AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SUJET DE BASE COMMUN #1 LE BAL

Aller en bas 
AuteurMessage
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: SUJET DE BASE COMMUN #1 LE BAL   Sam 3 Jan - 13:36


LANCEMENT

    La musique ambiante se laisse entendre jusqu'aux bâtiments même de l'université, sans être forte, seulement parce que la plupart des élèves n'attendent que cela : cette fête, la première de l'année et connaissant certaines confréries, loin d'être la dernière. Mais c'est la plus légale du point de vu administratif puisque c'est le directeur qui l'a accordé selon une idée -qui dure depuis des années- des élèves pour se mélanger entre eux : nouveaux et anciens. Durant deux jours, ou plutôt un et demi, les élèves -ayant passé la première année- se sont entraidés pour réaliser ce projet qui a pour thème : Monté Carlo. Des tables de poker, de black jack, de roulette et enfin des machines à sous -des fausses bien sûr- sont disposés sur les bords du gymnase, bien apparents pour que les nouveaux -et anciens qui n'ont pas pu participer- puissent les apercevoir. La décoration est assez tape à l'œil comme dans une soirée bien organisée et de plus en plus d'étudiants se précipitent à l'interieur, habillés en personnage de film ou de dessin animé comme le veux le thème. Pour l'instant, il n'y a aucun problème, la fête commence à peine mais déjà les secondes années -requises- sont à leur poste ou du moins doivent y être mais tant que la soirée n'est pas bien lancée -ce qui ne serait tardé- ils ont le loisir d'aller parler aux autres, puisque c'est cela le but de cette soirée.

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Donatela
Lovely Liiittle Monkey X3.
avatar

▬INSCRIPTION DAY : 04/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 163
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : GAMMA : Rebels

MessageSujet: Re: SUJET DE BASE COMMUN #1 LE BAL   Mer 7 Jan - 17:18

    Encore une fois, j’étais à la bourre ! Je ne fais que ça aujourd’hui : courir ! En retard pour installer les lampes dans la salle, et maintenant, avec ça, j’étais même ne retard pour me préparer. Heureusement, j’avais recruté un paquet de gars costauds pour m’aider avec les spots, parce que c’est engin là sont légèrement lourds, et même si je ne suis pas une petite nature, j’en bavais un peu à les porter. Et puis, il fallait bien qu’ils servent à quelque chose ! Ils restaient là, à me regarder me démener, comme des… des potiches, oui, voila ! Même pas suffisamment galants pour venir m’aider ! C’est qu’on y prenait vite goût aux gars attentionnés tout de même, après avoir passé l’été avec mon prince charmant ! Matthew aurait été là, il aurait tout porté a ma place, sans que je demande quoi que ce soit, parce que lui, il était galant ! Mais les mecs de cette université ne le sont peut être pas, mais moi, j’ai une grande goule, et je ne m’étais donc pas dérangée pour les embaucher, de gré ou de force, à l’installation des lumières.

    N’étant pas du genre très organisée, je n’avais rien imaginé au préalable, et j’avais donc agi totalement au feeling, pouf, un spot de ce coté ci, une loupiotte de ce coté la, un coin plus sombre par la, pour une lumière plus tamisée entre amoureux – même si le mien n’est pas là, je pense aux autres, eh oui – et hop là, le tout s’était monté petit à petit, et lorsque je demandai à éteindre les néons du gymnase et a allumer l’éclairage que j’avais installée, ben j’étais plutôt fière du résultat. Mais bien sur, je n’avais encore une fois pas regardé l’heure – à noter : penser à s’acheter une montre – et je devais encore me doucher, enfiler ma robe, me coiffer… Et j’étais donc retournée à la maison des GAMMA au pas de course, manquant comme toujours de tomber dès que je rencontrais des escaliers. Arrivée à la maison, j’avais sauté dans la douche, pas toute habillée tout de même, j’avais tout de même pris le temps de me débarrasser de mon vieux jean troué et du T-Shirt trois fois trop grand de Matt – c’est qu’il est baraqué mon amoureux tout de même – et avais pris rapidement ma douche. A peine sortie, je m’étais enveloppée dans une serviette et m’étais séché les cheveux au sèche-cheveux, c’est plus rapide. Je m’étais ensuite maquillée le temps que ma pince à lisser chauffe, maquillage discret, mettant en valeur mes jolis yeux verts, puis je m’étais attelée à lisser ma chevelure indisciplinée. Il me fallu en gros un quart d’heure pour cela. Ne me restais plus qu’une dernière chose, car je ne pouvais décemment pas aller à la fête, qui portait sur le thème « personnages de film » et « Monté Carlo », ambiance casino au programme, Nate s’en était d’ailleurs bien tiré sur la déco.

    Je quittais donc la salle de bain, et pris la direction de ma chambre, traversant le couloir en serviette, je ne suis pas connu pour être d’une grande pudeur, du moment que le principal est caché, qu’est ce que cela faisait que l’on voit mes jambes et mes bras nus ? Une fois dans ma chambre, j’attrapais une longue house transparente, pendue à un cintre derrière pas porte. J’en sorti ma belle robe, sur laquelle j’avais flashé. Nous étions censés nous vêtir comme un personnage de film de notre choix, mais la seule idée qui m’étais venue, c’était Coyote Girl, autrement dis, à éviter. Je ne compte pas me mettre à danser sur un comptoir, et si j’en arrive là, c’est que j’aurais un sacré coup dans le nez – l’alcool est interdit, mais qui à dit que je respecte le règlement ? – et qu’il me faudrait une bonne douche froide, histoire de me remettre les idées en place. Et puis, pour une fois qu’on me confiait une responsabilité ! C’était vraiment rarissime, j’étais censée superviser, en compagnie de Evvie, ma vieille copine =D le déroulement de la soirée, mais je comptais bien ne pas me la jouer pot de fleur dans un coin, à regarder les autres s’amuser !

    La robe sortie de sa housse, je l’enfilai, prenant soin de ne pas la froisser ni la déchirer – me connaissant, c’est bien vite arrivé –, et je mis bien cinq bonnes minutes à me débattre avec la fermeture dans le dos. Une fois la tâche finie, je me plaçais face à mon grand miroir, histoire de voir le résultat.

    En face de moi se trouvait une jeune femme blonde, aux cheveux soyeux, et maquillée légèrement, dont les yeux verts brillaient de malice. Sa peau légèrement pale contrastait avec le noir et le rouge de sa robe, qui mettais en valeur ses formes agréables, et révélais ses jambes fines, sous sa jupe assez longue, et à la coupe asymétrique, faite de sortes de toile transparente noire. Eh oui, c’est moi. J’ai la classe d’un coup hein ? Oh, ne vous attendez pas a ça tous les jours non plus ! Mon vieux jean me convient très bien pour aller en cours, mais là, j’ai fais un effort ! Bon, OK, je ne représente aucun personnage de film, mais ça, ce n’était pas un problème, j’improviserais ! Je ne sais plus qui m’a dis que je suis un cinéma a moi toute seule. Je jetais un coup d’œil à l’heure, sur mon réveil qui s’était pris un paquet de gadins, oho, j’étais à l’heure, j’avais rattrapé mon retard, et voila qu’a présent, j’étais en avance ! Ca tombe bien, j’espérais arriver avant le début officiel du bal, histoire de faire un tour de contrôle des éclairages, et puis d’être là à l’arrivée de tout le monde… Histoire d’aller récupérer mon ravitaillement, caché quelque part. K’enfilai donc mes chaussures noires à talon, prête a partir. Un petit coup de gloss sur mes lèvres, je ne pris pas de manteau tandis que je quittais la maison, sans oublier d’enfiler les longues mitaines de dentelle noire, qui n’allaient pas a la base avec la robe, mais que je me voyais bien ajouter pour accessoiriser.

    La soirée était loin d’être froide, à croire que le beau temps n’avait pas encore décidé de nous quitter, et sur mon passage, quelques regards se retournèrent quand les gens me reconnurent. Ils avaient de quoi être surpris, j’avais abandonné mes traditionnelles converses, jean, et t-shirt plus ou moins informe pour une jolie robe, ça faisait du changement. Je fis le chemin à pas rapides, mais je n’eu pas besoin de courir. Il me fallu cinq petites minutes pour atteindre le gymnase, dans lequel j’entrais. Seules quelques personnes, de deuxième année, donc des connaissances, s’y trouvaient déjà, allant de droite à gauche, aussi class les uns que les autres, vérifiant les derniers détails. Je ne m’avançais tout d’abord pas dans la salle, passant plutôt derrière, histoire d’aller allumer les lumières, honneur qui m’étais laissé, avant le début de la fête. Je vérifiais les branchements pour la énième fois, manquerais plus que je fasse tout péter, puis poussais les boutons afin d’allumer les lumières groupes après groupes. Espérons que ça a suffisamment d’allure, j’avais déjà vérifié que tout marchait et était à sa place, mais al déco n’était pas encore finie, tout n’était pas installé… L’instant de vérité. Je sorti enfin de ma cachette, et me dirigeais vers le centre du gymnase, sans répéter attention aux autres, mes talons claquant sur le parquet. Une fois au milieu du vaste endroit, je regardais partout autour de moi, vérifiant qu’aucune lampe ne soit grillée, aucun projecteur mal dirigé… Ouf, c’était bon, la fête pouvait commencer. Attendant l’heure H, je laissais les autres vaquer à leurs occupations, et allait me placer auprès de la table où se trouvait le buffet mis en place par Mya et Chelsey, si mes souvenirs sont bons. Bon, c’est peu être pas ça, mais j’ai été pas mal occupée, aussi, je n’avais pas que ça à faire d’admirer les autres. En patientant, je parti dans mes pensées, a quoi est-ce que je réfléchissais ? Et bien je me disais que ce bal promettait d’avoir du succès, mais que il me manquerait une chose ce soir… Et qu’il y aurait également quelqu’un que je voudrais envoyer voler comme un ballon dans un but. Je vous laisse vous imaginer de qui je parle, vous avez le choix ! Mais demandez vous qui est-ce que je voudrais voir viré de cette Université, afin d’innocenter celui que je voulais voir ici ce soir, c'est-à-dire Matthew.

    Et pendant que je réfléchissais, le début du bal arriva, et les élèves, de toutes les années confondues cette fois, commencèrent à envahir la salle, au fur et a mesure que le son de la musique montait un peu plus fort, histoire de donner de l’ambiancE.

    robe de phoebe CLIC

_________________
¤|Like it or Love it or... LEAVE IT*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET DE BASE COMMUN #1 LE BAL   Mer 7 Jan - 17:57

Le temps était beau. loin d'être très lumineux cependant, il donnait à l'université une ambiance toute particulière. Le soleil se couchait déjà à l'horizon, et le ciel avait adopté des couleurs orangées tendant sur les roses qui avait tout de romantique. C'était déjà la fin du premier jour de cours, de Luna à l'université. Jamais elle ne s'était attendue à ce que tout ça soit si grand. Elle s'était perdue une bonne trentaine de fois aujourd'hui, et rien n'avait réussit à lui remonter le moral. Surtout, que seule, elle pensait souvent à ses parents, à ce qu'ils pouvaient bien faire l'un et l'autre dans leur grande maison vide, sans elle.... Il fallait éviter à tout prix de penser à ce genre de détails, cela ne représentait jamais quelque chose de bon, et Luna était une sensible. D'un certain coté, sa solitude l'avait rendue plus forte, et une fois de plus, une fois de moins, quelle était la différence.

A ce moment précis donc, alors que la vrai lune grimpait déjà vers le sommet du ciel, Luna cherchait à rejoindre au plus vite sa chambre. Elle se réjouissait d'avoir un lieu pour elle. Elle pouvait décider du moindre de ses gestes sans risquer de gêner sa colocataire. L'ennui c'était que personne ne lui avait indiqué l'endroit des dortoirs, et à ce rythme là elle risquait d'y passer la soirée. Quelle horreur ! Déjà le fait de ne pas dormir était moyennement envisageable pour une fille comme elle, mais en plus de cela, l'idée de déambuler toute la nuit sans but la dérangeait. Elle refusait de se faire si facilement remarquer dès le premier jour. En marchant elle essayait de reconnaître des coins, des couloirs, ou même des salles qui lui permettrait de savoir ou aller


*Pas de panique Luna... On se calme...*

Ne cessait-elle de se répéter pour se donner de la force, et du courage. Soudainement à l'angle d'une allée, la jeune fille se stoppa nette devant une affiche. Elle ouvrit des yeux ronds. Un bal ? Quoi ? Déjà ...? Elle regarda sa montre pour vérifier que le jour d'aujourd'hui correspondait bien à celui de l'affiche. Pas de doute c'était bien ce soir, au gymnase. Nouveau problème... Ou est ce qu'il était celui là? Et elle qui pensait que toute la vie ici allait être d'une facilité légendaire... Elle faisait fausse route sur toute la ligne. Elle regarda tout autour d'elle, et remarqua un prospectus de la soirée au sol. Elle s'accroupit et le saisit. Un bal costumé... Monte Carlo et personnage de film... Encore quelque chose de bien. Elle n'avait pas de costume, pas de tenue de soirée, pas de carte, pas d'amis. Cela faisait beaucoup, d'autant qu'elle se voyait mal, arriver seule, non déguisée, à une fête qui devait convoiter absolument tout le lycée.

*Non, tu ne paniques pas... Après tout ce ne sont que quelques murs, et quelque bouts de tissus... Mais qu'est ce que je racontes moi ?!*

Elle s'infligea des coups sur les tempes comme pour se réveiller d'un mauvais rêve. La panique ne résolvait rien. Il fallait qu'elle se calme. De toute façon, il était bien trop tard pour chercher un costume, ou une tenue de soirée. Si elle trouvait le gymnase elle y irait comme elle était et s'excuserait de son mieux auprès de l'administration. Elle se laissa glisser contre le mur jusqu'au sol et plongea sa tête dans ses mains. Pour une fois qu'elle aurait voulu voir du monde, les couloirs étaient parfaitement déserts. Elle essayait même d'entendre, ne serait-ce qu'un bruit infime en signe de musique, mais il n'y avait rien d'autre que le néant.

*Je suis finie...*

Elle se releva aussi facilement que lui permettait ses chaussures bleues légèrement talonnées et avança dans la bruit sourd que faisait ses sandales. Elle tourna plusieurs fois dans des impasses, dut faire demi-tour, elle frappa à de nombreuses portes de salles de classe comme si elle espérait que celles ci lui répondraient un "Entrez" bien distinct, ou même en espérant qu'elles se mettraient à chanter "C'est ici le bal, vient tu vas t'y amuser". Elle se savait ridicule. Luna entama son cinquantième couloir avant d'entendre pour la première fois, quelques notes distinctes de musiques, qu'elle ne reconnaissait pas encore. Elle avait enfin un chemin! Les oreilles aux aguets, la jeune fille avança posément en direction de la fête, si toute fois c'était bien elle....

*Génial... En plus je vais être en retard. Quel merveilleux premier jour...!*

Elle poursuivit sa route. En passant devant une porte vitrée, elle admira son visage. Sa coiffure n'avait plus de forme, et son maquillage avait coulé. Elle avait les yeux noirs, certes, mais à quel prix ? On aurait cru qu'elle avait reçu un violent coup de poing dans l'oeil, tellement cela faisait "pâté". Avec ses doigts, elle essaya d'enlever le surplus de crayon, et d'enlever le traces de mascara qui s'étaient formé sur ses yeux. Le résultat, loin d'être remarquable, serait acceptable pour aller à la soirée. Elle continua sa route, en espérant croiser une connaissance, qui ne pouvait être que Mya, qu'elle connaissait uniquement. Elle croisa involontairement des doigts, et ajusta sa jupe noire sur ses hanches, et frotta les faux plis. Un repassage de fortune ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUJET DE BASE COMMUN #1 LE BAL   Jeu 8 Jan - 23:36

Sujet de base commun, le bal - préparation
    Jamais, je ne m'étais sentie aussi stressée. C'était le rentrée tant attendue, pour cette événement mon père avait accepté que les anciens élèves organisent une sorte de bal de Bienvenue. C'est sympathique mais stressant selon moi. Je ne connaissais personne. Mon père essayait tant bien que mal de me rassurer. Mais c'était inutile, la peur ne partira donc jamais. Lorsque j'ai entendu parler d'un bal, la première question qui me vint à l'esprit fut: « Mais que vais-je donc porter pour cette occasion? ». J'aurais aimé porté une robe cousue par ma mère, mais je me serais sentie à l'écart. Car, heureusement que j'avais demandé à mon père s'il y avait un thème spécial, sinon je serais venu avec une robe quelconque et les autres, déguisés en toutes sortes de personnages tirés de films ou de dessins animés. Personnellement j'étais plus attiré par le deuxième thème du bal qui s'intitulait « Monte Carlo », j'ai toujours adoré les casinos, les jeux, le poker, les machines à sous … Je n'avais pas vraiment d'idées pour mon déguisement, pourtant, habituellement mon imagination est débordante. Dessins animés, films ... aucune idée me venait en tête, ça ne m'inspirait vraiment pas. Je savais que ma mère allait me proposer des idées très - même trop - originale. Entre un pirate comme Jack Sparrow, Stitch, les monstres "monstrueux" de Monstres&cie, une orpheline comme Oliver Twist, une "plastique" comme dans Mean Girls, Superman ... La liste était encore longue, très longue. Pendant ce temps, une idée me vint soudainement à l'esprit. Le temps qu'elle atteigne mon cerveau fut long. Pourquoi pas Cheerleader, comme dans American Girls. J'me demande comment ai-je pu ne pas y penser plus tôt, c'est quand même un de mes films favoris. De plus, j'ai déjà mon équipement de Cheerleader, puisque quand j'étais jeune j'ai toujours voulu en être une mais ce rêve ne s'est jamais réalisé. En annonçant cette nouvelle à ma mère, elle était déçue car elle n'aime pas trop ce sport et ce n'était pas une de ses idées. J'étais contente d'avoir enfin trouver un déguisement qui me plaisait. Je pense que les anciens élèves et nouveaux aussi, les élèves si on généralise, vont trouver ça étrange une Bêta déguisée en Cheerleader mais alors en plus que je suis la fille du directeur. Mais bon je m'en suis toujours fichue de l'avis des autres. "Etre bien dans sa peau est tout ce qui compte", surtout, se fiche du regard des autres. Et, on ne me reconnaitra peut être pas, quoique avec ma chevelure blonde c'est dure de se cacher. Tout était prêt désormais, la seule question qui se posait était: Vais-je faire de nouvelles connaissances ou alors la solitude sera encore mon amie de la soirée ?

    Premier jour, premier bal, premier pas universitaire. Évidemment, nous n'avions pas cours puisque c'était un jour particulier. Je sortis de la maison avec mes mille&une valises, ma mère m'avait obligé de prendre beaucoup beaucoup de choses inutiles même si j'habite à 40km de l'université. Mon père avait, spécialement pour moi, engagé une limousine et son conducteur. Pourtant, je lui avais bien dit que ce n'était pas la peine, c'était trop inutile, de plus que je ne voulais pas me faire remarquer. Têtu comme il est, il n'a pas voulu m'écouter et il croit bien que cela me fait plaisir mais ce n'est pas vraiment la cas. J'trouve que c'est un peu de la prétention et je hais la prétention. Les avantages de la limousine était que on pouvait regarder la télévision et que les fenêtres étaient vitrées ce qui m'arrangeait beaucoup. Mon père était à mes côtés, il était très heureux. Retrouver ses anciens élèves, l'organisation du bal ... tout ça le mettait de bonne humeur. La limousine s'arrêta assez brutalement et mon père souria. On était arrivé, j'avais très peur. Je sortis de la limousine en essayant de me faire très discrète. J'examinai l'université, elle était vraiment magnifique. J'étais très fière que mon père en soit le directeur, c'était un privilège. Je constatai qu'on était les premiers, c'était évident en même temps puisque c'était mon père qui "inaugurait" la rentrée, car c'était le seul à posséder les clés. Il me fit visiter l'université, pièce par pièce. Et la pièce finale fut ... ma chambre. Je pensais que je serais en collocation comme toutes autres personnes étudiant ici. Mais mon père en a fait encore trop, il m'avait réservé une chambre seulement pour moi. J'allais être gênée, les étudiants allaient penser de moi que j'étais "la petite fille à papa" qui était le directeur. C'était vraiment trop gênant. Arg, moi qui voulait me faire discrète, ce n'était pas gagné d'avance. N'empêche que ma chambre était vraiment spacieuse. Je demandais à mon père de me laisser seule pour m'installer & me préparer. Je déballais mes valises, ça n'en finissait plus ! Ma mère m'avait vraiment donné des choses inutiles. Mes parents veulent toujours me faire plaisir, mais quand ils en font trop ça m'embarrasse plutôt qu'autre chose. La dernière chose que je sortis fut mon équipement de Cheerleader, il était blanc et noir avec deux pompons noirs, j'hésitais à les prendre ces deux-là. Le temps passait et je n'étais toujours pas prête, mais bon il ne me fallait pas non plus des heures pour enfiler cet équipement. Je me dirigeai vers la salle de bain, j'me suis regarder dans la glace. J'avais une mine d'enterrement, c'était pas beau à voir. Bon il fallait que je passe à l'action. J'voulais me faire un lissage mais finalement je préfère les boucles, c'est plus joli. Une petite touche - pas qu'une petite remarque - de maquillage, pour me donner un air joyeux au moins. Équipement enfilé, j'étais enfin prête. Je regardai l'heure sur mon portable, j'étais en avance, même trop. Tant pis, j'vais aller voir comment se prépare le bal, j'pourrais faire quelques connaissances peut être, enfin j'espère.

    Sortant de la pièce, je manquai de tomber. Ça commence bien dis donc! J'imagine même pas l'humiliation, heureusement qu'il y avait personne dans les parages. J'me dirigeai vers le gymnase. J'entrai dans la pièce et je découvris une salle magnifiquement décoré. Des tables de poker, de black jack, de roulettes et enfin ce que j'adorais le plus: des machines à sous mais, malheureusement, je remarquais que c'était des fausses - ben oui, on est quand même dans une université, ce n'est surement pas légal. Pas grave, je ferais sans. J'pourrais jouer au Poker tout de même. J'entendis un petit air de musique, agréable. Il n'y avait que quelques personnes dans la salle mais ils ne remarquèrent pas ma présence. Je restai debout essayant de trouver une chaise pour m'asseoir et patienter.

    ( je vous pris de m'excuser de cette longue attente :/. Mais bon, le principal c'est que j'ai fini mon post, il n'est pas très long mais j'ai essayai de résumer mon arrivée, la préparation ... )
Revenir en haut Aller en bas
Sunshine Brooks
    ▬ He always said that ♥ looks like a sunhine .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 27/12/2008
▬NBRE MESSAGES : 45
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Bêta .;

. Nothing to hide .
▬T'AS DES AMIS DANS LE COIN:
▬MOYENNE SCOLAIRE:
86/100  (86/100)
▬POPULARITE:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: SUJET DE BASE COMMUN #1 LE BAL   Mer 14 Jan - 22:07

HS ( C'est pas grave, on te pardonne, c'est normal quand c'est un de ses premiers texte que l'on fait. Et puis, je suis certaine que tout le monde en a profiter. Maintenant c'est a moi, après je pars mais c'est juste parce qu'il faut obligatoirement posté là

    Enfin ! Un vrai cri qui vient du cœur ou du moins de l'endroit où il devrait se trouvait, on ne sait jamais, il pouvait être tombé quelque part pendant que je courais, me retournant l'estomac durant ce furtif trajet. Il faut dire que de courir de l'entrée de l'université à la maison de ma confrérie n'avait pas été très sympathique. Surtout qu'on était sensé venir nous cherchait mais surtout je ne devais pas m'en prendre à ma pauvre Kalee d'amour, elle n'y été pour rien si elle avait été trop absorbé durant ses trois dernières heures, par l'angoisse de l'image que l'image lui renverrait après plusieurs interminables soins d'après Evvie, mon autre moitié. Je l'avais en travers de la gorge. Toutes les remarques qu'elle avait bien pu faire durant ces heures là où nous étions assises -ou allongées selon préférences- je les avais ignoré parce que je me préoccupais de l'après. Et finalement mes efforts avaient payés puisque nous étions arrivé quelques minutes plus tôt chez nous, totalement parfaites si c'est le bon adjectif puisque pour Evvie, il se résumait un peu plus à « transformer » mais bon la majorité l'emporte sur le faible parti. Cela avait été agréable, vraiment, mais j'étais heureuse de fuir cette atmosphère étouffante qui se créait lorsque je me trouvais avec Kalee et Evvie en même temps, je ne sais pas pourquoi mais j'avais alors l'impression d'être prise en sandwich et je détestais cette impression. Je devais me faire des idées, elles étaient cousines et un lien encore plus puissant que le lien qui nous liait toutes les trois, les rassemblerait pour la vie. J'en étais légèrement jalouse mais bon, ce qui me rassurait c'était l'énergie qu'elle mettait dans l'effort de me prouver que l'un m'apprécier plus que l'autre.. Du moins, au début, après cette après midi, je ne dirais plus que les soirées entre filles sont superbes, mais plutôt éprouvante puisque le temps que nos soins soient totalement finis, nous en avions profiter pour faire une petite surprise à Evvie, Kalee et moi, maintenant la question était de se demander comment elle réagirait. Bah ! Après tout, je n'aurais qu'à lui faire les yeux doux, vous ai-je déjà dis que personne ne pouvait résister à mes yeux de chiens battus ? Oui, certainement mais c'est bon de m'entendre penser que peu de personne arrive à me dire non.
    Une fois de retour près des confrérie, j'avais abandonné Kalee pour pousser Evvie vers notre magnifique maisonnée aux horribles moquettes -non je ne démordrais jamais du fait qu'elles sont horribles!- pour finir ce qui avait été trois heure et dix minutes plus tôt, commencé par les femmes aux agiles mains du salon de beauté que j'avais réserve. C'était bien beau d'être près mais y allait ainsi, vêtu de vêtements ordinaires -et d'ordure pour Evvie, je ne m'en remettrais jamais- mais aussi fallait-il enfiler son costume. Je n'avais pas eu le temps d'acheter quelque chose de passable à Evvie mais elle m'avait assuré sur la route du retour, qu'elle avait quelque chose de fantastique -j'ai bien peur de ce mot dans sa bouche mais bon, j'ai laissé passé- et la discussion s'était arrêté là, je l'avais déposé -ou lancé- à travers le couloir pour qu'elle retrouve sa chambre et enfile sa robe tandis que je me précipitais dans la mienne. Kalee ne m'aurait pas permis de la faire retarder quelques minutes de plus, après tout, elle n'en allait pas faire tout un fromage pour quelques minutes de plus -soit nous avions une demi heure de retard mais quand même- et puis comme je l'avais déjà dis : « les gens comme nous » -je ne sais pas comment on est, mais elle avait plutôt bien marché à ce mot- « se font toujours désirés ».
EVVIE « Sunny, je n'arrive pas à fermer ma robe, tu crois que.. »
SUNSHINE « J'arrive » avais-je soupirer, avant de laisser tomber la housse contenant mon déguisement pour me diriger vers la porte. « Qu'est-ce que je ne ferais pas pour toi Evvie.. »
    Puis tout s'était passé assez vite, elle s'était habillée et finalement rayonnée de bonheur en voyant l'image que lui renvoyait le miroir -on aurait pu croire que c'était Kalee- et bizarrement, quelque chose en moi, tout en bas -dans mon estomac- c'était mis à se réchauffer. J'étais heureuse de rendre heureuse ma meilleure amie, j'avais réussis mon stupide pari finalement, j'allais les empoché ces 20 $ et Alex allait, par contre, râlé mais c'était ça de perdre, cela lui arrivait en plus assez rarement. Et elle était partie, je lui avais dis de ne pas se retarder encore plus à cause de moi, et que si elle voyait Kalee et Alex qu'elle les emmène avec elle au gymnase, je trouverais bien toute seule. Je m'en étais ensuite retournée dans ma chambre que j'avais fermé avant de soupirer, c'était à mon tour de faire figure de princesse, et même si j'en avais l'apparence, je n'en avais pas réellement le moral. Après tout si les contes de fées existaient, je ne serais pas ici à me demander si j'allais finalement trouver un cavalier.
    [...]

    Je m'avançais assez lentement -pas par peur, les Brooks n'ont jamais peur- mais par précaution. Je ne savais pas encore à quoi je ressemblais enfin si, je n'étais pas assez folle pour attendre de me voir dans un reflet d'une vitre et de remarquer que ma mine était horrible, j'avais bien entendu jeté un coup d'œil mais je n'avais encore aucune idée de la réaction que les autres auraient. C'était assez dérangeant, d'habitude, je le savais toujours mais ce soir, le doute planait dans ma tête. Je franchis le seuil bientôt suivi par d'autres élèves, je n'étais pas la dernière, et je remarquais avec étonnement -et émerveillement- la décoration de la salle ainsi que tous ce qui y était entreposé. C'était certain Alex allait joué et perdre assez gros.. Cela me fit rire. Puis finalement me mettant sur le côté de la porte, je scrutais -de ma petite taille, quel horrible défaut!- les environs du gymnase dans l'espoir d'apercevoir une connaissance. Rien, du moins, rien que je ne vis. Je soupirais et tournais la tête vers la gauche. Mauvaise idée, il y avait pas mal de personne qui me regardaient avec un regard que je n'appréciait pas réellement mais bon vu la tenue dans laquelle j'étais, c'était normal, je l'avais cherché. Quelques minutes après avoir parcouru la salle du regard, je grinçais des dents tandis que j'entendais pas mal de voix mâles, essayant de motivé une tierce personne. C'était bien ma veine, comme si j'avais besoin d'un rendez vous arrangé. Tournant les talons, je sortis du gymnase -il ne faisait pas froid- et je me dirigeais vers un endroit isolé. Je sais ce n'est pas ce que j'aurais du faire, mais je ne suis pas réputée pour réfléchir quand je suis troublée, et il faut dire que je l'étais.

HS ( La suite par là -> CLOCHETTE SANS PETER PAN

_________________
    © HEROIN
    My life sucks without you
    I wish one day you'll understand
    Until this day, I'll hope that my smile do not betray me

    ROCK'S SPIRIT ISN'T DEAD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patacitrouille.forum-canada.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUJET DE BASE COMMUN #1 LE BAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
SUJET DE BASE COMMUN #1 LE BAL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet type brevet autobiographie 3ème ?
» CNED - Corrigés Base Physiopatho'
» Le socle en anglais, espagnol et allemand
» sujet de statistique (de base) help me
» Base de données legislative

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
__ » Dartmouth University .; :: ▬ AFTER HAVIN FUN ▬ :: Les Archives & La Poubelle-
Sauter vers: