AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SUJET.BAL #1 CLOCHETTE RETROUVERA-T-ELLE LE CHEMIN DU MONDE IMAGINAIRE SANS SON PETER PAN ? [EDWIN

Aller en bas 
AuteurMessage
Sunshine Brooks
    ▬ He always said that ♥ looks like a sunhine .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 27/12/2008
▬NBRE MESSAGES : 45
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Bêta .;

. Nothing to hide .
▬T'AS DES AMIS DANS LE COIN:
▬MOYENNE SCOLAIRE:
86/100  (86/100)
▬POPULARITE:
52/100  (52/100)

MessageSujet: SUJET.BAL #1 CLOCHETTE RETROUVERA-T-ELLE LE CHEMIN DU MONDE IMAGINAIRE SANS SON PETER PAN ? [EDWIN   Mer 14 Jan - 23:10

    C'est sans doute triste de se retrouver seule quand vos amis sont en couple mais bon la plupart du temps, cela ne nous fait rien parce que justement la personne que l'on aime bien est quand à elle, seule aussi alors on espère sans jamais faire le premier pas. Que c'est énervant d'être amoureux ! On se retrouve telle une empotée dès qu'il est là -je me félicite de savoir jouer la comédie- et on se contente de sourire béatement. Pour ma part, j'ai la chance que certaine personne n'ont pas : je suis toujours avec lui donc j'ai ma dose tous les jours, au bout d'un petit moment cela finit par s'atténuer, on ne rêve pas à mille et un fantasme la nuit mais seulement à la déclaration qu'on pourrait lui faire. Ce qu'il y a d'ennuyeux dans l'amour, c'est que c'est un crime où l'on ne peut pas se passer d'un complice. Et c'est, croyez moi, très énervant parce qu'on a toujours peur. Peur de quoi ? C'est une excellente question, je la poserais à mon subconscient peut être qu'il me répondra mais bon faudrait-il encore que je puisse lui faire face. C'est bizarre, je me sens toute bête là. Déjà que se parler à soi-même fait peur alors si en plus, on veut se parler à soi-même, autant utiliser un miroir -quelle magnifique invention, hein?- mais on en deviendrait encore plus narcissique.

    Je n'aurais, je le reconnais, pas dû partir toute seule dehors, je ne le referais plus. D'habitude, j'ai quelque problème avec ceux courageux qui m'approchent juste pour me dire « Salut » Oui pathétique, je sais mais bon dans un sens, je suis plus pitoyable qu'eux vu que moi je n'arrive pas à attraper -ou je ne veux sans doute pas- ce qui est à porter de mes doigts. Maintenant que je suis dans une université, il y aura sans doute plus de courageux mais le problème n'était pas là, j'avais assez de deux gardes du corps permanent -sans que je le veuille mais bon, c'est assez amusant de les voir bafouiller lorsqu'ils voient mon frère.. imposant- et là, j'étais seule et en tenue assez légère puisque j'étais habillée assez court. Bah la fée Clochette ne met pas des jupes de six mètres non plus ! En tout cas, même s'il ne faisait pas froid, je frissonnais. Bizarre hein ? Lorsque je fus un peu plus loin du gymnase, je tournais la tête vers celui-ci pour me rendre compte que ce n'était pas de froid que je frissonnais, simple instinct de conservation -si on peut l'appeler ainsi- puisque les deux types de tout à l'heure me suivait à quelques mètres d'espace. D'accord, j'allais devoir soit crier, soit frapper -avec un coach personnel pour la ligne peut aider, je vous assure- ou alors juste leur indiquer que je n'étais nullement intéresser. Le problème était de savoir avant de les laisser approcher un peu plus pour la troisième option -ou la seconde- s'ils étaient apte à ne pas me toucher si je les laissais filer ensuite. Je déteste réfléchir surtout en tenue légèrement aguichante. Une moue mauvaises dessina sur mon visage alors que je marchais à reculons, pour ne pas les quitter du regard- avant d'être à deux doigts de trébucher sur un trottoir encerclant un arbuste. On aurait dit Evvie...
SUN « Fichu arbuste, tu es pas placé au bon endroit ce soir.. » marmonnais-je méchamment en jetant un coup d'œil à ce qui avait failli valoir ma chute. « Héhé.. Je peux vous aider ? » demandais-je ensuite, le visage totalement fermé, l'air impassible tandis qu'ils n'étaient plus qu'à deux mètres de moi et de mon arbuste.
ETUDIANT #1 « Bah n'est pas peur. On va te ramener à l'interieur, la nuit, c'est pas super chouette le campus »
ETUDIANT #2 « Oué, on sait pas ce qui peut se passer » renchérit un autre étudiant derrière le premier.

SUN « Laissez moi juger de ce qui est bon pour moi, merci bien » grognais-je. « Malheureusement si je suis ici c'est parce que je voulais justement être seule »
ETUDIANT #2 « Bah on va te tenir compagnie alors, trois mecs comme nous ne peut que faire fuir »

SUN « C'est exactement ce que j'allais dire mais d'une manière plus ironique. Vous savez, je ne voudrais pas gâcher votre soirée » *Ou que vous gâchiez la mienne* « Alors vous feriez mieux de rentrer »
ETUDIANT #3 « Oh aller, en plus avant que tu ne partes, on voulais te demander une danse »

SUN « Un point pour moi : c'est justement pour ça que je suis partie. Maintenant vous m'excuserez mais je répète mon souhait d'une autre manière : fichez moi la paix »
ETUDIANT #2 « C'est qu'elle mordrait ! »
SUN « Justement et si tu ne veux pas avoir une marque toute ta vie, laisse moi tranquille.. »
    Un bruit puis un autre. Je ne savais pas exactement si cela se passait dans ma tête ou si je captais des pas qu'eux n'entendait pas mais ce dont je suis sûre c'est qu'une silhouette nous fixait un peu plus loin. Mon cœur se mit à battre un peu plus mais il n'avait aucune raison de le faire. Je n'avais pas peur, j'avais peur pour eux, je savais me défendre mais eux, est-ce qu'ils seraient se relever et partir comme de bons lâches après ? En tout cas, ce qui est sûre c'est que instinctivement lorsque le premier se rapprocha trop près de moi, je le frappais en plein dans la hanche puis après tout s'accéléra, ils furent trop par terre. Que je me souviennes je n'avais pas touché les autres et c'est là que levant les yeux du sol -où j'observais les corps inconscient des imbéciles- que je croisais son regard. Il était noirs ce qui contraster avec ses cheveux blond en bataille que je connaissais trop bien.. Mon.. Peter Pan ?! Qu'est-ce qu'il faisait habillé ainsi ? C'était bien ce que je me demandais au moment où j'aurais pu être entrain de me faire agresser, je suis étrange, hein ?

_________________
    © HEROIN
    My life sucks without you
    I wish one day you'll understand
    Until this day, I'll hope that my smile do not betray me

    ROCK'S SPIRIT ISN'T DEAD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patacitrouille.forum-canada.net/index.htm
 
SUJET.BAL #1 CLOCHETTE RETROUVERA-T-ELLE LE CHEMIN DU MONDE IMAGINAIRE SANS SON PETER PAN ? [EDWIN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dissertation 1ES : Dans quelle mesure la mondialisation favorise t-elle l'uniformisation culturelle ?
» La petite fille qui cherchait en elle le Chemin des Mots
» SUJET ORAL: PROTEGER LA NATURE REVIENT-ELLE A PROTEGER L'HOMME ? ARGUMENTEZ
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?
» L'Église doit-elle évoluer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
__ » Dartmouth University .; :: ▬ AFTER HAVIN FUN ▬ :: Les Archives & La Poubelle-
Sauter vers: