une des décoration était en train de se casser la figure, Evvie s’en était aperçut aussi , preuve en deux temps , trois mouvement, un des élève était en train de monter sur l’échelle pour l’arranger, qu’elle efficacité !

Mya « Bon que nous reste t-il a faire » M’exclamais-je en me redressant joyeusement.


[ Désolé court mais la ça vient pas x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Donatela
Lovely Liiittle Monkey X3.
avatar

▬INSCRIPTION DAY : 04/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 163
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : GAMMA : Rebels

MessageSujet: Re: NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE   Dim 11 Jan - 18:48

    NATE : « On ne t'en veux pas, on comprend plutôt »

    Bah ouf si il me comprend alors ! En même temps, il savait ce que c’était d’être amoureux, a ce niveau, lui aussi, tout comme moi, en avait bavé l’année dernière, mais trop occupée avec mes propres problèmes, je ne lui avait pas botté le train comme je l’aurais voulu lorsqu’il avait quitté Chelsey pour retourner avec Hannah. Si je n’avais pas eu mes propres problèmes à régler, il aurait probablement entendu parler du pays. Mais bon, tout était dans l’ordre, pour lui comme pour moi, alors maintenant, on va aller de l’avant… Enfin, aller de l’avant, laissez moi reprendre mon souffle déjà, hein ?! xD

    On respire, une deux, une deux, une deux… Pfiou, je commençais a reprendre on souffle, ça allait mieux. Heureusement que je n’ai pas de problèmes de santé majeur – hormis ma folie, mais ça, c’est trop tard pour y faire quoi que ce soit – sinon je serais bien embêtée moi ! Mais il ne faut pas croire, galoper d’un bout à l’autre bout du campus, ça entretient, vous allez voir, d’ici la fin de l’année, je serais championne de marathon ! Meilleure que les Kenyans ! Et puis, j’ai une hygiène de vie pas trop mauvaise, faut pas croire, je ne fume pas, ne me drogue pas, et je ne bois pas a longueur de journée, seulement en soirée, ou pour des occasion du genre d’un jeu de « je bois/Je ne bois pas » avec Chelsey ! Ca occupe des jours de pluie ! Mais en dehors de ça, je ne bois pas tous les jours pour n’importe quoi, je ne suis pas alcoolique. Mon plus gros problème, c’est ma gourmandise en fait, mais avec mes sprints, ça compense ! Faut que je me nourrisse tout de même avec toutes ces dépenses d’énergies – loin de moi toute idée mal placée ! Voyons, ce n’est pas mon genre. (Comme si vous alliez me croire xD)

    J’avais donc parlé à Nate sans lui parler, ne sachant guère si il était la ou non, causant de la déco, mais si il n’avait pas été là, ce n’aurait pas été un gros soucis ! Il m’arrive souvent de parler toute seule, de moi à moi-même, bon, je ne suis tout de même pas débile au point de faire des conversation avec moi hein, seulement, je pense à voix haute, je me sermonnes, du genre « Mais qu’est ce que t’es c*n des fois », ou me dis « A mes souhaits » toute seule quand j’éternue. Rien de bien méchant ! Et soudain, OH ! Nate me répondit !

    NATE : « Merci, c'est très aimable à toi de me dire ça. Je dois dire que je ne sens plus mes bras »

    « Y a pas de quoi ! « Répondis-je en me redressant finalement, mon souffle et mon cœur ayant repris un rythme normal.

    Autour de moi, les gens s’activaient, aucune trace de Chelsey, allez savoir ou elle était passée, hein ?! Et puis Keyah elle fusillait Nate du regard… Quelle peau de vache celle la, encore une que je n’aime pas ! Ben oui, elle n’aime pas Evvie… Nan, en fait, elle aime personne cette tête de vache là, alors. Ma devise ? Les amis de mes amis sont mes amis, et les ennemis de mes amis sont mes ennemis. Au moins, c’est clair non ? J’ai donc beaucoup d’amis, masi tout autant d’ennemis !

    Je regardais donc mes camarades de deuxième année qui s’affairaient ça et là… Il allait falloir que je me mette un jour à mes loupiottes moi, sinon, on n’est pas rendus ! Un bal dans le noir, ça peut être sympa non ? Euh, tout bien réfléchis non. Seul petit soucis, je ne sais pas ou étaient rangés les cartons avec les projecteurs te autres spots en tous genres… Je n’ai pas zappé la clé, c’est déjà un bon point, mais dans quelle serrure étais-je censée l’utiliser ? Je zappais donc un partie de la conversation entre Nate et Mya, perdue dans mes réflexions, vainement. Et soudain, l’ampoule qui me servait de cerveau s’alluma ! Oh, magie, comme quoi, mon cerveau n’est pas totalement mort, des fois, une étincelle, et il se remet brusquement en marche !

    « Ah oui, je sais ! » M’exclamai-je ! J’avais définitivement l’air d’une imbécile, mais ce n’est rien.

    MYA « Dis tu sais en quoi tu vas t’habiller ? »
    NATE « J'aimerais bien savoir, je dois m'accorder à Chels comme Cédric sera accordé à Evvie par exemple, enfin par couple. Sincèrement, je n'en sais rien du tout. J’attends le dernier moment ou au pire, je serais déguisé en type normal dans les films. Ce n’est pas super cela. Par contre, Keyah devait venir ici comme d'habitude, après tout n'a-t-elle pas le caractéristique de se faire des films ? »
    MYA : « Je suis d’accord, puis avouons qu’elle prends son rôle de mégère quotidien au sérieux ? »

    Je rechoppais la conversation en route. Les costumes de ce soir, accordés au thème de la soirée ! Personnages de films. Je n’en avais pas trouvé, mais j’avais une robe, c’était déjà ça non ? Je trouverais bien quelque chose, au moment voulu, à sortir, accorder un film a ma robe, et non ma robe au film, Et puis, je suis la reine de l’esquive ! Rattrapant la conversation en route, je dis suite à la petite plaisanterie de Nate, qui déclancha mon rire.

    « Bah, moi, j’espère que Evvie fera un moins un effort pour quitter ses jeans pour une fois ! Keyah, elle, je la voit bien dans le rôle de la belle mère de Blanche-Neige, tu sais, la vilaine sorcière avec le grand nez crochu ? Je trouve que ça lui irait à merveille ! »

    Niveau tenue, je pouvais parler des jeans d'Evvie, regardez le mien ? Et en plus de ça, j'avais un T-Shirt trois fois trop large, piqué a Matthew, alors la, j'avais la classe ! Mais vous verrez, ca vosu fera tout drôle ce soir !

    MYA : « Alors comment ce sont passé les vacances ? »

    « En ce qui me concerne, à merveille ! Loin de l’autre tête de nœud de Brian, et avec Matt’, que demander de mieux ? Et toi, t’as fais quoi de beau ? Toi Nate, p’tit veinard, je te demande pas, je sais ou tu étais, puisque j’embêtais Chels’ au téléphone régulièrement » Dis-je en riant.

    J’étais super heureuse pour ma petite Chelsey, elle avait du passer un été formidable sur les routes, a faire sa tournée, son rêve réalisé, et en plus, au côté de son petit ami, que demander de plus ? Rien que d’avoir passé l’été avec mon chéri me comblait personnellement, mais en plus, réaliser son rêve, la, c’était… Le BONHEUR ! tout simplement !

_________________
¤|Like it or Love it or... LEAVE IT*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: Re: NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE   Dim 18 Jan - 12:52

HJ ( Moi non plus cela ne me vient pas, je vais faire un strict minimum : 30 lignes.
    Il est vrai que s'accorder en couple n'avait pas été mon idée mais lorsque Chels' me l'avait exposé, je n'avais juste pas pu dire non. Après tout, être accordé avec celle qui serait pour moi la plus belle fille de la soirée, qui pouvait demander mieux ? D'accord, j'avais impliqué Evvie -en espérant qu'elle ne vienne pas en jean ou qu'elle ne vienne pas comme l'année dernière, a croire que nous étions vraiment des cas l'année passée- parce que je savais que Cédric -au fond, plus profond, de lui même- souhaitait être lui aussi accordé à sa belle. A croire que les hommes amoureux ont plein d'étoiles dans les yeux, ce n'est pas plus mal puisque cela nous empêche de voir la laideur : comme celle de Hannah par exemple. J'étais certain qu'elle ne nous laisserait pas tranquille, elle avait dû le faire cet été parce que je le lui avais demandé mais maintenant, elle se ferait rongée -si elle ne laissait pas sa fureur sortir- par sa haine envers nous. Qu'importe après tout, j'en ai marre de jouer au bon petit soldat, je suis bien dans le rôle de l'amoureux à qui tout réussi sauf le fait que sa copine lui montre à quoi ils vont ressembler lors du bal, je n'avais pas peur.. J'étais terrifié à l'idée que finalement, elle ne vienne pas du tout, ce n'était là pas la même chose. Je pense à Phoebe -pauvre Phoebe- la personne qu'elle aime se retrouve loin loin du gymnase et ne pourra pas se joindre à nous vu qu'il a été renvoyé, j'aimerais bien savoir pourquoi en y repensant. Je suis sûr que c'est en rapport avec Brian et Phoebe mais après, je ne suis pas sensé tout savoir sur tout, ce qui est bien dommage, je saurais ce que faisais Chels' à l'heure qu'il est. Je fus tiré de mes pensées qui étaient consacré à essayer d'imaginer ce qui m'attendait dans mon placard par Mya, renchérissant sur le cas de Keyah. Ah oui, on rit bien à l'imaginer dans son costume, peut être qu'elle ne s'amusera même pas en plus, trop occupé à surveiller nos moindres faits.. J'en frissonnais d'horreur !
MYA « Je suis d’accord, puis avouons qu’elle prend son rôle de mégère quotidien au sérieux ? »
NATE « Elle va avoir trente ans avant d'atteindre la vingtaine. Pauvre d'elle et surtout pauvre de nous, on va devoir la supporter jusqu'à là ! » plaisantais-je me doutant sérieusement qu'elle nous écoutait, pour ne pas changer.
PHOEBE « Bah, moi, j’espère que Evvie fera un moins un effort pour quitter ses jeans pour une fois ! Keyah, elle, je la voit bien dans le rôle de la belle mère de Blanche-Neige, tu sais, la vilaine sorcière avec le grand nez crochu ? Je trouve que ça lui irait à merveille ! »
NATE « Oui pourquoi pas. Pas contre, je doute qu'on puisse lui faire la proposition, tous les costumes ont été choisi depuis un moment et malheureusement quelqu'un aura déjà pris ce costume là.. Dommage »
MYA « Alors comment ce sont passé les vacances ? »

    Mes vacances ? Bah ce n'était pas réellement des vacances vu que je n'ai fais techniquement que travailler un soir sur deux sur scène, alors pour moi, un fou de musique, ce n'était pas vraiment l'horreur. C'était plutôt bien en fait ! Une chose que mes frères m'envieront toute leur vie s'ils n'y arrivent pas à l'accomplir un jour, se serait bien drôle. Déjà rien qu'au sourire dégagé de Shane lorsque j'étais rentré deux jours avant la rentré, ayant dû quitter Chels' pour qu'elle rentre aussi chez elle retrouvé ses parents que j'avais furtivement aperçus, qu'il avait déjà tout mis en place pour être au même niveau que moi. Jason, lui, je n'avais pas eu la chance de le voir, son école commençant bien plus tôt. Pour résumer, les journées avec ma petite amie, les nuits aussi et les soirées à faire ce que j'aime, qu'est-ce que l'on pourrait demander d'autre ? Ne jamais être fatigué soit, je n'avais jamais autant dormi de ma vie, ma mère a même cru que j'avais arrêté de respirer dans mon sommeil et ce n'était que l'intervention -agaçante- de mon cher Shane qu'elle avait pris conscience que j'étais toujours avec eux. En tout cas, elles étaient bien ces vacances. En y repensant, un sourire béat se dessina sur mon visage et je passais une main dans mes cheveux, nerveux que mon attitude puisse laissait transparaitre certaines choses.
PHOEBE « En ce qui me concerne, à merveille ! Loin de l’autre tête de nœud de Brian, et avec Matt’, que demander de mieux ? Et toi, t’as fais quoi de beau ? Toi Nate, p’tit veinard, je te demande pas, je sais ou tu étais, puisque j’embêtais Chels’ au téléphone régulièrement »
NATE « Oui en parlant de ça, c'était assez énervant, tu appelais toujours au mauvais et ne te fais pas d'idée sur le fait que je répondais une fois sur deux à son portable, pas ma faute si elle se douchait toujours à ce moment là. C'est que c'est suant de répéter jour après jours.. C'est pas une raison, je l'accorde » grognais-je. « Bah nous, on a fait le tour du pays pour promouvoir Chels' normalement comme on a bien travailler, elle devrait sortir son album dans pas longtemps mais bon c'est sans compter sur cette fille assez bizarre qui nous a menacé la dernière fois de ne pas nous laisser nous en sortir. De nos jours, les gosses sont mal élevé je te jure ! » m'étonnais-je encore du scandale qui avait suivi cette menace, à la maison de production.

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
NON, NON, C'EST PAS NOEL MAIS PRESQUE [LIBRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» farine de riz, oui mais j'en fais quoi???
» Que faire sans Bac, mais avec niveau Bac?
» Apres le CAP, BEP électrotechnique, On me propose MEI mais jaime pas beaucoup
» premier trimestre difficile mais ça se calme
» « Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
__ » Dartmouth University .; :: ▬ AFTER HAVIN FUN ▬ :: Les Archives & La Poubelle-
Sauter vers: