AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TIENS TIENS (...) QUOIQUE.. [MATTHIEW

Aller en bas 
AuteurMessage
Sunshine Brooks
    ▬ He always said that ♥ looks like a sunhine .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 27/12/2008
▬NBRE MESSAGES : 45
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Bêta .;

. Nothing to hide .
▬T'AS DES AMIS DANS LE COIN:
▬MOYENNE SCOLAIRE:
86/100  (86/100)
▬POPULARITE:
52/100  (52/100)

MessageSujet: TIENS TIENS (...) QUOIQUE.. [MATTHIEW   Mer 18 Fév - 15:49


TIENS TIENS COMME C'EST INTÉRESSANT !

MAUVAISE JOURNÉE POUR FAIRE DES RENCONTRES, QUOIQUE..
J'avais sommeil, j'avais faim et je n'en pouvais plus de ce satané professeur de lettres ! Dans ces trois cas, je ne pouvais pas grand chose au deux derniers même si c'était ceux qui causaient ma morosité de la journée. Oui, je sais, c'est très difficile d'y croire. Comment moi, je pourrais être de mauvaise humeur ? C'est une bonne question, je suppose qu'à force de démontrer à quel point j'étais super énergique -depuis l'enfance de plus- les gens ont du mal à m'imaginer après une nuit assez rude et mouvementée.. Je déteste faire des cauchemars, mais ce qui est drôle, c'est qu'eux, semblent m'apprécier de plus en plus. Surtout que j'ai la plupart du temps, l'impression de connaître ces immondes murs blancs. Ce n'est sûrement qu'une intuition, se serait pas la première fois qu'elle me trouve cette garce enfin.. Je ne dormais plus vraiment ces derniers temps, j'avais donc une assez mauvaise mine.. Ou du moins, j'étais furibonde contre la gente masculine donc j'avais décidé de ne plus m'occuper de moi. Du moins, pendant un petit moment. Être simple ne doit pas être si difficile après tout. Être Evvie. Elle s'en sort très bien de son côté -avant que je n'arrive, je veux dire- mais rien que d'y penser, je sens l'instinct de préservation resurgir. Le mien est très focalisé sur le fait que je reste féminine et désirable -même si ça me ramène des problèmes comme dans le cas de ces imbéciles le jour du bal par exemple- parce que après tout on ne m'a jamais appris qu'à me vendre. C'est pathétique, n'est-ce pas ? En y réfléchissant bien, c'est plutôt cela qui m'a rendu pourrie gâtée et qui a fait ce que j'étais. Pour en arriver à quoi ? A devenir la fille de mon père, aussi garce que lui quand l'envie m'en prend. Je déteste ce côté là de ma vie mais bon quand c'est ce que l'on est, on a pas trop la possibilité de faire autrement ! Je ne vais pas me détester à cause de ce que Edwin a dit. Je ne veux pas non plus me rendre malade à cause de cette histoire mais.. Ahh c'est exactement ce que je fais. Au moins, maintenant je ne peux que m'améliorer et encore à quoi cela me servirait ?

GARÇON #1 « Euh excuse-moi ? »
SUNSHINE *Quoique mon côté peste m'aide, la plupart du temps, à rembarrer ce genre de personne..*

Tournant la page que je venais enfin de finir, être plongée dans ses pensées n'a jamais été de grande aide lorsqu'il fallait se concentrer, je reportais toute mon attention sur le livre que j'étais entrain de lire. « C'est très surprenant qu'elle lise un autre genre de livre qu'un livre de mode » c'est ce que vous vous dites hein ? Et bien pas du tout, je ne passe pas toute ma vie à lire des magasines de mode. Même si j'apprécie grandement cette activité qui me permet de me plonger dans autre chose que mes pensées, vous avez bien vu où cela me mène la plupart du temps. Pourquoi changer alors que j'adore ce que je suis ? Enfin qui je suis.. vous avez compris ! Je recommence.. Lire Hamlet n'est pas aussi amusant que ma bible sur la mode -par Prada- que ma mère m'a offert à Noël il y a quelques années, mais c'est tout de même assez captivant pour m'intéresser.. Cela aurait été mon second choix.. Le troisième.. Bon d'accord, le dernier si j'avais eu le choix mais je n'ai pas eu de chance et considérant que ma dissertation sur le précédent ouvrage que j'avais lu, ne le satisfaisait pas mon professeur -quoique je me doute bien que se soit ma mère qui le lui ai demandé- je me retrouvais à en faire une sur Hamlet. Après tout, ils avaient raison tous deux. Quoi de mieux pour me remonter le moral que de me donner à faire une dissertation sur une œuvre mélancolique et où la mort est derrière chaque personnages. Ils ne savent pas à quel point je suis désespérée ces derniers temps, c'est une excuse comme une autre mais elle me suffit amplement pour ne pas que je ne leur en veuilles.

GARÇON #1 « Hé mademoiselle ! » me tira-t-il de mes pensées.

Je daignais enfin lever les yeux. C'était très énervant, pourquoi fallait-il alors que l'on leur faisait la technique « Je n'ai rien entendu, passe ton chemin » qu'ils insistent ? Ne fermant qu'à moitié ma pièce de théâtre, ma page retenu par mon pouce -après tout, cela n'allait pas duré plus de trois secondes- je réajustais mes lunettes de soleil sur mon nez par pure habitude. J'avais opté pour des lunettes noires pour que personnes ne remarquent tout de même que je passais de sales nuits, les rumeurs iraient bon train quoique je n'étais alors pas très connu, alors je n'avais presque rien à craindre. Oui, presque rien. L'étudiant qui m'avait adressé la parole était blond, les boucles qui encadrait son visage en forme de cœur lui donnait l'air d'être illuminé comparait à moi qui semblait attiré seulement le désespoir -comme quoi, tout change. Un sourire à faire fondre n'importe quelle fille fendait son visage aux traits doux en deux et ses yeux pétillaient. Dommage pour lui, d'habitude avec ce genre de garçon, j'étais très gentille mais aujourd'hui avec toutes ces heures de nuit en moins et ses histoires, j'étais assurément la fille à ne pas fréquenter du tout. De plus, malheureusement pour lui, ces deux yeux me rappelaient douloureusement quelqu'un d'autre.

SUNSHINE « Excuse-moi mais tu n'as pas remarqué que j'étais occupée ? Qu'est-ce que tu veux ? »
GARÇON #1 « Eh bien voilà, je voulais.. » commença-t-il.
GARÇON #2 « Dégage, tu ne vois pas que tu gène la demoiselle ? » le coupa une voix provenant de la droite, d'un beau brun -je dois le reconnaître- qui fixait avec des yeux noirs le jeune blond que je remarquais trembler légèrement « Je t'ai entendu toi et tes copains tout à l'heure, va-t-en » lui ordonna-t-il alors d'une voix des plus méprisante.

Je tournais la tête, subitement intéréssée par les propos du brun. Il ne semblait pas plus que cela s'occupait de nous puisqu'il avait reporté ses yeux sur le livre qu'il était entrain de lire. Tiens très impréssionnant, j'aurais juré que les gens comme lui -du moins en avait-il l'air- n'étaient pas plus intéréssés par la littérature que les singes de la mode. A croire qu'on en apprend de tous, et tous les jours. Qu'importe pour le moment, je fixais maintenant perplexe le blond en lui assainant un des regards des plus noirs dont j'étais capable, oubliant subitement que j'atais derrière des lunettes noires. Il sentit pourtant ressentir l'aura qui m'entourait et -sans un mot- s'eclipsa aussi vite qu'il n'était apparu. A moins que ce ne soit ce type là qui ne l'est fait partir.. Je le regardais quelques secondes avant de me rendre compte qu'il avait reporté son attention sur son livre, comme si rien ne s'était passé, il avait l'air serein. Trop serein ! Je deteste cela parce qu'aparavant il ne m'avait pas jugé assez futée pour me débarassé de ce crétin. Le fait que je ne le sois pas et celui que je sois intriguée par ce qu'il avait dit n'aida pas à ce que je reste tranquille.

SUNSHINE « Hé.. Pss.. Hé toi ! » murmurais-je pour ne pas trop attiré l'attention.

Je fermais mon livre, après avoir pris soin de mettre mon marque page, avant de sourire diaboliquement. Le soulevant quelques centimètres au dessus de ma tête, je le lançais donc deux mètres plus loin, vers le fauteil en cuir dans lequel se trouvait le brun.

SUNSHINE « Hé c'est à toi que je parle ! Reveille-toi ! »

Il sursauta, perdu. Mais avait-il sursauté parce que le livre l'avait atteint -je sais, je vise bien- ou parce que mon interpellation l'avait surprise ? En tout cas, il était certain que vu le regard noir qu'il me lança, il n'était pas très heureux. Qu'importe, si je mourrais ainsi, je n'en aurais pas honte. Sortant le seul large sourire que je pouvais encore sortir à ce moment là, j'attendais que monsieur daigne bougeait. Ce n'était pas moi qui me lèverait.

_________________
    © HEROIN
    My life sucks without you
    I wish one day you'll understand
    Until this day, I'll hope that my smile do not betray me

    ROCK'S SPIRIT ISN'T DEAD !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patacitrouille.forum-canada.net/index.htm
 
TIENS TIENS (...) QUOIQUE.. [MATTHIEW
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRIERE URGENTE: persécutions en Inde contre les Chrétiens!
» Les chrétiens face à l’immigration
» La chasse aux chrétiens
» Perception des chrétiens
» persécution des chrétiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
__ » Dartmouth University .; :: ▬ AFTER HAVIN FUN ▬ :: Les Archives & La Poubelle-
Sauter vers: