AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE

Aller en bas 
AuteurMessage
Sunshine Brooks
    ▬ He always said that ♥ looks like a sunhine .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 27/12/2008
▬NBRE MESSAGES : 45
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Bêta .;

. Nothing to hide .
▬T'AS DES AMIS DANS LE COIN:
▬MOYENNE SCOLAIRE:
86/100  (86/100)
▬POPULARITE:
52/100  (52/100)

MessageSujet: TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE   Sam 3 Jan - 17:38

    L’ennuis, c’est un vide intergalactique qui n’a de place que pour les gens qui ne savent pas quoi faire. Malheureusement, il s’agit ici de moi dans le meilleur des cas –parce que je ne souhaite à personne de se sentir comme une coquille vide, c’est très perturbant surtout pour moi, une jeune fille qui ne manque pas d’idée pour se divertir d’habitude. A croire que cette fois-ci, il fallait que je prenne le contre coup de tous les autres jours ; alors que normalement j’avais prévu une super journée –qui ne changeait pas des autres dans sa joie et sa bonne humeur- et il avait fallu pour qu’elle s’accomplisse que j’attende une heure et demi. Plus que six minutes –oui, je suis assez pointilleuse sur les limites- pour que je puisse enfin sortir de ma chambre ! Allez savoir pourquoi j’y suis, hein ? Bien, pour dire vrai, j’attend quelqu’un et ce quelqu’un est en plein travail –ou du moins c’est ce qu’elle a essayé de me faire croire- et moi en tant que gentille fille avec un grand sourire je lui ai bien entendu affirmé que je l’attendrais.. Oui mais je ne suis pas patiente, stupide et naïve peut être mais loin d’être patiente et je commence à en avoir marre d’attendre ! C’est vrai, comment ma meilleure ami peut-elle préféré un travail –à moins qu’il ne s’appel Cédric- à moi ? Franchement qui pourrait préféré autre chose à moi ? Je ne suis pas stupide, juste énervante –de temps en temps- exubérante mais adorable, même un chiot –et ses stupides yeux battus- ne pourrait pas faire le poids alors pourquoi est-ce que j’étais allongé, sur le dos, dans mon lit alors que je pourrais être dans ce sublime salon où j’avais pris rendez-vous pour trois ? Oui, absolument, je suis rancunière et j’ai bien le droit puisqu’à cet instant, c’est tout ce qui me reste. Cinq minutes et vingt huit secondes. Est-ce que même le temps s’était ligué contre moi ? Parce que c’était ce que j’étais entrain de me dire, après tout il n’avance que lorsqu’on ne veut pas alors qu’il prend tout son temps –justement- quand on veut qu’il se bouge les fesses –si fesses, il y. La vie est injuste. Non, c’est vrai. Kalee, elle, ne m’aurait jamais fait un coup pareil –je me demande même ce qu’elle est entrain de faire- et c’était peut être cela le problème. Non pas Kalee.. Mais le fait que je sois beaucoup plus proche d’elle que d’Evvie –ce que j’essaye de corriger bien entendu- fait que je me suis habituée à ce que jamais elle ne me dise non –vous voyez ?- ce qui me facilite mieux la tâche. Je suis trop adaptée à Kalee ou alors c’est elle qui est adaptée à moi, dans tous les cas, elle ne m’aurait jamais fait cela ! Soupirant encore une fois –bien trop depuis une heure- je décidais que me lever était la meilleure des choses : il fallait que je me dégourdisse les jambes pour pouvoir –sans me claquer un muscle- sauter sur Evvie et lui faire tenir sa promesse. Un coup d’œil rapide au sol, sur ma magnifique moquette -qu’ils devraient remplacer par du parquet tout de même, se serait plus jolie- bleu clair, me rappela ce que j’avais bien pu faire durant cette heure qui commençait vraiment à s’éterniser : des livres jonchés à l’envers parce que lus, des magasines de mode et de beauté –que j’avais acheté pour ma petite Evvie- ainsi que pas mal de vêtements. Malheureusement, je m’étais relevé trop rapidement et la tête vint à me tourner et je retombais comme une masse sur mon lit qui m’amortit en remuant encore un peu, et je me perdis dans une nouvelle contemplation du plafond –diacre qu’on pouvait s’ennuyer ici- en attendant que mon réveil, qui semblait s’être figé, n’avance enfin pour mon plus grand plaisir.
SUN « Est-ce qu’elle m’en veut ? » murmurais-je à l’instar de l’image de Kalee, furieuse que je l’ai fait attendre une heure, qui s’inscrivait dans ma tête.
KALEE « Pour ainsi dire vrai : un peu mais pas tellement » me répondit une voix mélodieuse en riant peu après, conséquence de ma réaction –il faut dire que tout le monde sursaute aussi lorsqu’on le prend pas surprise- tandis que je levais des yeux horrifiés vers elle.
    Ce n'est pas drôle de rire de cela, elle a failli me faire avoir une attaque, elle a bien de la chance que je l'aime sinon, elle se serait déjà prise mon polochon dans la tête.. Tiens, mais c'est une idée! Attrappant à la volé, encore allongée mais plus en si bonne position, mon cousin avant de lui lançais dans la tête ce qui quoi elle répondit par un rire, même pas mal ! Dommage mais je saurais me venger bien assez tôt. Répondant à ma moue par un leger sourire désolé, auquel elle savait que je ne pouvais resister, elle s'installa près de moi -toujours allongée, hein- tandis qu'elle était occupée à remettre en forme mon polochon en regardant vers la fenêtre.
KALEE « Est-ce que je peux savoir ce qu’on attend ? Tu te rend peut être pas compte que la boutique ferme, comme tous les autres, et qu’on n’aura pas réellement le temps de tout faire.. » me fit-t-elle remarquée.
SUN « Oui, je sais. Et puis, ne me prend pas pour une débile : je le sais ! J’ai fait des recherches tout de même. Le salon ferme a 19h, on arrivera juste un petit peu en retard.. »
KALEE « Un peu ? Juste une demi heure, le temps de nous changer ! » soupira-t-elle fortement, comme agacée par mon choix.
    Je me relevais prête à l’incendier -après tout c’est mon choix, non ?- mais lorsque je croisais ses yeux, ils étaient emplis d’un sentiment que je ne saurais deviner à moins que je ne fouille un peu plus loin. Oui, il m’avait semblait l’apercevoir dans les yeux de ma mère lorsque Tyler était au bras d’une autre femme qu’elle et dans ce cas là, cette jalousie était justifiée mais là.. J’y suis ! Elle m’en voulait, indirectement –qui pourrait m’en vouloir ?- parce qu’elle se demandait si je ferais cela pour elle si elle aussi avait un empêchement. Sur le moment, je me dis que sa question mentale était des plus stupides puis soupirant intérieurement et ravalant mes méchantes paroles, je ne m’appliqua qu’à la rassurer.
SUN « Ne t’inquiète pas, après tout, tu as déjà un fidèle cavalier qui t’attendra en bas comme un gentil petit nounours ! » plaisantais-je. « Et puis, ne dit-on pas que les plus attendus sont les plus remarqués ? »
KALEE « Ce n’est pas très gentil de te moquer de ton frère, tu sais ! » me réprima-t-elle, le sourire néanmoins aux lèvres. « Non, c’est juste que je ne te comprend pas sur ce coup là : tu sais très bien que Evvie déteste tout ce qui est soins, maquillage et chouchoutage »
SUN « Ton parfait contraire ! »
KALEE « Sérieusement. Pourquoi l’emmenait avec nous ? Elle préférerait autant rester dans sa chambre ce soir. Je la connais bien. »
SUN « Faux ! Tu la connaissais mais je t’assure qu’elle a changé ! » m’énervais-je ce à quoi elle répondit par un discret haussement d’épaules. « Elle a Cédric et je veux qu’elle soit belle, qu’elle s’imagine dans un rêve et qu’un beau jour en y songeant, elle me remercie encore ! Et pour cela, je te jure qu’elle ne portera pas du griffé ou quelque chose provenant de son placard ! » répondis-je, grinçant des dents.
KALEE « Tu en fais trop pour pas grand chose. Elle est toujours la même fille qu’avant, qu’il y est ce Cédric ou pas. Et puis.. Puis.. Tu n'es pas une agence matrimoniale à toi toute seule Sissi ! » s’énerva-t-elle.

SUN « Je fais ce que je veux ! C’est ma meilleure amie Kalee, au même titre que toi ! Et j'ai envie de contribuer à son bonheur » lui répondis-je sur le même ton, trop fort sûrement.
KALEE « C’est ça que je ne comprend pas. Elle n’était pas là, elle t’a abandonné au même titre que moi. Tu crois que je n’en ai pas souffert ? Et bien sache que je ne comprend pas que tu l’es autant en estime que moi. Elle ne le mérite pas, vraiment ! » me cracha-t-elle au visage tandis qu’elle se levait du lit ; et que moi je m’installais en position assise pour répliquer.
    Peut être aurais-je dû vérifier que la porte avait été refermé par Kalee avant de me disputer avec elle –ce qui était assez rare, je dois l’avouer- mais elle avait commencé et je n’avais pas réellement réfléchis avant de répondre à l’attaque. Un bruit sourd retentit, ainsi qu’un léger « Aie » provenant d’une voix que je reconnaissais –même faible- pour avoir grandi avec. Jetant un coup d’œil apeuré sur mon réveil, je remarquais qu’il se trouvait être 16h01. Je crois que j’avais vraiment de gros problème si la personne derrière la porte avait tout entendu mais surtout s’il se trouvait être la personne que je pensais. Comme pour me prévenir, mais sans regretter pour autant ce qu’elle avait dit, Kalee me jeta un regard dénué de sentiments : vide comme ce que j’étais avant qu’elle n’arrive. Mais le problème, c’est que j’avais besoin de mes moitiés pour me sentir comblé : l’une avait pris plus d’importance que l’autre mais j’avais assurément besoin des deux ; et cela en agaçait plus d’un.

_________________
    © HEROIN
    My life sucks without you
    I wish one day you'll understand
    Until this day, I'll hope that my smile do not betray me

    ROCK'S SPIRIT ISN'T DEAD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patacitrouille.forum-canada.net/index.htm
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE   Sam 3 Jan - 19:25

    La personne que je voyais en face de moi, n'était pas un de ces canon sur lequel tout le monde se retourne dans la rue. Elle était plutôt de petite taille, mince, avec quelques formes. Les cheveux lâchés sur ses épaules, en épis au dessus de sa tête à force de passer sa main dans ses cheveux presque chaque minutes. Elle portait un short en jean, qui correspondait bien à la saison puisque nous sortions de deux mois de vacances d'été, ainsi qu'un débardeur blanc en coton et de vieilles converses complètement foutues à ses pieds. Sur le lit derrière on distinguait très bien, des livres, des cahiers, un ordinateur portable où une fenêtre qui indiquait des solutions d'exercices de maths était restée ouverte. Une seule chose d'inhabituel était posée sur le lit, une magnifique robe rouge, en voile, qui semblait avoir un décolté plongeant, ainsi qu'une paire de d'escarpins à talons immenses argentés, près d'un débardeur blanc encore taché de sang. Vous vous imaginez sûrement encore un meurtre, où je ne sais quoi. Il y avait seulement une faute, commise par la personne se voyant dans le reflet, une simple coupure avec un couteau qui avait éclabousse et dont les taches s'obstinait à ne pas vouloir partir à la machine. Après avoir regarder derrière elle, la jeune fille se regarda encore une fois. La personne en face de moi n'était pas hideuse non plus, juste ... banale. Je regardais ses yeux, d'un vert profond, dans lequel on aimerais se plonger, malheureusement soutenus par des cernes, apparemment impossible à effacer.
    Cette personne, c'était moi. Je n'avais pas vraiment fais d'effort sur mon look depuis l'année dernière. Même depuis ma sortie avec CÉDRIC, il ne m'avait fait aucune remarque sur mon look, je pensais donc qu'il m'aimait comme j'étais et que je n'avais pas à changer, même si peut-être je l'aurais fais pour lui. A vrai dire, je ne peux presque rien lui refuser, même si il me demandais de porter cette affreuse - et pourtant tellement belle pour des filles comme SUNSHINE -, je ferais sûrement la moue quelques temps, mais jamais je ne lui dirais « non ». C'était sûrement mon pire défaut, il pouvais faire n'importe quoi avec moi, il arriverait toujours à manipuler mes sentiments en sa faveur. Mais le sujet n'était pas vraiment là. Cet après-midi, où plutôt cet « fin » d'après-midi, je doit aller dans un salon de beauté. Rien que le nom me rappelle mes pires cauchemars, j'en voulais vraiment à SUNSHINE de vouloir me faire aller dans un endroit pareil, il y avait des limites à ce qu'elle me coiffe où me maquille, mais de là a laisser d'autres personnes à le faire, c'était vraiment poussé. J'étais plutôt énervée, mais bien sur, encore une fois je ne dirais rien lorsque je la verrais. Ce qui était plutôt bien pour moi, puisque j'avais plus de choses à répliquer à Keyah lorsqu'elle était dans les parages. Mais ne parlons pas d'elle, où je risque d'avoir de sérieuses nausées. Il ne restais que deux minutes avant que je ne doive affronter mon horrible destin dans cet affreuse salon de beauté. Il y aurait KALEE, ma cousine adorée, mais je ne m'attarderais pas sur ce sujet plus longtemps, même si elle, à mon contraire, aimait tout cela : faire les boutiques & se faire chouchouter.

    Je me regardait une nouvelle fois dans le miroir, en me disant que lorsque SUNSHINE me verrait, elle s'évanouirait ou aurait une crise cardiaque, je devait être la seule fille au monde qui s'habillerait comme ça pour aller dans un salon de beauté. Je soupirais, passais une nouvelle fois ma main dans mes cheveux - ce qui était devenu un tic lorsque je stressais ou étais préoccupée - avant de prendre mon sac et de partir vers la chambre de SUNNY [ nouveau surnom en passant :D ]. J'avais travailler dur cet après-midi, recevant les sms de SUNSHINE presque toutes les dix minutes et devant y répondre, bien sûr Cédric était venu me voir et j'avais du arrêter de travailler le temps qu'il était avec moi, quoi de meilleure qu'une petit pause, ce dont j'avais bien besoin en ce moment, surtout avec l'organisation du bal de rentrée que je supervisais. J'arrivais près de la porte après avoir tourné à droite. J'entendis des bruits, qui, mis bout à bouts donnaient l'air d'être une conversation. Je me penchait un peu plus pour pouvoir mieux entendre, essayant de garder mon équilibre.

    SUN : « Elle a Cédric et je veux qu’elle soit belle, qu’elle s’imagine dans un rêve et qu’un beau jour en y songeant, elle me remercie encore ! Et pour cela, je te jure qu’elle ne portera pas du griffé ou quelque chose provenant de son placard ! »
    KALEE : « Tu en fais trop pour pas grand chose. Elle est toujours la même fille qu’avant, qu’il y est ce Cédric ou pas. Et puis.. Puis.. Tu n'es pas une agence matrimoniale à toi toute seule Sissi ! »
    SUN : « Je fais ce que je veux ! C’est ma meilleure amie Kalee, au même titre que toi ! Et j'ai envie de contribuer à son bonheur »
    KALEE : « C’est ça que je ne comprend pas. Elle n’était pas là, elle t’a abandonné au même titre que moi. Tu crois que je n’en ai pas souffert ? Et bien sache que je ne comprend pas que tu l’es autant en estime que moi. Elle ne le mérite pas, vraiment ! »

    Je fus choquée par ce que je venait d'entendre. Je baissait les yeux, apparemment, je n'étais pas destinée à entendre cette conversation. La curiosité est un vilain défaut, et il était entre autre, un de mes pires défauts et Dieu sait que j'en ai ! Je me regardais, regardais mes habits. KALEE avait sûrement raison, je n'avais pas beaucoup changer, si ce n'est que je râlais un peu moins lorsque SUN n'emmenait faire du shopping. J'avais deux choix pour le bal qui arrivait à grand pas, soit mettre la robe rouge qui était sur mon lit, soit venir en jean et je pense que SISSI aurait une attaque. Je me mordais la lèvre, je me devais de faire un effort, au moins pour cette soirée, qui sais, peut-être que Cédric tenait à me voir dans cette robe, et puis au pire, je prenais une tenue de rechange, pas la peine de garder des talons toutes la soirée. Bonjour les ampoules ! Enfin, il faudrait que je sache marcher avec avant. En parlant de la magnifique robe rouge flamboyant, je ne savais même pas comment elle était arrivé dans ma chambre, je n'avais pas osé demandé à SUN si c'était elle, mais j'étais sûre d'une chose, cette robe ne valait pas le même prix que la seule robe qui traînais dans mon placard ,je n'osais même pas imaginé le prix sur l'étiquette. Mais près avoir soupçonné la moitié de Dartmouth, je n'avais toujours pas trouvé qui avait acheté cette robe et avait finit par abandonné. Bref, j'essayais d'écouter la suite de la conversation lorsque je basculais en avant, me cognant la tête contre la porte entrouverte, provocant un énorme bruit sourd.

    EVVIE : « Aïe ... »

    Je mis peu de temps à comprendre que la porte était ouverte sur moi, lorsque je relevais la tête en me massant le crâne. Elle n'avais pas l'air très surprise de me voir. Je passais ma main dans mes cheveux, histoire de remettre toutes mes idées en place. Et à mon habitude, je jouais la carte de la « cruche ».

    EVVIE : « Désolé ... Désolé, j'ai raté la poignée et avec mon élan, je suis rentré dans la porte ... Désolé ... » Je me grattait le crâne encore une fois, espérant que mon histoire ai marché. En même temps, pourquoi me soupçonneraient- elles, je suis presque toujours comme ça. Je suis capable de me coincée la jambe entre un mur et un grizzli, alors vouloir entrer dans une pièce sans ouvrir la porte avant me ressemble bien. « Je ne suis pas trop en retard j'espère ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunshine Brooks
    ▬ He always said that ♥ looks like a sunhine .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 27/12/2008
▬NBRE MESSAGES : 45
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Bêta .;

. Nothing to hide .
▬T'AS DES AMIS DANS LE COIN:
▬MOYENNE SCOLAIRE:
86/100  (86/100)
▬POPULARITE:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE   Dim 4 Jan - 13:52


    Bien évidemment, la plupart des choses que je fais sont planifié bien à l’avance –cela me vient de ma mère, très même trop prévenante- comme cela il ne m’arrivait jamais de mauvaises surprises. Pourtant, à croire que tout planifié m’enlève l’adrénaline de l’imprévu mais cela, c’est le point de vue de mon frère : c’est sûr que risquait de mourir suite aux coups lors d’un match est très amusant, non mais vraiment une réflexion de garçon ! De mon côté, je détestais l’imprévu justement parce que je n’avais aucune idée de ce que j’allais répliquer comme à ce moment là, j’étais quelque peu perdue : que dire ? Rentrer dans le jeu du « Oh ! Tu étais là ? » et feindre l’ignorance alors que je me doutais –et j’avais peu souvent tord- qu’elle avait tout entendu. Cette pensée déclencha chez moi une nausée -bizarrement, hein, moi qui ne suis jamais malade- puisque j’étais sûrement mal à l’aise devant ce genre de situation. D’accord, j’avais peut être de temps en temps, écouter au portes –qui ne l’a pas fait ?- mais au final, cela me faisait plus mal qu’autre chose surtout lorsqu’il s’agissait d’une dispute entre ma mère et Tyler –mon.. paternel- parce que, au final, les gens s’arrangent toujours pour être sympathique –le sourire aux lèvres- et d’effacer les mauvaises pensées de leurs paroles pour ne blesser personnes, se serait se les retourner contre soi et ma mère m’a toujours après que la première règle d’or était de bien passé, qu’importe comment, même s’il fallait passer pour un faux cu. J’arrivais à l’être pendant toutes les heures où je devais plaquer un sourire sur mon visage lors des scènes photos en faisant semblant de ne rien entendre du mal qu’on pouvait dire de moi « Tu le sais toi ? Son père a quitté sa mère pour sa maîtresse. » « Laquelle ? Tyler Brooks en a tellement que même toi pourrait figurer sur son tableau de chasse ! » « Oh ce que tu es drôle ! Quoique je ne dirais pas non, ça doit être une plaie en tant que mari mais en tant qu’amant » « Honey fait attention. Coiffure ! » . Non, je refusais d’être ainsi avec mes meilleures amis que Kalee soit une garce –ce qu’elle venait de dire sur sa cousine n’était pas justifiée- ou pas que Evvie soit une « erreur » de la nature côté mode, je m’en fichais : je voulais être avec qu’elle, qu’importe ce qu’elles diraient sur moi en fin de soirée ! Le temps que mon cerveau fasse le pour et le contre de rentrer dans le jeu de Evvie, il ne s’était passé que deux secondes, mais cela passa pour de l’étonnement –quoique Kalee et moi soyons prévenu de la maladresse d’Evvie, en cela, elle ne change pas- et je n’eus aucun mal à sourire avant de me mettre à rire. Cela me faisait plaisir qu’elle soit toujours maladroite, c’était un de ses côtés qui charmait pas mal alors tant qu’elle en eusse et ne se rende stupide que devant nous, ce n’était pas grave. Kalee me regarda avec un tendre regard avant de se mettre à rire à son tour, Evvie, elle, rougissait comme à son habitude. Ah ! Il y a des choses dont je ne pourrais jamais me passer. Un regard à Kalee m’informa qu’elle haussait les épaules avant d’essayer d’arrêter son fou rire –ce que j’avais fait il y a quelques secondes, remarquant que Evvie se massait la tête et craignit qu’elle se soit fait mal- pour répondre à mon mauvais regard tandis que je me précipitais vers ma meilleure amie. Je m’accroupis et inspectais vite fait sa tête avant de soupirais, elle n’avait rien : incroyable, hein, a croire que son corps en a l’habitude et ne marque qu’une fois sur quatre.
EVVIE « Désolé ... Désolé, j'ai raté la poignée et avec mon élan, je suis rentré dans la porte ... Désolé ... »
SUN « Au moins, tu ne marqueras pas » soupirais-je d'aise, heureusement parce que cela ne lui gâchera pas la soirée. « Vraiment après une année, ils auraient pu se rendre compte que tu es un danger public et mettre des poignées en mousse, des rebords aussi enfin tout le strict matériel pour les enfants » la taquinais-je avant de l’aider à se relever.
KALEE « Oui, se serait une bonne idée. Encore faut-il que vous y pensiez en rentrant » soupira-t-elle, sachant qu’avec tout ce qui se passerait, ma bonne idée et bien.. je l’oublierais.

    Une fois debout, elle esquissa un pauvre sourire et baissa les yeux, évitant le mien. Eurk ! Cela promettait quelque chose que je ne supporterais pas, après tout Kalee avait peut être raison : Evvie, ou du moins ses réactions étaient les même puisque lorsqu’elle avait quelque chose à se reprocher. Et je n’eus pas besoin d’aller chercher bien loin, baisser les yeux me suffit puisque je faillis m’énerver. A la place, je levais les yeux au ciel avant de soupirer : ce n’était pas de sa faute si elle n’avait aucune expérience de la mode, espérons que ce soir, elle change un peu, se serait un miracle et une magnifique victoire pour moi ! Je la pris par la main avant de la « traîner » derrière moi vers Kalee qui souriait –tiens, toutes rancœurs semblaient parties- avant de me précéder sur mon -super confortable- lit, regardant ailleurs. Elle savait qu’il ne fallait pas me déranger lors des opérations que j’appelais « SOS Evvie Style » quoique cette fois-ci, je savais que je n’aurais pas à la tirer par les pieds pour la faire venir –Cédric avait du bon parfois- avec nous. J’en étais heureuse : je n’aurais pas attendu plusieurs heures –une et demi c’est très long surtout pour moi- pour rien ou du moins, pour me disputer sur un sujet qu’elle détestait : la mode.
EVVIE « Je ne suis pas trop en retard j’espère ? »
KALEE « Si tu ne considère pas le fait qu’on est attendu une heure que tu veuilles bien nous rejoindre et que nous, nous soyons déjà en retard, non. Tu es pile à l’heure » lui fit-elle remarquer en sifflant en l’air, évitant mon regard noir, avant de tourner la tête et de nous adresser un sourire éclatant.
SUN « Non, tu es pile à l’heure ! Au moins, tu n’as pas le défaut d’être en retard. Dis moi avait que nous ne partions : sais-tu en quoi tu vas te déguiser ? Enfin t’habiller puisqu’il s’agit de représenter un personnage de film ou de… C’était quoi déjà Kay’ ? »
KALEE « Dessin animé. Les gens de ce campus ont de ces idées parfois… Oui donc, dis nous qui as-tu choisi ? » demanda-t-elle, en se tournant vers Evvie et moi, soudainement très intéressée.
SUN « Je suis sûre qu’une belle robe, te fera passer pour tout ce que tu voudra. Et puis, à ton grand malheur » je souris « Tout te va alors ! »
KALEE « Si tu veux savoir, Sissi a décidé de s’habiller en fée et moi… »
SUN « Pas n’importe quelle fée, Clochette ! Inculte va ! » boudais-je tandis qu’elle continuait comme si je n’avais rien dis.
KALEE « En Helène de Troie. Je te rassure, avec toi comme matière première, on peut tout faire. Cela dépendra aussi du costume de Cédric, pour que vous alliez bien ensemble »
SUN « Alors ? Tu as sûrement des idées, hein hein hein ? » demandais-je littéralement en sautant sur place, la regardant avec des yeux pétillants.

    Je sais, je peux vraiment être pénible mais quand je veux savoir quelque chose, je m’y accroche un bon moment. Après tout avec un sourire craquant comme le mien, qui peut m’en vouloir un moment ? Bon d’accord, la dernière fois que j’avais piégé Evvie dans le but de la faire belle pour mon anniversaire, elle m’avait boudé toute la soirée et détruit mon maquillage en faisant n’importe quoi pour l’enlever. Là, c’était tout autre chose : elle me le devait, j’avais attendu pour ! Peut être qu’elle avait pensé que j’en aurais marre et que je partirais sans elle et bien, haha !, elle avait tord !

_________________
    © HEROIN
    My life sucks without you
    I wish one day you'll understand
    Until this day, I'll hope that my smile do not betray me

    ROCK'S SPIRIT ISN'T DEAD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patacitrouille.forum-canada.net/index.htm
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE   Ven 9 Jan - 18:41

    Je n'ai jamais vraiment compris l'intérêt du bal. Il y en avait chaque année, même plusieurs. Une plaie pour moi. La plupart du temps je n'y allais pas d'ailleurs, mais j'y était bel et bien forcé cette fois. Je ne voulais pas décevoir CÉDRIC, qui je pensais voulait y aller, ni mes deux meilleures amies KALEE et SUNNY. Pour chaque filles c'était une épreuve de passage, pour tester leurs charmes et profiter de l'after-party dans une maison d'une des confrérie choisie à l'avance, avec alcool, musique à fond et compagnie. Depuis que j'étais à Dartmouth, j'avoue que je m'étais laisser tentée par certaines soirées organisées sur le campus, ce que je ne faisais pas auparavant. Mais ce que je ne comprenais pas c'était cette acharnement à vouloir être parfaite pour ce jour, à devoir se préparer environ cinq heures à l'avance. J'ignore ce qu'elles font pendant cinq heures, pour moi j'en ai à peine pour une demi-heure chaque matin, sans compter la demi-heure de plus que je prend une fois par semaine pour essayer de maîtriser mes cheveux. Se doucher, se coiffer, s'habiller et se maquiller un minimum ne doit pas prendre plus d'une heure, même pour une fille coquette. J'ai finis par laisser tombé, essayer de comprendre ces filles était impossible pour moi. Et il restait encore le mystère des robes. Il fallait choisir la plus belle, ou la plus originale pour ce jour si « particulier » pour elles. Certaines se battaient même si jamais elles avaient la même robe. Il en fallait une, la plus rose possible, ou bien la plus longue pour finir la soirée avec une beaucoup plus courte. Des chaussures à talons, portées seulement à l'arrivée. Pour la coiffure, un chignon ou des magnifiques boucles tombant sur les épaules, ce qui a prit une bonne heure sur le temps impartit pour se préparer, et qui ne ressemblerait plus à rien en fin de soirée. Il fallait porter une fleur à son poignée également, facultatif, surtout pour moi puisque je suis allergique à beaucoup de variétés fleurs.

    Le bal arrivait à grand pas, plus que quelques heures. Je n'avais qu'à souffrir encore une heure ou deux - j'espérais que le temps dans ce fichu de salon de beauté ne dépasserait pas ce créneau - et après je n'aurais qu'à arrêter de respirer ou fermer les yeux, le temps du bal. Un des nombres hics du bal : la danse. Je ne savais pas danser, j'étais très maladroite, j'avais fait de la danse lorsque j'étais jeune, mais j'étais une vraie catastrophe ambulante, je gâchais presque toutes les chorégraphies. J'espérais sincèrement que CÉDRIC ne me forcerais pas à danser, il vaudrait mieux que j'arrête de le ridiculiser tout le temps, même si depuis les vacances je ne me souciais plus de ce que les gens pensaient, je me répétais en boucle qu'ils étaient juste jaloux. Peut-être qu'après avoir bu quatre ou cinq verres de ce punch affreux qu'ils vous servent à chaque fois et dont tout le monde ignore la composition et la recette, je pourrais peut-être me lâcher un peu. Mais je ne dirais rien, ne ferais pas de sarcasme et essayerais d'avoir toujours le sourire aux lèvres, au moins pour mon chéri - j'avais encore du mal avec le fait qu'on sorte vraiment ensemble - et mes amies. Je ne voudrais surtout pas leur gâcher la soirée, c'était leur soirée après tout.
    Après ma arrivée dans la pièce plutôt ... fracassante, il y avait eu quelques secondes, plutôt gênante avant que SUN, sauveuse de la situation ne se mette à sourire puis rigoler avec KALEE face à ma maladresse. J'avais l'habitude, et j'avais finit par arrêter de bouder à force, autant rire de moi-même. Je me mis donc à joindre mon rire au leurs.

    SUN : « Au moins, tu ne marqueras pas. Vraiment après une année, ils auraient pu se rendre compte que tu es un danger public et mettre des poignées en mousse, des rebords aussi enfin tout le strict matériel pour les enfants » .
    KALEE : « Oui, se serait une bonne idée. Encore faut-il que vous y pensiez en rentrant »

    Je ris faiblement avant de me relever avec l'aide de SUN. Son idée n'était pas si mauvaise. Je fis un petit sourire, pas très convainquant avant de baisser les yeux. Dans mes réflexions, je fus surprise lorsque SUNNY me tira par le bras avant de m'amener sur le lit, où KALEE souriait également. Je ne comprenais pas vraiment ce qui m'arrivait avant que je ne croise le regard de SISSI, oula ! j'allais souffrir plus que je ne pensais !

    EVVIE : « Je ne suis pas trop en retard j’espère ? »
    KALEE : « Si tu ne considère pas le fait qu’on est attendu une heure que tu veuilles bien nous rejoindre et que nous, nous soyons déjà en retard, non. Tu es pile à l’heure »
    Je lui adressais un énorme sourire Colgate, avant de pouffer de rire.
    SUN : « Non, tu es pile à l’heure ! Au moins, tu n’as pas le défaut d’être en retard. Dis moi avait que nous ne partions : sais-tu en quoi tu vas te déguiser ? Enfin t’habiller puisqu’il s’agit de représenter un personnage de film ou de… C’était quoi déjà Kay’ ? »
    KALEE : « Dessin animé. Les gens de ce campus ont de ces idées parfois… Oui donc, dis nous qui as-tu choisi ? »

    Je fus surprise par KALEE, elle semblait soudain très intéressée par mon choix. Je fit un petit sourire, me mordant la lèvre sachant que SUNNY s'étranglerait ou s'évanouirait lorsque je prononcerais ma réponse, je la surveillais donc d'une œil. Mais je n'eus même pas le temps d'ouvrir la bouche qu'elles continuaient leurs discussion.

    SUN : « Je suis sûre qu’une belle robe, te fera passer pour tout ce que tu voudra. Et puis, à ton grand malheur ... Tout te va alors ! »
    KALEE : « Si tu veux savoir, Sissi a décidé de s’habiller en fée et moi… »
    SUN : « Pas n’importe quelle fée, Clochette ! Inculte va ! »
    KALEE : « En Helène de Troie. Je te rassure, avec toi comme matière première, on peut tout faire. Cela dépendra aussi du costume de Cédric, pour que vous alliez bien ensemble »
    SUN : « Alors ? Tu as sûrement des idées, hein hein hein ? »

    Elles commençaient vraiment à me faire peur, comme si ce que j'avais choisi avait tellement d'importance, peut-être l'était-ce pour elles ? Je m'étais arrêter sur le fait que SUN sache que j'avais une robe alors que j'en avait parlé à personne.et que celle qui était sur mon lit était la seule que je possédait, puisque je n'aimait pas ça. Puis après avoir vu son sourire, j'avais tout de suite deviné, et soupirais. Je lui lançais un regard noir après son compliment, je n'aimais pas ça.

    EVVIE : « Je n'ai pas vraiment d'idée ... et puis comme tu le dit, cela dépend de CÉDRIC, hein ... » J'essayais de trouver vite une idée de film que j'avais vu ces derniers mois avant que SUNNY ne commence à s'emporter, sachant que je devais absolument lui faire plaisir cette fois et m'appliquer à jouer à la poupée que l'on doit maquiller, coiffer, habiller, pomponner quoi ... « Peut-être Helena dans Van Helsing ... » J'avançais cela à mesure que je réfléchissais, sachant que l'on avait vu ce film ensemble. J'essayais de trouver une autre personne portant une robe rouge ... « Ou ... » Je baissais la tête, je n'avais plus d'autre idée en réserve, moi qui avait un peu plus de mémoire que cela d'habitude ! Tout le monde porte des robes rouges, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunshine Brooks
    ▬ He always said that ♥ looks like a sunhine .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 27/12/2008
▬NBRE MESSAGES : 45
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Bêta .;

. Nothing to hide .
▬T'AS DES AMIS DANS LE COIN:
▬MOYENNE SCOLAIRE:
86/100  (86/100)
▬POPULARITE:
52/100  (52/100)

MessageSujet: Re: TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE   Dim 11 Jan - 14:21

    Un bal, c'est sensé être le moment rêver où tout le monde rencontre tout le monde, là où on lie des liens plus ou moins étroits. Bien entendu, cela faisait également l'inverse : des rivalités s'y créaient pour ne jamais finir que lorsqu'on quittait l'endroit, ou alors elles s'y dévoilaient. Je m'y voyais déjà et je les voyais déjà ces clans -dans mon esprit quand même, je suis loin d'être médium. Ils se détachaient selon leur confrérie, et ça créerait pour les nouveaux une tension assez malsain « N'essaye même pas, si tu leur parle, ton année serait infernale » Vous voyez le genre, hein ? Quoique, au résultat, je m'en fichais, j'avais Evvie avec moi, et dans bien des cas, une meilleure amie c'est bien plus efficace que tous les amis du monde -je savais aussi de quoi je parlais. Enfin une sur deux mais c'était déjà quelque chose, et puis d'après ce que m'avait dit Kalee, elle n'aimait que peu de gens dans sa confrérie : elle les jugeait trop superficiels et insupportables. Elle n'aimait que Alexzander -et je ne voulais pas savoir de quelle manière, c'était leurs affaires après tout- et une autre élève.. Ashlee un truc dans le genre, il faut dire qu'elle n'avait pas vraiment laissé le loisir d'entendre correctement ce nom sortir de sa bouche puisque mon bêta de frère était arrivé et elle lui avait sauté dessus. Arg, je vous jure, les gestes d'amour c'est bien quand c'est les votre mais quand vous obligez presque votre petite sœur vous regarder alors que vous bécoter presque sa meilleure amie, c'est à en gerber. Même si en y repensant, ils étaient ou avait été plus discret que Evvie et son petit copain, Cédric, un chouette type mais qui oublie de verrouiller la porte quand il commence à se laisser aller. Je vous épargne la suite, je n'ai pas réellement envie de revivre la scène, aussi comique soit-elle pour moi. Dorénavant, j'avais exigé de ne plus être le témoin de ses affections amoureuses; pas que cela me mine le moral -être la seule célibataire dans un groupe d'amis, quoiqu'il y avant Edwin à la fin.. Non, surtout pas penser à cela. Si je suis toujours célibataire c'est que je l'ai choisi, exactement -ou du moins, j'essaye de me le faire croire- alors cela ne devrait pas me miner le moral. Puis en revenant au bal, c'est le bon moyen de rencontre plein plein de gens. Mais bon j'aurais mon garde du corps attitré malheureusement -quelle idée d'être dans la même université de votre frère super protecteur..- et j'aurais bien du mal à m'en débarrasser mais je pouvais essayer de soudoyer Kalee.
    De toute manière un bal signifiait toujours quelque chose : le début ou la fin mais dans les cas, un événement qui nous marque, surtout à l'université puisque se sont les années qui nous marqueront toujours, où l'on regrettera notre insouciance, où l'on sera fière de notre cran et où l'on sera triste de ne pas avoir été ce qu'on aurait aimé être. Mais c'est toujours ainsi, quelque que soit la route qu'on prend, il y a toujours ce « Si » qui nous bouchonne les oreilles jusqu'à ce qu'on ne puisse plus l'entendre; et encore je n'avais pas tenté en étant morte et en revenant. Se préparer pour être la plus belle est donc assez important. Enfin pas vital mais pour une jeune fille normalement constitué, c'est un désir que les salons de beautés ont concrétisé alors autant en profiter mais comme je m'en doute -j'avais pourtant l'habitude- Evvie ne comprenait pas mon point de vu, et encore moins celui de Kalee. Bah quoi? Ce n'est pas parce qu'elle est en couple, qu'elle ne peut pas en profiter pour en mettre plein les yeux à son chéri.. Houps, d'accord, mais chut, ne le répétait à personne.
EVVIE « Je n'ai pas vraiment d'idée ... et puis comme tu le dit, cela dépend de CÉDRIC, hein ... »
    Tiens, elle commençait à rire jaune. On faisait si peur que cela ? En tout cas, je ne pensais pas que cette peur était insurmontable, j'avais un peu trop attendu et ma matière crise avait grillé sous le nombre d'idée de transformer ma Evvie en quelque chose de potable, ma matière première était vraiment bien mais on peut toujours amélioré quelque chose, si on s'y prend bien. Je peux assurer sur ce cas là que Kalee et moi savons exactement comme nous y prendre. Les années d'entrainement.
SUN « Je dis toujours quelque chose de sensé.. Nan, ne répond pas » fis-je d'un regard à Kalee qui allait ajouter quelque chose qui m'aurait sûrement casser. « Alors ? Tu sais en trois heures, tu aura le temps »
EVVIE « Peut-être Helèna dans Van Helsing ... »
SUN « Oui. C'est bien cela, j'espère juste que Cédric aura un costume adapté mais bon. Il ne t'a rien laissé ? Enfin rien de rien ?! » m'impatientais-je de plus en plus devant sur air figé.
EVVIE « Ou ... »
SUN « Rahh les hommes, pas prévenant pour un sous. Je vais devoir te trouver une tenue alors, rouge puisque si je me souviens bien, Helena porte une robe rouge au bal de Dracula. Un maquillage qui va avec ta robe. Il va vraiment falloir y aller alors parce que si en plus, on doit faire les magasins.. » J'entendis soupirer Kalee, qu'elle retenu ! Normalement elle nous aurait jeté un regard noir et là, elle se contentait d'étrangler ce pauvre cousin en soupirant, je n'étendis pas vraiment ce qu'elle murmurait. « Tu as pris ton sac et ta veste ? A moins que ton aversion pour l'argent des riches n'est changé et que tu acceptes que je prend à mes frais. Tyler me doit bien ça » grinçais-je un moment en voyant Kalee se figeait et me regardait tristement, un peu qu'il n'y aurait pas Evvie, elle m'aurait prise dans ses bras.

_________________
    © HEROIN
    My life sucks without you
    I wish one day you'll understand
    Until this day, I'll hope that my smile do not betray me

    ROCK'S SPIRIT ISN'T DEAD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patacitrouille.forum-canada.net/index.htm
Kalee Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 03/01/2009
▬NBRE MESSAGES : 9
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Delta ;.

MessageSujet: Re: TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE   Mer 11 Fév - 19:26

    Étant petite, on a toutes rêvées d'aller à un bal, accompagné de l'homme qui est soit disant celui de notre vie & tout le truc qui va avec . Mais plus on grandit, plus les choses se compliquent . Les garçons, les robes que l'ont va porter, la façon dont nous allons nous maquillé, tout cela nous prend la tête, & on passe des heures devant notre miroir à nous demander « Ai-je fais le bon choix en acceptant de l'accompagné? » ; « Cette robe lui plaira t'elle? Me va t'elle bien? » ; « Suis je affreuse avec ce maquillage? » , tout ça pour sauver les apparences . Je n'accordes pas vraiment d'importance au bal . C'est juste une de ces soirées, où l'ont est obligé de sourire jusqu'à ce que votre machoir tombe à terre de fatigue . J'aime sourire, oui, mais pas faussement , car ce que pense les personnes de moi m'est bien égal – excepté ce que pense SUN - , et je me fou royalement du regard qu'ils me portent, je pourrais très bien aller leurs demander ce qu'ils ont à me regarder autant – je le sais que je suis, belle, Zut à la fin! - , et puis se poser toutes ces questions sur le commun du pourquoi de la robe que vous portez ou du maquillage que vous avez me gonfle vraiment, sans doute parce que je trouves que de passé autant de temps est inutile, on peut être parfaite sans en faire trop . J'aime me faire chouchouter, je ne dis pas le contraire, mais pas autant de temps! , C'est vrai que la façon dont je m'habille est une chose qui ne mets pas égal, j'ai le sens & la chance de pouvoir trouver la parfaite tenu qui ira le mieux sur moi, ou sur l'une de mes amies. La répugnance de la mode de ma cousine EVVIE est une chose que je ne comprends pas mais qu'au fil du temps, j'ai fini par accepté. Pourquoi SUNSHINE ne peut elle pas la laisser tranquille avec ça? Elle est assez grande pour se débrouiller seule, non? Et puis, la gaucherie d'EVVIE fera qu'elle déchirera sa robe en moins d'une heure, & que SUN se contentera de sourire comme si cela n'était pas grave, & rigolera de sa maladresse . Mais revenons au bal lui même, ma vision de cette soirée reste banal, tous le monde dansera, rigolera, se fera des amis & voir plus si affinités . Les maisons se feront la guerre, tout le monde restera entouré de sa bande « d'amis » , & le lendemain, la vie reprendra son cour normal. C'est un bal comme il y en aura d'autres.

    EVVIE « Je n'ai pas vraiment d'idée ... et puis comme tu le dit, cela dépend de CÉDRIC, hein ... »
    SUN « Je dis toujours quelque chose de sensé.. Nan, ne répond pas »

    Dit elle en me regardant. Je me contenta de lui tirer la langue, elle me connaissait vraiment trop bien, cela en devenait presque désespérant.. Comme la cervelle vide d'idée de ma cousine adorée. Cédric ne lui avait-il pas donné une idée, pour sa fameuse tenu de soirée?

    SUN « Alors ? Tu sais en trois heures, tu aura le temps.. »
    KALEE « Peut être pas qui sait? Tel qu'on est partit, on sera encore plus en retard qu'on ne l'ai déjà! Vous connaissez le mot rapidité ici? » Dis-je en roulant des yeux, plus elles parlaient, plus la robe d'Evvie se faisait attendre, plus je désespérer à l'idée de notre fin d'après midi. Mais Sun' se contenta de ne pas prendre en compte ma remarque.
    EVVIE « Peut-être Helèna dans Van Helsing ... »
    SUN « Oui. C'est bien cela, j'espère juste que Cédric aura un costume adapté mais bon. Il ne t'a rien laissé ? Enfin rien de rien ?! »
    KALEE « Helèna tira à la perfection cousine de mon cœur! » dis je en lui adressant un sourire pour la rassurée & lui faire comprendre que je l'a soutenait contre la persévérance que SUNSHINE avait envers sa tenue vestimentaire..
    EVVIE « Ou ... »
    SUN « Rahh les hommes, pas prévenant pour un sous. Je vais devoir te trouver une tenue alors, rouge puisque si je me souviens bien, Helena porte une robe rouge au bal de Dracula. Un maquillage qui va avec ta robe. Il va vraiment falloir y aller alors parce que si en plus, on doit faire les magasins.. »

    Je me contenta de soupirer à sa remarque, « tortue géante qui n'a pas de gout vestimentaire! Tss! » pensais je un peu trop fort, tellement que je le murmura sans m'en rendre comptes.. Oops, m'auraient-elles entendu? Je serra le coussin fort – même trop fort, si il avait été vivant, je l'aurais tué! - en soupirant une seconde fois .

    SUN « Tu as pris ton sac et ta veste ? A moins que ton aversion pour l'argent des riches n'est changé et que tu acceptes que je prend à mes frais. Tyler me doit bien ça »

    Le prénom qu'elle prononça me figea & mon regard triste croisa les yeux de SUNSHINE . Je du retenir des jurons et commença à sourire timidement, comme si elle n'avait jamais prononcer ce prénom : Tyler – maudit prénom sois tu! -

    KALEE « De toutes façon, Cousine d'amour – trop d'affection, tue l'affection! - , tu n'as pas d'autre choix que de nous suivre! À moins que la carte Joker du nom de Cédric ne t'ai offert une robe tel que Sun' l'imagine, je ne vois pas comment tu pourrais ne pas passer sous l'ouragan Sunshine! » Je lança un sourire colgate à ma meilleur amie, en étouffant un rire. Me tuera t'elle? Bas quoi, c'est vrai que question mode.. SUNSHINE peut vraiment nous prendre la tête!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOC TOC. QUI EST LA ? C'EST MARRAINE LA BONNE FEE [EVVIE&KALEE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'un Parrain, d' une Marraine la bonne fée ?
» Une nouvelle marraine
» Recherche marraine ou parrain by passé lool
» Recherche parrain ou marraine virgin mobile
» Pour ma marraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
__ » Dartmouth University .; :: ▬ AFTER HAVIN FUN ▬ :: Les Archives & La Poubelle-
Sauter vers: