AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apprendre à marcher ... [TERMINE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cédric Luther

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 07/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 42
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Gamma

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Sam 26 Juil - 14:55

Voila une scène comme je les aimais. Une scène des plus naturelle pour nous. On était tous les trois, entouré d'une foule d'élève perturbé par une bagarre provoqué par Matthew. D'ailleurs son visage en disant long ... même si j'étais plutôt fière de lui vu sa domination par rapport à Brian. Après tout, même si Matthew a su nous montrer son goût pour cogner sur les autres, je me doute bien que Brian l'avait mérité. Bref, on sortait du combat de Matthew et Phoebe était déjà en train de mettre en valeur son humour en nous taquinant. Raah on ne pourra jamais la changer celle-là. En gros, je me sentait bien. On était en route pour notre maison pour essayer de rendre Matthew quelque peu potable et en plus, j'avais quelque chose d'important à leur dire. Maintenant, mon plan était tout prêt dans ma tête il ne me restait plus qu'à leur parler de notre futur boy-cott. Ma journée avait été très satisfaisante, à part sur un point. Avant que ne débute le dérapage de Matthew, j'avais cherché toute la matiné Evvie. Il fallait absolument que je lui parle. Et le seul moment où j'ai pu lui adressait la parole, il fallait de 1, que je sois pressé, de 2 que je sois tellement surpris que le peu de temps que l'on m'avait offert avait été gaché et en 3, il y avait Phoebe. Je me demandais même ce que les deux jeunes filles avaient pu se dire pendant que je n'étais pas là et d'un côté, cela m'effrayé. Phoebe connait pratiquement tout de moi, comme mes défauts. Il ne m'anquerait plus qu'elle m'est dévalorisé devant elle, plus que je ne l'avait déjà fait. J'aurai vraiment aimé la revoir aujourd'hui, histoire de me rattraper. Mais bon, je suppose que ce sera pour une prochaine fois.

Pendant que j'étais perdu dans mes pensées, marchant à côté de mes cher compatriotes, un bruit me fit levé la tête. C'était le bruit de quelqu'un qui courait. Et c'est là qu'Evvie sortit ... Haletante, elle s'appuyé sur l'épaule de Phoebe. Intérieurement, j'était mort de rire. Jamais une fille n'avait parut si ... naturel devant moi, elle me fesait rire. C'était plus fort que moi, quoiqu'elle fasse, à mes yeux elle paraissait plus craquante que jamais. Enore rougissante sous l'effort qu'elle venait de faire, l'envie de la prendre dans mes bras pour qu'elle s'y repose grandissait. Bien sûr, je me défendit immédiatement de faire ce dont je pensais. Je me contentait de cacher mon rire par un sourir amusé. Apparemment, il ne m'avait pas encore vu. Décidemment, elle est vraiment mignone, et touchante. Je repris alors mon sérieux, m'étonnant d'avoir de tel pensée. Jamais je n'avais regardé Keyah avec ses yeux-là. C'était tout nouveau pour moi et autant l'avoué tout de suite, cela ne me m'était pas vraiment à l'aise. Elle m'apercut enfin. Toujours aussi amusé, je tachais de garder mon calme et mon sérieux. Elle me salua alors, ce qui me fit très plaisir.
Evvie : Salut, Cédric.
Au moins, elle ne m'évitait pas, ce qui était déjà un bon point. Maintenant, il ne me restait plus qu'à faire en sorte qu'elle m'apprécie ... c'est pas gagné.

Salut Evvie, content de te voir ... désolé pour tout à l'heure, j'espère ne pas t'avoir fait trop mal ...

Bon allez, il faut que j'avoue que si je n'ai pas dit de bétise ou que si tout est sortit de manière aussi fluide de ma bouche, c'est parce que le temps qu'elle reprenne sa respiration, j'avais déjà un peu prévu ma réplique et mine de rien, j'espérais que cela fasse la faire pour me permettre de me rattraper et pourquoi pas, essayer de la faire rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Sam 26 Juil - 18:08

Salut Evvie, content de te voir ... désolé pour tout à l'heure, j'espère ne pas t'avoir fait trop mal ...


    Aaah ! Mais comment faisait-il ? Il avait sortit tout cela avec une facilité déconcertante. Et moi qui paressait encore plus cruche que d'habitude, je bégayais tout le temps, manquant à chaque fois de m'étrangler. j'essayais de garder mon calme. Pour réponse, je lui offrit un de mes sourires les moins coincés que je pouvais. Je n'arrivais toujours pa sà me souvenir de ce que je voualais dire et j'étais donc encore plus embarassée que d'habitude. J'arraitais de sautiller, histoire de ne pas m'enfoncer encore plus dans le trou déjà énorme que je m'étais creusée devant Cédric. Je rougissais encore une fois, et je baissait la tête, mes cheveux cachant mon visage. Puis je devais le faire après tout, Phoebe m'avait donné des conseils, et je pouvais dors et déjà les appliqués un peu.

    Ce n'est pas grave, lui répondis-je par rapport à ses craintes de m'avoir fait mal, au contraire, il avait été tellement silentieux et doux que j'en avait eu peur.Ca va toi ?En décrochant chaque mots, je jeta un regard vers Phoebe et Matthew qui devait se demander ce qui me prenait, tout comme le reste des gens autour de nous, surtout les Epsilon qui gloussaient comme des dindes dans un poulailler. Je ne lui avait pas parlé aussi naturelement depuis ... depuis toujours ! D'habitude savoir que j'étais seule enfermée dans une salle avec lui à cause de Phoebe bien sur, ne m'aidait pas vraiment a faire une phrase et a avoir une conversation normale avec lui. Mais là, je n'étais pas seule, du moins pour le moment, et cela m'aidait beaucoup plus. Je le regardais, après avoir lachée Phoebe du regard. Il avait un sourire amusé, un sourire en coin. Sur le moment j'ai cru que j'allais tomber dans les pommes ou avoir une attaque. Je souffrais surement d'hyperventilation et je n'avais aucun sac en poche. J'essayais de garder mon calme encore une fois.


[Désolersi c'est , court j'avais pas vraiment d'inspi ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric Luther

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 07/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 42
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Gamma

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Sam 26 Juil - 18:19

[c'est normal, ce sera à Phoebe de répondre ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Donatela
Lovely Liiittle Monkey X3.
avatar

▬INSCRIPTION DAY : 04/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 163
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : GAMMA : Rebels

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Dim 27 Juil - 1:53

[desolée d'avance, je sens que ce post ne sera pas tres long =S)
Notre agence matromoniale de service, j'ai nommé... Moi =D était donc en train de me balader avec mes deux garçons préfrés ^^ en les personnes de Cedric et de Matthew, mes deux "Bad Boys" préférés, dans les couloirs du lycée... Enfin, me balader n'est pas vraiment le mot juste xD, nous marchions a travers les couloirs, avec dans l'idée de retourner a la maison Gamma, arranger le visage de Matt (et le martyriser avec du desinfectant qui pique mouahaha*rire sadique* xD). Et pendant que nous marchions, decric avait arreté de parler, et était replongé dans ses pensées... Matt, lui, n'était aps d'un naturel bavard, et il n'avait pas ouvert la bouche depuis que je l'avais retrouvé... quand je vous le dit, vraiment pas bavard le garçon xD... Si vous croyez que c'est ça qui allait m'arreter, faut pas trop rever non plus ! Même pas peur, niark !! Et même si je voyais qu'il était sur les nerfs encore, ça ne m'empecha pas de dire
Qu'est ce qui t'as pris de t'en prendre a Brian Encore une fois ? Il avait fait quoi cette fois ?... En fait, qu'est ce que t'as contre lui en regle generale d'ailleurs ?
¤|Matthiew : J'ai contre lui que je peux pas le voir, c'est tout ! Il me bouffe ce mec, des qu'il l'ouvre, il sert jamais a rien et...
Et t'as envie de lui taper dessus, ça, j'avais cru remarquer oui ! Mais tu sais qu'il y a d'autres moyens pour blesser les gens qu'en les tapants ? En disant ça, je lui avait foutu, gentillement, un coup de poing dans l'épaule, sachant bien qu'il n'aurait aps mal, avec ma force de mouche... enfin,si je veux, je peux frapper assez fort, mais comparé a lui ou Cedric, je suis une souris ^^Quand je dis que sans moi t'irais aps loin j'ai raison ! C'est qui sinon qui t'arrangerais a chaque fois hein ? Le pire, c'est que je m'en tire plutot bien ! Même quand il s'agit de berner le proviseur !
¤| Matthiew : Ca va les chevilles ?
Heyy mais je te permets pas non mais oh ! nouveau coup de poing dans l'épaule de Matt, qui sert toujours a rien xD Mes chevilles vont mieux que ton visage grosse brute ! Enfin, a voir le tien, j'imagine même pas l'état de celui de Brian dis je avec un léger rire.
Mais on eut pas le temps de continer cette conversation que je senti une main s'aggriper a mon épaule, qui m'aurait faite faire un bond de trois metre si je n'avais aps manqué de m'taler avec la personne qui venait de manquer de tomber.... Evvie ! Tiens donc, voila la maladroite qui venait de manquer de me faire me retrouver le popotin par terre ! De toute façon, elle ou Chelsey, en dehors, il pouvait y avoir peu de personnes aussi maladroites ! Une fois qu'elle eut retrouvé son équilibre, et laché mon épaule, je regardais Evvie, la decouvrant rouge, elle ne sembla tout d'abord pas remarquer Cedric
Evvie : Phoe ...
Tiens, Evvie, comme on se retrouve, dis je, lancant un regard en coin a Cedric, Evvie suivant peu a peu la direction de mon regard... Je lui adressait un sourire en coin, avant de lui faire un leger signe de tête encourageant genre "Youjou, parles lui, il attend que ça allez hop hop hop" Ah ben tiens, vouila qu'elle ouvrait la bouche, et parvenait a sortir des paroles qui de un, étaient autre chose qu'un cri, et qui en plus, avaient un sens ! Notre petite discussion avait fait son bout de chemin mine de rien. Lasse de rester immobile a les écouter discuter, je me mit dos a Matthiew, et appuyais mon dos contre lui, pas génée le moins du monde, non non non, pour m'empecher de tomber, il apssa ses bras autour de moi, xD on aurait pu croire un couple, mais non, certainement pas, beurk, c'était comme mon grad frère, quelle horreur ! C'est comme le fait que j'ai donné une claque sur les fesses de Cedric tout a l'heure, ma façon d'etre tout simplement... Ne vous mettez surtout pas en tête que moi et Matt pourrions avoir une relation autre qu'amicale, c'est totalement inconcevable ! Ainsi posée, j'étais tranquille, et pouvais préter une oreille attentive a cedric et Evvie, ne cherchant même aps a cacher le fait que j'écoutais cette discussion.
Pour une fois, la conversation se deroulais bien, pourquoi je m'en melerais ? Mais si j'en avait une seule occasion, ou si ils commencaient a etre a court de conversation, ne vous inquietez pas que je metrrais mon grain de sel xD De toute façon, vous me connaissez, vous commencez a le savoir, mettre mon nez partout est mon passe temps favors, juste derriere embeter le monde... mais d'un certain sens, ça revient au même non ? Enfin, ne nous égarons pas, la n'est pas le sujet !
[pas si court que ça au final ^^]

_________________
¤|Like it or Love it or... LEAVE IT*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Dim 27 Juil - 22:17

[Désoler tout le monde je prend le post en cour de route :s]

Matt regardait toujours les trois adolescents discuté, enfin si l'on puis dire vu le peu de parole qu'ils disaient. Mais sérieusement quand est-ce qu'un jour ils se mettront à arrêter parler pour rien, surtout dans une tel occasion. Matt était vraiment pas d'humeur à les écouter brailler encore et encore... Il ne restait la juste parce que Phoebe s'occupait de lui, mais il avait beau grandement l'aimer, il ne tiendrait pas longtemps dans de tel condition. Il avait encore en lui l'adrénaline du combat précédent. Il sentait encore son poing trembler par l'excitation. Si il le voyait encore, il lui sauterait dessus très violemment malgré ses blessures et malgré le nombre de personnes prêt a l'en arrêter, malgré Phoebe.

"-Bon Phoebe, dis moi tu aurais bientôt fini s'il te plait? dit-il le plus calmement possible dans de tel circonstance. Il fuyait le regard de Phoebe, non pas par honte mais par peur de lui montrer ça haine envers Brian, même si celle-ci la connaissait déjà pas mal.
-J'aimerais bien allé me changer les idées un peu... Si tu veux venir...
Vous pouvez tous venir bien sur si vous avez pas grand chose a faire..."


Matt posa ses yeux sur Evvie du coin de l'œil, et se dit:
*"-J'espère qu'elle pourra pas venir celle-la, j'ai pas envie qu'elle vienne nous faire chier comme elle sait si bien le faire!" *

Matt ce leva d'un saut et redemanda a Phoebe si elle eut enfin fini de lui sauver la vie...

[J'espère que cela ira comme ça :s]


Dernière édition par Matthiew Humpfrey le Lun 28 Juil - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cédric Luther

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 07/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 42
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Gamma

MessageSujet: a   Lun 28 Juil - 15:20

Je venais d'entamer quelque peu la conversation avec Evvie dont elle enchaina avec un :
Evvie : Ca va toi ?
Je hochai alors la tête avec un sourire pour lui répondre positivement. Juste après ce petit passage de silence de ma part, la conversation de Phoebe et de Matt me paraissait tout d'un coup plus forte, portant mon attention sur ce qu'ils disaient. J'arrivais juste au momen où Matt disait qu'ils voulaient prendre l'air. En gros il voulait partir de ce couloir. Soit la situation ne lui plaisait, soit il lui rester encore pas mal de tension et d'énergie à dépenser ailleurs. Chose très compréhensible vu que pour son plus grand malheur, je l'avai coupé au moment où il allait pouvoir se défosser de toutes ses énergies négatives. En même temps, c'est parfait. C'était une grande opportunité pour moi. J'avais cherché Evvie toute la journée, dans l'espoir de lui parlait, et maintenant qu'elle se trouvait devant moi, on m'offrait la possibilité de me retrouver en quelques sortes, seul avec elle. Encore fallait-il que je m'accapare de cette chance. Mon coeur se mit alors à battre un peu plus vite que tout à l'heure. Comme si j'allais sauter du plongeoir. Pourtant j'allais juste m'arranger pour rster avec elle ... pourquoi je réagis comme ca alors. Je n'ai pas l'habitude de ressentir des faiblesses aussi facilement et personnellement, c'est un peu génant. Je me mis à tousser légèrement, montrant que j'allais prendre la parole. Sans doute besoin de me redonner des forces.

J'ai une idée ... vous n'avez qu'à rentrer tous les deux ... j'ai encore ... quelques trucs à dire à Evvie.

Je me grattais le derrière de la tête, sans doute par timidité ou même par peur d'être découvert ... c'était ma façon de le cacher et de paraitre décontracté. Drôle de réflexe ... Juste après avoir dit cette phrase je regardai alors Evvie, voulant voir la réaction de cette dernière. Comment allait-elle prendre le fait que je veuille lui parlait seul à seul ? allait-elle être lassée ? Ennuyée ? Agacée ? Ou au contraire, serait-elle dans le même cas que moi ... J'avoue que cela me terrifiait pas mal. De toute façon, interdiction de retourner en arrière. Je ferais ce qu'il faut ! Je suis Cedric Luther ! (on se donne du courage comme on peut -_-")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Lun 28 Juil - 15:37

[*Sors sa panoplie de Cheerleader* Aller Cedric ! Aller Cedric ! Tu peux le faire ! Donnez moi un A, donnez moi un M, donnez moi un O, donnez moi U, donnez moi enfin un R ! Amour Toujours !! *regarde les gens autours d'elle, la goutte d'eau sur la tempe* Bah quoi, faut bien l'aider, non ? Et puis être Cedric Luther est vachement difficile ^^ ]

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Lun 28 Juil - 19:52

    J'en avais presque oublie Matthew, le pauvre, je le plaignais. Il venait de se battre, et il ne pouvait pas se défouler et relacher la pression. Mais je me trompais surement, car il avait une soudaine envie de partir qalors que je venait a peine d'arriver. Je n'avais jamais fait très attention à lui, légerement plus occupé par son ami, Cédric, que je ne savais pas si j'avais été un jour ami avec lui. Et sa réaction m'en donna la réponse. C'était non. J'ignorais alors sa réflection, mais baissait la tête, un peu honteuse. Il n'avais pas tord de réagir comme ca au contraire, je m'etais inscruster, et apparement je le soulais plus qu'autre chose. Mais Cédric prit la parole avant que j'ai eu le temps de dire que je m'en allais, même si je n'avais pas vraiment envie de quitter Cédric, alors que j'avais l'opportunité de luii parlait sans etre enfermée dans une salle.

    J'ai une idée ... vous n'avez qu'à rentrer tous les deux ... j'ai encore ... quelques trucs à dire à Evvie.


    Je fus surprise qu'il dise cela, alors que j'avais la bouche encore ouverte, et cette fois-ci j'avais de grands yeux ronds.Mais cette réation ne dura même pas un seconde. Je me repris vite, de façon a ce qu'il ne pense pas que je ne voulais pas être avec lui. Je lui lanca un sourire timide, essayant au plus de cacher mon excitation. Le pire, c'est que lorsqu'il se gratta la tête, se que je trouvait terriblement sexy, mais il me parraissait gêné, vooir légerement timide. Si j'avais pus, j'aurais pousser un soupir, mais je ne voulais pas qu'il me prenne pourune de ces Espilon. Je jetait un regard à Pheoebe pour voir sa réaction, après avoir acquiescer à Cédric, signe que je voulait bien rester un peu plus longtemps avec lui. Malgrès moi, je m'imaginais plein de scénarios dans ma tête, les un plus fous que les autres, mais sachant qu'aucun d'eux ne se produirais.


[Un peu court, encore désolé, je me rattraperait au parc ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Donatela
Lovely Liiittle Monkey X3.
avatar

▬INSCRIPTION DAY : 04/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 163
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : GAMMA : Rebels

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Lun 28 Juil - 22:52

Je patientais donc, mais mon energie habituelle qui me disais d'etre occupée a longueur de temps, hormis pendant les heures ou je dormais, donc peu la nuit, surtout en cour, me donnait envie de bouger, je commencais donc a legerement a ne plus tenir en place ! Je restais cependant la, a écouter cedric et Evvie parler, echangeant des banalités, on en était encore au salut ça va ? mais faut bien debuter quelque part non ? Je n'était apparemment aps la seule a avoir envie de bouger, mais pour Matthiew, c'étaot pour une toute autre raison : les erfs ! En même temps, faut le comprendre on venait de l'empecher de terminer de refaire le portrait du mec qu'il devait le plus detester dans tout Dartmouth ! Alors fallait que son envie de mettre son poig dans la tronche de Brian passe, et ce n'était pas en restant planté la a écouter discuter cedric et Evvie que ses nersf allaient retomber a un niveau acceptable ! Manquerait plus qu'on recroise a nouveau Brian, et ce serait la fin des haricots ! Matthew fut le premier de nous deux a manifester son impatience d'ailleurs... Et Cedric fut le plus rapide a repondre, et ce qu'il dit m'arracha un grand sourire, que je ne chercais même pas a retenir !
Matthew : J'aimerais bien allé me changer les idées un peu... Si tu veux venir... Vous pouvez tous venir bien sur si vous avez pas grand chose a faire
Cedric : J'ai une idée ... vous n'avez qu'à rentrer tous les deux ... j'ai encore ... quelques trucs à dire à Evvie.
Ok, on va vous laisser en... un regard a Evvie me suffit a ne pas terminer ma phrase, histoire de ne pas la mettre d'avantage dans l'embarras xD, lui faciliter un peu les choses pour une fois, en plus, je n'avais même pas besoin de les enfermer dans une salle, y a du progres !... Bon, je me tais, on file, Cedric, tu nous rejoins tout a l'heure ok ?
Je me tournais ensuite vers Matthew, et lui dis
Quand a toi mon grand, on va te changer les idées, une fois que je t'aurais legerement arrangé ! Pas question que tu croise le proviseur avec cette tronche la, je crois qu'il a reflechis depuis la derniere fois qu'un chihuahua est bien trop petit pour te faire ça !
Il se serait attaqué a sa chaussure passe encore, masi un chihuahua, sa saute aps si haut tout de même, a moins qu'il soit suicidaire et qu'il saute du haut d'un casier !
Alors on va repasser par la maison, je vais t'arranger un peu, et ensuite, tu te changera les idées comme tu voudras, du moment que tu reste a plus de 1 km de brian !
Je ne l'avais aps laissé en placer une tout le temps que je parlais, prononcant mes mots en articulant parfaitement malgres le debit rapide de mes paroles. Nous finimes par nous éloigner tous les deux, non sans que j'ai jeté un clin d'oeil a Evvie en passant. J'allais pouvoir martyriser matt avec le desinfectant qui pique, ça lui apprendra a se battre niark niark !

_________________
¤|Like it or Love it or... LEAVE IT*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric Luther

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 07/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 42
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Gamma

MessageSujet: i   Lun 28 Juil - 23:39

[ j'ai créé une petite situation ^^ ]

Une fois avoir lacher ma dernière phrase, qui était quelque peu osé, mais inévitable si je voulais lui parler. Et en effet, je le voulais. En y repensant, je ne savais pas vraiment quoi lui dire ... lui reparler du carnaval serait un peu génant ... qu'est ce que je voulais au juste ? L'inviter ? J'avoue que je n'avais pas réfléchit à ca. Tout ce que je savait, c'était qu'il fallait que je lui parle. Bref, j'avais bien regardé sa réaction après ma -en quelque sorte- invitation ... je ne préfèrerais pas me l'admettre. Celle-ci m'avait justement adressé un petit sourire qui me parut timide. Surment était-elle génait que je la prenne à part. Elle doit surment se demander "mais qu'est ce qu'il veut encore ? Je redoute le pire avec lui ... sourions pour ne pas le vexer". Oui j'ai toujours tendance à imaginer le pire ... de toute façon, j'avais beau imaginer quoique se soit de défétiste en traduisant ce sourire, il ne pouvait pas m'empêcher de m'encourager à aller vers elle. Décidemment, je ne me comprendrais jamais ...
Phoebe : Ok, on va vous laisser en... Bon, je me tais, on file, Cedric, tu nous rejoins tout a l'heure ok ?
Je ne préférais pas relever, connaissant Phoebe, elle avait toujours tendance à s'amuser de ce genre de situation et franchement, avec elle, j'avais souvent du mal à reocnnaitre l'ironie avec ce qu'elle pensait vraiment ... je crois même que parfois cela a dû lui sauver la vie (XD).

Ouai t'inquiète ... je serais là ...

Regardant Phoebe et Matthew s'éloigner, je portais donc mon regard vers Evvie. Et oui Cedric, maintenant c'est à toi de jouer ... je jetais alors des coups d'oeil autour de moi. Décidemment, il y a vraiment beaucoup de monde aujourd'hui. Tout d'un coup, une troupe d'élève s'avança un peu trop rapidement vers nous. Cette troupe d'élève ? Je pouvais voir que c'était tous des garçons ... et qu'ils avaient l'air impressionamment musclé et imposant. Et bien sûr, il fallait qu'ils occupent toute la largeur du couloir ... Je pouvais d'hors et déjà reconnaitre que c'était la troupe des footballeurs. Le seul hic, c'était qu'ils s'avançaient beaucoup trop vite à mon gouts ... Moi qui espérait parler calmement à Evvie, si je laissais la situation comme telle, de 1 on serait séparé par la foule de beau garçon et de 2, je n'étais même pas sûr de la retrouver après ca ... il y avait tellement de monde c'est fou ... personne n'a cours dans cette université ?! Les footballeurs se rapprochaient de plus en plus, forçant tous les élèves sur leur passage à se mettre sur le côté. Pas question que je quitte Evvie ... ca m'arrivait à chaque fois ... et toujours qu'avec elle ... dès que je la perdais une seconde des yeux, je ne la retrouvais plus ... et maintenant que je pouvais enfin lui parler, pas question que je laisse passer cette occasion. Je prie donc l'initiative de m'avancer vers elle, de la prendre par les bras, et de l'amener vers les casiers qui se trouvaient sur le murs. J'avais entrepris cette manoeuvre un peu de justesse, le temps de réfléchir bien évidemment ... faut pas trop m'en demander -_-". J'avais peut-être précipité un peu trop Evvie, et lorsque je la poussai sur les casiers, on pouvait entendre le bruit deceux -ci lorsque je collait Evvie dessus. Les footballeurs passaient donc, tout à leur aise ... sans la moindre excuse.

Hé Vous pourriez faire attention !
Si vous voulez vous rendre plus important que vous ne l'êtes, allez faire un tour à la bascourt !

D'un côté j'étais vraiment énervé que des humains se comportent comme ça. J'avais vraiment envie de me venger et je ne m'en gênerait pas ... Cependant, mon attention fut très rapidement détourné lorsque je vis la situation dans laquelle je métais fourré. Je me retrouvé qu'à quelques centimètres d'Evvie, mes mains étant aggripés à ses bras. Je pouvais même sentir son souffle sous mon cou. Ca en devenait insupportable, tellement que cette situation me donnait des idées tordues. J'eu même le flash back du jour de carnaval. Je revoyais mes lèvre se poser sur ses lèvres et je ressentais à nouveau toutes les émotions que j'avais eu en l'embrassant. Je me recartais donc, assez brusquement, face aux désirs que j'exprimaient secrètement. Je me trouvait alors gênait. L'avantage, c'était que même lors de ces situations, je ne rougissais pas ... je ne sais pas pourquoi ... peut-être parce que j'ai grandis dans le pays froid qu'est la Russie ... ou peut-être qu'il n'y a aucun rapport.

Euuh ... je suis désolé ... je t'ai fait mal ?

Soudain je me rappellais que je l'avais poussé de force contre les casiers. Je me rapprochais donc d'elle, presque comme un réflexe, m'inquiétant de l'état de son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mar 29 Juil - 3:37

Sachant d'avance qu'il allait souffrir mais ne voulant ni se tapé les commentaire du proviseur ni rester avec Evvie, Matt nu d'autre choix que de suivre Phoebe jusqu'à son point de torture. Matt et Phoebe arpentèrent les rues durant un petit moment avant d'arriver à destination. Matt alla s'installer dans la cuisine en attendant que Phoebe revienne avec la trousse de premier secoure, pour enfin le faire passer aux aveux.

Sa va faire mal, c est ce quelle doit ce dire pensa Matt lors ce qu'il vit le petit sourire de Phoebe quand elle appliqua le désinfectant sur le coton.

Hé bé, je suis pas mécontent de lui avoir foutu une bonne raclé à ce mec, il s'en souviendra durant un moment! me dis-je à haute voix, les yeux vague regardant de chaque côté de la pièce. Ouille, ça comment!^^


[désolé suis un peu fatigué, ce qui explique que ce soit cour -_-" |-(]


Dernière édition par Matthiew Humpfrey le Mar 29 Juil - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mar 29 Juil - 15:50

[Sacré post dis donc ! ^^ ]

Ok, on va vous laisser en... Bon, je me tais, on file, Cedric, tu nous rejoins tout a l'heure ok ?


    Même avant que j'ai eu le temps d'ouvrir la bouche, ou plutot simplement de réagir, Phoebe et Matthew commençaient déjà à partir . Celle-ci me fit un clin do'eil, je ne rougis pas cette fois-ci mais je me sentais très gênée . Je meretournais alors, pour le regarder partir sachant que miantenant j'étais seule avec Cédric, enfin seule avec beaucoup de monde autour, dont une troupe de garçons. On aurait dit un gang, qui s'avancait dangereusement vers nous, très ite, et faisant écarter tout le monde sur leur passage. Je ris interieurement car jamais quelqu'un s'était écarter quand je passait dans le couloir. Au contraire personne ne faisait attention à moi et c'était moi qui était obligé de bousculer les gens pour qu'ils me laisse passer mais c'était mieu comme ca, je ne souhaitais en rien ressembler à ces mecs. D'ailleurs en regardant bien, ils avaient beau être musclés, je ne les trouvaient pas séduisants du tout, jetant un coup d'oeil à Cédric je savais que celui-ci le serais beaucoup plus, alors je souris. Heureusement pour moi ayant réussi à me controler un peu, mon sourire n'était pas béat .

    Soudain tout ce passa très vite, les footballeurs avancaient de plus en plus vite vers nous. Moi avec mon cerevau qui marchait au ralentit à cause de Cédric, je savais pertinnement que je me ferais seperare de Cédric, pousser dans tou les sens cause de la foule, et que je me ferais assomée. La dernière chose se produit aussi, mais dans un tout autre moment. En effet, avant que je comprenne qu'il fallait que je me bouge, els footballeurs arrivaient déjà devant nous. Je me preparais à recevoir de nombreux coups, mais quelqu'un me pris le bras et m'enmena un peu plus loin. J'avais reconnu cette poigne, mais je n'eu pas le tempsd e protester que je me retrouvais un peu sonnée, contre les casiers.


    Hé Vous pourriez faire attention !
    Si vous voulez vous rendre plus important que vous ne l'êtes, allez faire un tour à la bascourt !
    Euuh ... je suis désolé ... je t'ai fait mal ?


    Il s'était reculer un peu trop vite à mon gout, j'étais gênée, mais en même tant j'aimais sa proximité, même si cela m'enpechait quelque fois de respirer et d'avoir les idée claires ^^. Il s'inquietait pour moi, et moi je rougis un nouvelle fois. Je le regardais dans les yeux, lorsqu'il se raprocha. *Hein ? Quoi ? Comment j'allais ? Euuh très bien ?* Non en vérité j'avais un énorme mal de crâne, mais j'allais formuler cette réponse à voix haute. Il ne manquerait plus que je gache ce moment en étant obligée d'aller à l'infimerie ! J'aurais juste une bosse au pire, mais il ne fallait pas non plus prévoir de m'enmener à l'hopital, ce n'était surment pas une commotion cérébrale, et en plus je haie les hôpitaux ! J'empourprais lorsque je compris enfin qu'il était une nouvelle fois près de moi. Je sentais sa respiratiopn, et des idées tordues comme j'en avaient toujours à force de trainer avec Chelsey ou Phoebe, c'ets vrai qu'une fois que vous vous attachez à elle, vous finissez par penser comme elle au fond, et a avoir de sacrées idées, perverses pour la plupart. Mais j'avais à l'habitude, et j'avais appris à les repousser au plus profond de moi, il ne manquerait plus qu'il me crois échappée d'un hôpital psycathrique ....[

    Non ça va, je n'ai rien, finis-je par ajouter .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mar 29 Juil - 16:05

[Matthiew les codes d'ecritures sont obligatoires qu'on comprenne tout de même ^^" Parce que là, c'est impossible & puis je ne suis pas sûre que se soit le bon endroit pour continuer toi & Phoebe, peut être aurais-tu dû creer un topic entre elle & toi..]

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric Luther

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 07/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 42
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Gamma

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mar 29 Juil - 20:38

[encore une petite situation XD]

je me retrouvais maintenant face à Evvie, bien sûr moins proche que si je ne l'avais été quelques secondes avant, mais toujours plus proche que pour une simple conversation. Plusieurs idées me passaient par la tête, mais je n'osais pas les écouter, préférant me concentrer sur l'éventuel mal que j'aurais causé à Evvie. Une fois que elle-ci m'assura que tout allait bien,
Evvie :Non ça va, je n'ai rien

A quoi donc pouvais-je penser pour m'éviter d'avoir des idées bizarre. Je me retrouvais donc plutôt gêné face à mon manque de créativité. J'avais alors baissé légèrement la tête, me grattant les cheveux comme j'ai l'habitude de faire lorsque qu'une situation me met plutôt mal à l'aise et lorsque je relevais la tête, je me retrouvais à ploger mes yeux dans les yeux. Non ! ne te laisse pas perturber comme ça ! Après tout tu es Cedric, le grand Cedric ... Raah je n'ai vraiment pas l'habitude de vouloir quelque chose qui se trouve juste devant moi et que je ne peux même pas toucher. Une vraie torture. Comment faire pour la faire craquer ? Comment faire pour la convaincre que je suis mieux que ce qu'elle a beau penser. Je posa alors ma main sur le bras d'Evvie, la caressant légèrement, créant une ambiance quelque peu intime. Un geste qui peut-être fait juste par des amis très proche, mais qui se trouvait déjà osé dans cette situation.

Ecoute Evvie, je voulais dire ... à propos du carnaval ... je ...

Mes yeux étaient plongés dans les yeux, essayant de la convaincre de ma bonne nature, essayant de décrire chaque sentiment qu'elle pouvait ressentir en ce moment même, même si les miens m'aveuglaient complètement. J'ouvris alors la bouche, près à lacher ma dernière phrase et à dévoiler ma pensée, une personne m'intterompa.

Epsilon :Euuh Excuse-moi ...

Je tournais alors doucement ma tête, légèrement agacé. Non allez autant ne pas me mentir, cela m'avais plutôt énervé. C'était donc avec de la haine, que je détachais mon regard d'Evvie pour le poser sur cette personne qui venait me déranger. Déjà que je détestais être interpellé comme ça, alors en plus, cette fois-ci ce n'était pas le moment ... Je pouvais alors voir qui était cet heureux perdant. Une epsilon ... bien sûr ... il n'y a que elles pour choisir leur moment. Je prie donc un sourire forcé, dont je ne cachais pas du tout le réel sens. Je comptais bien faire comprendre à ma nouvelle interlocutrice mon ironie.

Je peux t'aider peut-être ... dis-je d'une voix doucement ironique toujours accompagnée de ce sourire agacé.

Epsilon :Eh bien en fait, j'ai fais un parie avec mes copines, et je dois prendre une photo de nous deux avec mon portable.

Elle avait alors le sourir béa et la voix aigue comme je déteste tant. N'affichant alors plus aucun sourire me contentant juste de la fusiller du regard, je portais alors mon regard derrière elle voulant voir ses "copines". Humm je vois ... Le seul groupe d'Epsilon qui me connaisse vraiment. Elles savent très bien ce qui a le don de m'agacer au plus au point. Ce qui me laisse deviner que cette charmante poupée qui se trouve devant moi, n'est qu'une de ses "nouvelles" qui cherchent à se faire accepter et dont les autres n'ont aucun mal à se moquer. Pas de chance pour cette nouvelle, elle ne tombait vraiment pas au bon moment.

Ecoute, tu vois ces filles dis-je en montrant à l'aide de mon regard sa troupe "d'amie". Elles se moquent de toi autant que toi tu m'embetes. Je te conseil de les lacher comme je te conseil de me lacher.

Bon d'accord, j'avoue j'aurais pu être un peu plus gentil et plus compréhensif. Surtout que mon regard la fusillement et mon ton qui exrimait l'agacement ne devait pas mettre à l'aise. La jeune fille fut d'abord étonnée par ma réaction. Elle avait deux choix de réactions. Soit elle comprenait ce que je lui disait et elle fondait en larme devant mon manque de gentillesse, soit elle se bornait à devenir ce qu'elle crit un magnifique modèle. Malheureusement pour elle, elle choisit alors la deuxième option.

Epsilon :Hé ! Des mecs comme toi y'en a plein dans ce lycée ! Pas besoin de te la jouer "intouchable".

Elle partit donc rejoindre ses copines qui n'en était que plus morte de rire. Personnellement je m'en fichais complètement de ce qu'elle pouvait dire, mais c'est là que je me rappellais de ce que j'étais en train de faire, ou plutôt de ce que j'avais essayé en vain de faire. Je reposa alors mon regard sur Evvie.

*Et merde ... je suis sûr que maintenant elle va encore plus me prendre pour un sans coeur ... raah j'ai vraiment tout gaché ! J'aurai pas pu l'ignorer tout simplement !!*

En ce moment même, j'avais vraiment envie de me prendre la tête dans les mains, mais me contenter jste de grimacer quelques secondes. Je retirais mes mains des bras d'Evvie.

Je suis désolé ... tu dois me prendre pour une ... enflure ... mais cette fille se fait complètement manipuler ! et ... je savais pas comment lui dire ...

J'essayais de me justifier ? complètement ! Peut-être qu'elle me comprendrait ... après tout, ce sont des epsilons ... mais bon ... comme dirait les plus pure d'entre nous, "c'est pas une raison".

*raah fais chier !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mar 29 Juil - 21:15

    Il avait baisser la tête, et c'était gratter la tête. Les gens faisait cela dans les films lorsqu'ils étaient génés, et cela renforca le sentiment de jalousie en moi car il ressemblait à un acteur ou à un mannequin et moi à une simple fille qui n'arriverait même pas à faire de la pub pour les pâtes ou pour du jambon Fleurimichon >< . Puis il effleura mon bras avec sa main, pour finir par la posée. A ce moment là, j'ai bien cru que j'allais avoir une attaque. Il ne manquera plus que je meurs à Dartmouth, d'un autre côté, y a-t-il une plus belle mort que celle de mourrir dans les bras de Cédric Luther ? Haha, je débloquais sérieusement. Après avoir eu des pensées perverses, j'en avais des dépressives, n'importe quoi !

    Ecoute Evvie, je voulais dire ... à propos du carnaval ... je ...

    Epsilon : Euuh Excuse-moi ...

    Je peux t'aider peut-être ...

    Epsilon :Eh bien en fait, j'ai fais un parie avec mes copines, et je dois prendre une photo de nous deux avec mon portable.


    J'étais vraiment male tombée ! Il était sur le point de me dire une chose, qui pour lui avait de l'importance à ses yeux, lorsqu'une de ses Epsilon arriva. Raaa que je les haîssais !! Elles se croyaient vraiment tout permis. D'un autre côté, quesque moi je pouvais faire ? A part me ridiculiser une fois de plus en en giflant une ? La prochaine fois je le ferais, et au pire, quesqu'il se passera ? Je m'en reprendrais une autre ? Et alors ? Je ne me laisserais pas faire. Ce n'est pas parce que personne ne me cherche que je ne sais pas me defendre. La prochaine fois, ce ne sera pas Phoebe qui aura la joie de leur en mettre une, mais moi. Nan mais franchement ! Quel culot de venir nous déranger ! D'un côté j'étai terrifiée à l'idée d'être seule à seul avec Cédric, mais de l'autre je n'aimais pas le fait qu'on nous dérange comme cela, à ce moment là en plus. Je sentais vaguement la rage monter en moi...

    Lorsqu'elle lui adressa la parole, Cédric se détourna de moi doucement, et en parressant légerement irrité, non, bon d'accord très, très irrité, lui répondit avec une pointe d'ironie que je percu dans sa voix . J'ouvris la bouche. Non mais j'halucinais là ! Prendre une photo avec lui ? Nan mais c'étais quoi leur tripie ? Si je n'étais pas collée à Cédric, je l'aurais étrangler. Là je sentais bien la colère et la haine remonté, tellement que je serrait au maximum mes points, faisant craqué mes jointures . J'esperais au plus profond de moi qu'il allais refusé. Je pensais même que si je fermais la bouche -qui devait etre ouverte depuis un bout de temps - et mes yeux, il y refuserais. Et cela marcha apparement .


    Ecoute, tu vois ces filles ... Elles se moquent de toi autant que toi tu m'embetes. Je te conseil de les lacher comme je te conseil de me lacher.

    Epsilon :Hé ! Des mecs comme toi y'en a plein dans ce lycée ! Pas besoin de te la jouer "intouchable".


    Et oui cela marcha parfaitement. enfin ce n'étais peut-être pas ce que j'avais fait qu'il l'avait fait régir de cette manière. Je réouvris les yeux, mais pas la bouche ^^ . Je fus autant étonnée que la jeune fille face à la réaction de Cédric. Il l'avait envoyé balader ! Je me sentait tout à coup, la fille la plus heuresue du monde, et surtout je me marrait bien de la réaction de la jeune fille, elle alalit surement repartir en pleurant, enfi c'ets ce que moi j'aurais fait, bien sur, moi je ne lui aurait jamais demander une chose pareille, je ne lui aurait même pas adresser la parole, surtout pas en le dérangeant.

    Quesqu'elle voulait dire par " Des mecs comme toi, il y en a plein dans les lycée" ? Pour moi, si il n'y en avait eu que des commes lui, ce ne serait pas un lycée, mais plutot un paradis *-* . C'est las uite de sa phrase que me déplaisa le plus . "Intouchable" . Décidemment ces filles ne savaient plus quoi dire lorsqu'elles se prenient un rateau. Ce qui ne m'éttait jamais arriver, puisque je n'avaient jamais demander à un garcon de sortir avec moi, ce n'étais pas vraiment mon truc l'amour, sauf dans Romeo & Juliette, une exception u__u .

    Elle repartit enfin vers ses copines qui étaient outes explosées de rire. Moi j'avait une moue sérieuse et rageause en même temps. Raaa j'en avais souvent des envies de meurtres, mais là, elles étaient toutes plus fortes les unes que les autres ! Je me détournais enfin d'elle, jeta un dernier regard noir et furieux envers celle qui venait de s'adresser à Cédric. Cédric. J'en revint à lui, et il me regardait aussi. Je pinca les lèvres, et baissa les yeux lorsqu'ils retira ses mains de mes bras. J'avais mal au poignets, il ne controlais pas sa force surement, mais je 'men fichais, et décidais d'ignorer la douleur.


    Je suis désolé ... tu dois me prendre pour une ... enflure ... mais cette fille se fait complètement manipuler ! et ... je savais pas comment lui dire ...


    Pourquoi etait-il désolé ? Il avait bien fait. Et heuresuement qu'il l'avait envoyé balader où alors je me serais jeter dessus, lui arrachant ses cheveux blonds de futur mannequins pour en faire un perruque pour le chihuaha du concierge (Spécialement pour ma Spiitchy =D). Je secouais la tête de droite à gauche et de gauche à droite. J'avais envie de faire comme dans les films, lui mettre un doigt sur la bouche et lui dire "chuut" . Mais dans ces cas là, les acteurs s'embrassent après avoir dis cela, dans al plupart des cas. Peut-etre étais-ce de cela qu'il voulais me parler, en me rapellant le carnaval. Soit, premierement je ne lui plaisait pas. Il était peut-etre soul, ou c'était pour rigoler. Et il voulait m'expliquer qu'il en avait marre que je rougisse, que je me sente géner en sa présence. Il voulait surement me dire de lui lacher les baskets ! Oh ! Je me mordais la lèvre en pensant à celà, détourna la tête delui.

    Ou deuxiemement, c'était tout le contraire. Il voulait que l'on avoue nos sentiments l'un pour l'autre. Haha, Evvie ? Evvie ? Rveille toi ma petite ! Il ne faut pas rêver ! C'est Cédric Luther après tout. La bête la plus sexy mais la plus convoitée et la plus respectée. Et toi, tu es quoi Evvie ? hein ? Une ptite intello, génie de litterature, toujours plonger dans ses bouquins d'amour, comme Romeo & Juliette ou les Hauts de Hurlevent ? Mais cela n'est que fiction, ca ne se produit jamais... Malheureusement .


    Ne sois pas désolé ... Euh ... je ne les aimes pas de toute façon ...

    Je le regarda, puis lui souria un peu. J'étais gênée, ca se voyait à deux kilomètres à la ronde. Il n'avait pas a se justifier. Raaa j'avais une folle envie de le touicher, de n'importe quelle facon, ne serais-ce même que de l'effleurer. Surtout de passer ma main dans ses cheveux en bataille, comme il le fesait souvent . D'un autre côté, je n'oserais jamais, d'arès l'Espilon il n'était pasintouchable, mais pour moi si .

    Euuh ... Tu voulais me dire un truc ?

    J'avais envie d'ajouter "à propos du bal". Mais dans cette situation c'était mal placé. Je le regardais toujours, cette fois-ci dans les yeux, faisant extremement attenion a détourner mon regard quelque fois, de facon à ce que mon cerveau garde une certaine stabilité, afin de répondre à quelque questions si il en avait bien, ou bien à régir quand il le fallait, et pas une heure après, ou d'une autre façon qui ne sreait pas la bonne réaction . Je remit en place une de mes mèches de cheveux, c'est-à-dire derrière mon oreille. Avant de faire retomber ma main, qui sans faire exprès, toucha celle de Cérdic. Pour une fois, j'en avais l'occasion, je pris sa main dans les deux miennes. La regardant sous otout les angles, lui jetant quelques regards tout de même, de peur d'avoir fait un mauvais geste. Je glissai mon dos sur le dos de sa main, étant prete à entendre ce qu'il avait à me dire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric Luther

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 07/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 42
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Gamma

MessageSujet: a   Mer 30 Juil - 15:42

[j'ai prévu le coup pour mon dépard ^^]

Raah maintenant, à cause de cette interuption plus embetante qu'elle n'était inutile, j'avais compplètement perdu le file de mes pensées ... et même quand je me rappeller des mots exacts que je comptais employer quelques minutes plus tôt, je les trouvais maintenant déplacé.
Evvie :Ne sois pas désolé ... Euh ... je ne les aimes pas de toute façon ...
Euuh ... Tu voulais me dire un truc ?

Et voila, maintenant il fallait que je donne une explication ... de toute façon je pouvais très bien inventer une excuse bidon ... avec les coups foireux de Phoebe et Matthew, on prend vite l'habitude de devoir escquiver les conséquences. En meêm temps, j'étais à deux doigts de me défosser de ce continuel stresse. Après mes paroles, entre moi et Evvie tout serait devenu plus clair. J'aurai été libéré. Même si elle m'avait rejeté, au moins je savais à quoi m'en tenir. De toute façon, à mon stade, il n'est pas question de renoncer à quoique ce soit. Je me retrouvais donc dans une situation génante. Je lui dit ... je ne lui dit pas ... Tout d'un coup, elle me prit une de mes mains et commença un peu à jouer avec. Au début e fus surpris, mais au final, cela me permettait de me sentir plus à l'aise.
J'allais donc enfin pouvoir me confesser sans honte et sans regret.

Tu sais ... depuis ce fameux jour, je n'arrête pas d'y penser. Peut-être que ...

Biip Bip Biip Bip.
Très original la sonnerie indiquant un message. Et oui ! Toujours le parfait timing c'est fou ! Mon portable ne cesser de vibrer indiquant que j'avais reçu un mess. J'avais le choix. Soit je le sortais et répondais vite fait, soit je l'ignore complètement. Avec tous les imprevus qui étaient survenu je me permis de ne pas prendre la peine de regarder. Un message ... ca peut bien attendre quelques minutes quand même. Pendant le temps où mon portable sonnait, je regardait ailleurs, agacé, attendant patiemment que ce bruit cesse enfin pour me laisser parler.

Aah enfin ... le silence ... pour en quelque sorte me faire pardonner, pendant qu'Evvie tenait ma main, je decidai de prendre le dessus et donc de mettre ses mains dans les miennes. Je replongeai donc, pour la ennieme fois, mes yeux dans les siens, décidé fermement d'en finir avec cette maudite phrase qui restait coincé sur ma langue.

Je suis désolé ... enfin bref, ce que je voulais dire, c'est que depuis ce jour, j'ai beaucoup pensé à t...

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip
Et après le message, l'appel. Nan mais c'est pas bientôt finit !!!!! Je crois que je vais exploser. Si mon visage agacé n'avait pas était visible pour le message, je ne cacher plus mon enervement cette fois-ci.

Raah mais c'est pas possible !

1 sonnerie ... 2 sonnerie ... 3 sonnerie ...
Je craque. J'enleva donc une de mes mains qui tenait celles d'Evvie, et prit donc mon protable qui se trouvait dans ma poche. Et qui est l'heureux élu d'une mort certaine ? ... Eric.

*merde pas lui ...*

Au moment où je voulus déccrocher, l'appel n'était plus d'actualité et se transformer en "un appel en absence". Joie ... j'avais perdu mon temps pour rien. C'est alors qu'apparaissait le message "vous avez recu un message d'Eric". C'est toujours comme ca avec lui, quand c'est important il envoie un message et appel pour être sûr qu'on fasse attention à lui ... Bon j'explique la situation. Eric est un garçon que j'ai rencontré en Russie. Au début, je le prenait pour un ami, jusqu'à ce que je découvre que ce n'était qu'à manipulateur. Il m'avait déjà pas mal de fois fait chanter ... et le problème c'est qu'il me faisait chanter avec quelque chose que je ne pouvait pas lutter. Quelque chose qui concernait ma famille et dont personne n'étaot au courant, que ce soit en France qu'en Russie. Je m'atendait donc au pire en recevant un message de sa part. C'est donc avec incertitude que je cliquer pour lire le message. J'adressais alors un regard vers Evvie. Je m'en voulais tellement que ce moment soit coupé par cet enflure finit ... Rien qu'en regardant les yeux d'Evvie, je sentais les regrets monter. Du coup, j'essayais de me rassurer.

*Allez, tu lis le message, e après tu dis ce que tu as à dire à Evvie ... aucun problème ...*

Malheureusement pour moi, le message ne m'offrait pas beaucoup de possibilité.

Message : "Hey Salut ! C'est ton vieux pote ! Alorsj je te manque pas trop ?! héhé ... J'ai vraiment envie de te voir ... un avion est réservé pour toi dans 4 heures. Tu as intéret à le prendre et à me rejoindre sur le champs ... Sinon, j'ai bien peur que tu ne puisses plus jamais aller null part ..."

Une vague de frisson envahissa mon corps pendant 1 seconde. Instinctivement, je bloti le portable vers moi, pour être sûr qu'Evvie ne puisse le voir. Pas que je m'étais imaginer que c'était une fouineuse, juste quele risque était trop grand et la peur trop intense pour ne pas imaginer le pire. Je regardais donc Evvie, un peu vide, perdu dans le doute. Mais qu'est ce qu'il me voulait ? N'en avait-il pas finit avec moi ? Es-je vraiment le choix ? dans 4 heures ... ca me donne 3 heures pour préparer mes affaires. Je fermais donc les yeux quelques secondes, respirant calmement mais un peu plus fortement que d'habitude, puis je les rouvrit avec un air sérieux et posé. Je fermi mon portable à claper et le rangis dans ma poche.

Il faut que j'y aille ... dis-je d'une voix détachée.

Mes yeux baissés sur ma poche, regardant que je range bien mon portable corretement, je les levi et regarda alors le visage d'Evvie. Il était si ... beau, si naturel ... si attachant. Je m'en voulais de partir maintenant. J'aurais tellement aimer rester avec elle, ici. Mais j'étais trop préoccupé pour une quelconque romance. Je la regarder donc une dernière fois. Cependant, à la minute où je m'apprêtais à partir, j'ai fait quelque chose que je n'aurais jamais imaginer faire. Peut-être parce qu'aller en Russie voir Eric me terrifier. Recherchais-je du réconfort ? C'était le même sentiment qu'une personne, qui partait vers la mort, ressentait lorsqu'elle savait qu'elle n'avait plusrien à perdre. C'est alors, qu'emporter par mes émotions, je m'approcha d'Evvie, resta bloqué une seconde à quelques centimètres de son visage, j'examinai sa réaction, voir si elle me rejeterait, mais ce moment était tellement court que même si elle était contre, je ne l'aurais pas remarqué. C'est alors que je l'embrassai. Le premier baiser fut plus doux et plus timide qu'autre chose, mais lorsque je venais de quitter ses lèvres, je replongeais aussitôt les miennes vers les siennes et cette fois-ci, l'embrassa langoureusement. Je sentais la chaleur monter. Je m'écartais alors, prenant conscience de ce que j'avais fait. Je me retrouvais donc en face d'elle, prêt à recevoir les conséquences et même la punition de mon acte. J'étais pratiquement sûr qu'Evvie l'avait mal pris ou qu'elle me détestait. Mais une chose est sûr, je ne regrettait pas mon geste. Cette image restera surment gravédans ma mémoire pendant longtemps ... Je me retrouvai donc debout, en face d'elle attendant la moindre giffle, baffe ou autre élan de haine et de rancoeur. Pourtant, le temps m'étais pressé. Le temps que je rentre à la maison, que je prépare mes affaires pour le voyage et aussi le temps de route vers la gare ... Mais je ne sais pourquoi, je ne pouvais pas partir. J'avais besoin d'une réponse, j'avais besoin de la regarder une dernière fois. Bon sang ! c'est pas comme si j'allais mourir en Russie ! Pourtant je réagis comme tel. C'est vrai que je ne sais jamais à quoi m'attendre avec Eric, et je redoute vraiment l'avenir ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mer 30 Juil - 16:59

Tu sais ... depuis ce fameux jour, je n'arrête pas d'y penser. Peut-être que ...


    Je continuais de caresser doucement le dos de sa main avec mon indew, lui jetant toujours un coup d'oeil de temps en temps. La première fois, il fut surpris, moi m-même je me demandais ce qu'il m'avait pris. Mais j'avais eu besoin intense de contact physique, et vut que sur le moment je ne pouvais pas me permettre de lui sauter dessus, je me contentais de sa main. Maintenant, il avait l'air plus serein et moin tendu, il avait l'air plus alaise pour me dire ce qu'il voulait temps m'avouer. J'avais relever la tête, sans pour autant lacher sa main. Me sentant prête à entendre ce que qu'il voulait me dire depuis dix bonnes minutes. Je lui fit unsourire encourageant. La patience n'était pas mon fort, pour lire si, mais socialement, non. Mais là, je patientais sagement.

    Lorsqu'il venait à peine de commencer sa phrase, son portable sonna en un bip, exactement comme mon portable. A vrai dire, ce n'étais pas la sonnerie la plus extraordinaire, mais la plus simple, une qui ne se fait pas trop remarquer. Je me demandais si il allait répondre, et au troisième "bip", je pouffa de rire. Il n'avait rien dit de comique ou fait quelque chose, mais c'était la situation qui était comique. Cela faisait surement la troisième fois qu'il essayait de me dire une chose, une simple chose et à chaque fois il y avait un imprevu. Toujours un truc pour nous déranger.

    La sonnerie se tue et le portable arreta de vibrer. Enfin le calme. Et mon rire se tranforma en un petit sourire. Son attidue me faisait sourire, il avait eu l'air très agacé par cette interuption et avait regardé ailleurs. Il me prit les mains et les emprisonna, les miennes avaient l'air minuscules dans les siennes. Je lui jeta un regard, et lui aussi me regardait. Je me plongeais alors dans ses yeux bleus.


    Je suis désolé ... enfin bref, ce que je voulais dire, c'est que depuis ce jour, j'ai beaucoup pensé à t...
    Raah mais c'est pas possible !


    La sonnerie c'était enfin tue, lorsqu'il s'escusa avant de reprendre sa phrase là où il l'avait laissé. Je prit une grand einspiration, comme pour me preparer à recevoir un coup ou je ne sais pas quoi encore .
    Mais malheureusement, encore une fois, son portable sonna. Mais c'était pour un appall cette fois-ci. Décidemment la personne ne le lacherais pas. Mais cette fois-ci, je ne ris pas. Il était réellement énervé, et sortit son portable. Je ne savait pas qui l'appellait, mais il fit une drôle de tête en décrochant. Il raccrocha, il avait surement raté l'appel . Je patientais, attedant le moment où il en reviendrais à notre conversation.

    Mais ce moment n'arriva jamais. Non, au contraire, son portable sonna encore une fois, en vibrant. Un message. Cédric l'ouvrit, en me jeta un regard. Il lut le message, que biensur moi je ne pouvais pas lire, ce qui me fit quelque peu stréssé. Et si c'était une autre fille ? J'étais jalouse, il fallait bien que je me l'avoue. Mais alors ? J'avais des raisons non ? En y reflechissant bien, je n'nen avait pas beaucoup. Ou alors il s'était passé quelque chose de grave, un accident, un mort ? Non là je n'étais pas jalouse mais je dramatisait. Mais n'empeche que la pesonne avait l'air bien acharné à parler à Cédric, même moi je ne me serais pas comporter comme cela .

    Il bougea un peu, et étant observatrice, très observatrice, j'en déduisis que cela ressemblait à un fisson, comme il m'en prenait souvent lorsque Cédric était dans les parages. Puis il me regarda, en me cachant un peu son portabe, comme si il avait peur que j'essaye de le lire, ce qui n'était pas mon intention. Je lui tirerais peut-etre les vers du nez, mais je ne violerais pas son intimité et sa vie privée . Ses yeux étaient vides, comme si quelque chose de grave venait d'arriver, puis ses yeux se refermirent, et je pus l'entendre respirer. Il se comportais vraiment bizarrement, ouf ! Je n'étais plus seule ! Puis ils les réouvris et me regarda avec un regard serieux, tout en fermant et rangeant son portable.


    Il faut que j'y aille ...


    Pendant un instant je ne réagis pas, il devait surement avoir eu un bug. Puis j'ouvris la bouche, en comprenant ce qu'il venait de dire. Partir où ? Maintenant ? Pourquoi si vite ? Il allait me laisser en plan ...
    C'est tout ce que j'arrivais à penser, mon esprit était embrouillé. J'avais un regard suppliant. Le supplier ? De quoi ? De partir ? Haha très drole Evvie ! Comme si c'etait toi qui allais pouvoir le retenir u_u et puis si il devait partir, c'est que c'était mieu comme ca ... Il me regardait aussi, alors je fermis la bouche qui devait etre encore une fois ouverte depuis un bon moment .

    Il s'approcha de moi, tellement près que je pouvais sentir sa réspiration dans mes cheveux. Et oui Evvie ! Tu aurais du peut etre penser à prendre des hormones. Il faut grandir un peu plus . Non mais tu as vu sa taille ? Il te dépasse d'une bonne tête u_u . Je me reprenais ensuite, voyant que la situation était bel eet bien sérieuse. Il ne resta qu'une seconde fixer près de mon visage, comme si il était bloqué, qu'il hésitais. Puis sans que je ne comprenne quoi que se soit, ses lèvres étaient collées aux miennes. Ce fus un baiser doux et rapide, mais pas le même qu'au carnaval.

    Puis il se répéta, mais en ouvrant la bouche cette fois-ci. Je me sentais fondre. J'avais la chaleur de mon corps qui remontais. Ma tête tourna et j'eu un petit vertige. J'ai cru que mes jambes et mes pieds m'avaient lacher, je ne les sentaient plus. ne fois le baiser finit, je suffoquait. Quelle idiote Evvie ! Il faut penser à respirer de temps en temps. Je ne savais plus comment réagir. Je me retenait au casier pour ne pas m'efondrer. Non mais il lui prenait quoi ? Avait-il rien qu'une petite idée de l'effet qu'il me faisait ? Je reprit ma respiration au bout d'un moment, environ dix bonnes secondes. Puis je réouvrit les yeux, que j'avais fermer à je ne sais quel moment. Je respirais à peu près normalement miantenant, je sentait que la chaleur redescendait, mais le rouge de mes joue était toujours là .

    Il était là devant moi, moi qui croyais qu'il était parti, que ce serait comme un adieu ? Non pas un adieu ! Je le reverrais ca c'est sur ! En attendant au lieu de m'enerver, je cherchais comment réair. Pourquoi réagirais-je mal ? Il n'avait rien fait de mal. Je decidais alors de chercher la réponse au plus profond de ses yeux, mais ne trouvait rien. Absolument rien. J'étais donc la seule a pouvoir décider de ce que j'allais faire.

    Mais le désir passa avat la réflection. J'oublia tout le monde autour de nous, qui nous regardais surement avec des yeux semblables à des balles de tenis. Je le regarda une dernière fois avant de l'attraper par le t-shirt. Il avait surement peur que je le claque ou je ne sais quoi, mais ce n'était pas mon genre du tout. Je le colla à moi, laissant quand meme quelques milimetres afin de pouvoir respirer. Je me mit sur la pointe des pieds, et colla mes lèvres aux siennes. Je lui donna le baiser le splus passioné et le plus langoureux que je pouvais, du moins je le pensais. Je ne le lachait pas, ne prenant que peut de temps pour respirer, et m'accrocha à ses cheveux d'une main.

    Une fois que j'eu finit, je le repoussa légrement de mes deux mains. Les laissant retombé contre les casiers. Mes jaùbes tanguèrenet, et je m'ecroula par terre. Décidemment ... Haletante, je suffoquais comme une femme étant sur le point d'accouché. *Whoa*, pensais-je . Je passais une de me smains dans mes cheveux. Puis je tourna mon regard vers lui. De haut en bas, puisque j'étais à terre, compltement étourdie. *Oops*, pensais-je à nouveau. J'étais tellement sous l'emprise du désir, que j'en avais oublier les conséquences. Olala, j'allais me faire rejeter comme une vieille chaussette. A cette reflection je baissait la tete, trouvant tout à coup le sol très interressant. Je n'osait meme pas regarder le monde autour de nous. Et je rougis, une énième fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mer 30 Juil - 19:51

[*Agite fortement ses pom pom en l'air, en criant* Super, je vais pouvoir tenir toutes les vacances, merci ! Oui Bravo Cedric comme quoi c'est toujours les garçons qui font le premier pas dans ce jeu ! *grand sourire béat*]

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric Luther

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 07/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 42
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Gamma

MessageSujet: i   Mer 30 Juil - 20:39

[ XD vive les garçons !! *faut que je me taise moi ... je me fais pas honneur >.<*]

Je me tenait donc là, en face d'Evvie attendant une réaction quelconque de sa part. Et oui, il en fallait bien une. Après tout, j'avais tenté plusieurs fois de lui dire quelque chose sans en venir à bout, jusqu'à devoir la planter là, comme ça, sans expliquation. A sa place, je ne sais pas si j'aurais apprécier. Quoique j'ai pu montrer par la suite que je ne me moquais pas d'elle. Enfin j'espèr que mon baiser lui aura donné une impression de sincérité, car j'y est mis tout mon coeur. Et personnellement, j'ai vraiment apprécier.Quel choix difficile, le doux baiser sensuel ou le baiser langoureux de la passion ? Lequel choisir ? Dilemme ! Et si on faisait les deux =D (XD). Enfin bref, mes actions ont largement rattrapé mes pensées. Je me demandais même si j'aurais réussit m'exprimer aussi clairement avec des mots. A croire que la tournure des évènements n'étaient pas si désagréable que ça ... enfin je dis ça, mais je ne connais pas encore la réaction d'Evvie. C'est vrai que j'y suis allé fort ... à croire que c'était tout ou rien ... . Alors, ca sera quoi ? Une baffe, un coup de pied (sur le tibia XD), des injures. A croire que je ne connaissais pas assez Evvie pour pouvoir anticiper sa réaction ...

Je me tenais donc là, droit, devant elle, près à recevoir ce qui m'étais dû. Moi qui étais pressé, je ne me voyait pas l'embrasser et partir comme un voleur. Et puis, cette histoire m'aurait trop préoccupé. Je regardais donc assez fixemment Evie, cherchant un indice dans ses yeux qui pourrait me mettre sur la route de ma punition à venir. J'étais tellement parti sur cette voie là, que je ne me serais jamais douté de la suite des évènements. Au début, je trouvais Evvie si mignone. On pouvait voir que mon baiser lui avait fait de l'effet. hmm ... à ce moment là, je me rassurais en me disant que même si elle me remballais, elle ressentait un minimum de sentiment pour moi et qu'elle se le cachait. Cela me redonnait du courage. J'avais envie de sourire, face à ce visage angélique qui me faisait tellement fondre. Cependant, je me retenais, ne voulant pas qu'elle croire que je me moque d'elle.

Pendant qu'elle reprenait sa respiration, je pu en profiter pour jeter de rapide coup d'oeil autour de moi. Et merde ... c'était bourré de monde ... Il y en avait autant il y a juste quelques minutes ? Je ne m'en rappelle même plus. J'étais tellement dans mon monde que j'avais complètemement oublié de qui m'entourait. Je ne me serais jamais cru capable d'un tel manque d'observation. Evvie pouvait se vanter de me rendre ... différent. Enfin bref, vu leur tête, je pense que ca va y aller les ragots ... Les espilon sont surment déjà tous au courant, ca je peux y compter dessus ... Elle n'en loupe jamais une. J'étais quand même curieux de savoir ce qu'elles en diraient. A mon avis, elles arrangeraient ça à leur sauce ... Ce qui m'ebêtait, c'est que cela affecte Evvie. Une chose dont j'étais conscient, c'est que si ces ragots étaient trop important, ce serait à cause de moi et de la réputation que je m'étais faite. Après tout, plein de couples sont passés inaperçus ... Et la chose dont je voulais le moins du monde, c'est qu'Evvie souffre à cause de moi ... Surtout que je n'oubliais pas de vu que je devais disparaitre quelques moments de la surface de la France et que je ne serais pas là en cas de coups dure, face aux espilons. C'est qu'elles pouvaient e montrer très redoutable !

En parler de mon futur voyage forcé, il fallait que je l'annonce à Evvie. Quoique si elle me rejète, ce voyage pourrait être bénéfique pour ma santé (O.o ^^"). Raaah je redoutais de plus en plus la réaction d'Evvie, bien qu'elle ne prenait que quelques secondes pour réagir à mon baiser. Enfin à mes baisers. C'est alors, qu'elle me prie par mon T-shirt. Mon coeur battait tout d'un coups à 100 à l'heure alors que j'avais enfin réussit à me calmer. Qu'allait-elle faire ? Me frapper ? Mais, était-ce vraiment la peur qui me faisait cet effet ? Ne serait-ce pas plutôt cette proximité ? Le vue de ses lèvres encore légèrement mouillées et brillantes. Je ne pouvais effacer la surprise qui se montrer sur mon visage. Je fermais alors les yeux, presque en grimaçant. Oui c'est vrai ... je suis un dur ... les coups j'en ai eu dans ma vie, et pas les plus beau ... mais je ne sais pas, de sa part, tout prenait tout d'un coup plus ... d'ampleur. Je sentais qu'une claque de sa part ferait plus mal qu'un réglement de compte entre deux clans différent. C'est donc avec honte que je montrais mes faiblesses sans retenue face à elle, et que je fermais fortement les yeux redoutant la contre-attaque d'Evvie. C'est alors que je sentis, en un instant de temps, quelques chose de doux et délicat se poser sur mes lèvres pour ensuite déchainer une passion explosante. J'ouvris alors grand les yeux, surpris, et qu'est ce que je vis ? Evvie, se trouvant devant moi, sur la pointe des pieds m'embrassant comme je n'aurais jamais pu l'espérais. Elle était si ... il n'y avait pas de mot pour ca. Mon coeur fondait littéralement sur place, laissant un plaisir extrême. Je pris alors part à son baiser, m'évadant complètement dans ses bras. Sans que je ne m'en rende compte, j'avais posé mes mains sur ses hanches, la caressant délicatement. J'aurais aimé que ce moment ne s'arrête jamais. C'était si beau, et je me sentais si bien ... C'était ... inhumain.

Evvie me repoussa alors, à l'aide de ses deux mains. Je la regardait alors, les yeux grands ouverts, mais sans pouvoir effacer mon sourire qui se dessinait sur ma bouche encore entre-ouverte après le baiser. Je le regardait, encore perdu dans ce monde dont elle m'avait gentiment invité à entrer. Elle s'appuya sur les casiers, jusqu'à en tomber. Encore haletante, ma respiration ne me permettait pas encore de réagir et de la soutenir avant qu'elle n'atteingne le sol. Voila maintenant qu'elle était par terre, rouge comme elle sait si bien l'être baissant la tête, ne se dévoilant pas totalement. Un spectacle dont je ne pouvais pas résister plus longtemps.

Je m'accroupis donc, tendant une main et espérant qu'elle lève son regard vers moi afin de me regarder droit dans les yeux pour me permettre de la regarder encore une dernière fois avant mon dépard? Je devais voir ses yeux, je devais voir ses paumettes si joliment dessinée. Je devais encore une dernière fois admirer toute son innocence. J'aurais voulu dire quelque chose mais je n'en était pas capable, j'espérais que les actions, encore une fois, aient fait tout le travail avec toute l'efficacité dont elles en sont capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mer 30 Juil - 21:15

    Oops ..., répétais-je à voix haute.

    Non, mais franchement quesqui m'avait prit ? Je ne me reconnaissais même plus. Je venait de re-embrasser Cédric Luther, devant tout le monde O_O. Je me pincais, et non je n'étais pas en train de rêver . *Aïe*. J'aurais peut etre du me pincer moin fort u_u . J'avais toujours la tête baisser, mais je dcidais quand même de m'octroyer un petit regard vers Cédric, histoire de getter sa réaction . Olala . Il avait de grands yeux grands comme des ballons de basket . Mais bizarrement, il arborait un grand sourire . Décidemment, je ne le comprennais vraiment pas . Je retournais la tête vers le sol . Puis regardait les autres. Leurs yeux étaient encore plus ronds que ceux de Cédric . Il y avait du monde autour de nous ? Oh ... Oops ^^ . Je sentais que les Epsilon n'allait pa se gener pour ne pa sme faire oubilier ce qui venait de se passer, en même temps , comment, moi, je pouvais l'oublier ! Mais j'étais certaine qu'elles allaient encore tout déformer . Un genre de : "Hey vous savez quoi les filles ? Et ben la petite intello Evvie Tramore ..." - " C'ets qui celle là ?" - "Oh laisse tomber ... Enfin bref, elle a embrassé Cédric aux casiers et après il la jeter à terre ... " . Ou un autre truc du genre, elle en étaient bien capable . Je susis ûre que maintenant Phoebe était au courant, les rumeurs circulent si vites dans ce bahut ...

    Je leva encore la tête vers Cédric. Il me tendais une main, il me regardais . Je prit sa main, et essayait de me relever. La première fois, je me soulevais de quelques centimètres, avant de retomber douleureusement sur mes fesses. Et la deuxième fois fut la bonne. Une fois debout, je me retrouvais une fois de plus très près de lui, meme si au moins 5 centimètres nous séparais. Mon coeur s'emballa une nouvelle fois . Je le regardais toujours dans les yeux, le soutenant du regard du plus que je pouvais .

    Qu'allait-il se passer ? Il allait me sermoner, comme quoi je n'aurais jamais du faire ca ? Me dire que pour lui c'était juste pour s'amuser ? Que j n'étais qu'un vulgaire jouet ? Mais ses yeux voulait dire une toute autre chose . Peut etre ce qu'il avait voulut me dire juste avant, mais qu'il n'avait pas reussit à dire a cause des dérangements . En tout cas, aucun de ses baisers qu'ils m'avaient rendus ne disait qu'il ne voulait plus jamais me voir, et ce fut un soulagement . j'ouvris la bouche pour dire quelque chose, mais cette chose resta coincée au fond de ma gorge. Je réessayais .


    Où dois-tu partir ?

    J'avais esperer qu'il devait juste rejoindre Pheoebe et Matthew, car celui si aurait peut etre eu une émogarie, ou une blessure grave. Ou bien c'était juste autre chose, peut etre de moins grave. Mais ce n'était surement pas Pheoebe qui l'appellait comme cela, avec acharnement si ce n'était pas grave, comme par exemple pour s'assurer que tout allais bien, de plus il n'aurait pas besoin de partir maintenant pour lui dire . Ou peut etre regrettait-il ce que venait de ses passer et devait partir sur le champ, histoire que rien d'autre ne se produise .

    Tu dois partir .. maintenant ?, ajoutais-je encore essouflée .

    J'avais un regard suppliant. J'avais beosin d'avoir les idées claires. J'avais besoin de savoir si oui ou non il ressentait quelque chos epour moi. Si il n'avait pas fait ca pour s'amuser, ou pour briser ma réputation déjà inexistante . Mais non, je n'étais sur qu'il n'était pas comme cela. Mais je doutais quand même. Je voulais qu'il me le dise, j'était trop timide pour le lui dire en premier. Ou peut etre pas timide, mais tout simplement appeuré qu'il me rejete ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric Luther

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 07/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 42
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Gamma

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Jeu 31 Juil - 0:44

Récapitulons la situation. Un couloir, dans une université. Deux jeunes ados, entouré par d'autres intéressé par les ragots les uns plus que les autres. Hmm ... pratique pour faire sa petite scène amoureuse et dévoiler ses sentiments. Qui dit mieux ? =D. Surtout quand cette scène comporte trois baisers dont deux qui exprimaient clairement les sentiments de nos deux tourteraux. L'un se retrouve par terre comme qui dirait, submergé par ses émotions et l'autre en galant prince charmant, s'accroupis pour aider la demoiselle en détresse à se relever.
Evvie :Oops
Je ne pu retenir un rire après la réaction qu'avait eu Evvie devant la situation. Une situation gênante qui méritait plus qu'on en rit plutôt que de se poser des centaines de questions plus inutiles les unes que les autres. J'aurais très bien pu profiter de la situation pour placé une petite phrase comique du genre, "T'inquiète pas, tu tomberas pas plus bas", mais premièrement, ce n'était pas mon genre, à part quand j'étais avec Phoebe mais c'est tout simplement parce qu'elle ne m'en laissait pas le choix, et deuxièmement, je ne sais pas pourquoi, mais je n'avais pas envie de parler. Rester silencieux et savourer chaque instant passé dans ce couloir me paraissait sans doute plus agréable. Après avoir fait le diagnostic du monde qui se trouvait autour de nous en nous observant avec soif de potin, Evvie, pour mon plus grand bonheur, me regarda et donc, vit la main que je lui tendait pour l'aider à se relever. Elle accepta bien que cela ne l'empêcha pas de tomber une première fois avant de réussi enfin à récupérer son équilibre en position debout.

La situation l'exige, Evvie se trouvait alors plus proche de moi que ne le demande une conversation amicale. Toujours perdu dans la couleur de ses yeux, je n'avais vraiment pas envie de parler. Mais pouvions-nous rester dans cette situation encore longtemps. N'oublions pas que mon temps était précieux en ces moments. C'est là que j'avais de nouveau le souvenir d'Eric. Je ne savais pas comment allaient tourner les évènements cette fois-ci, mais je savais, mal et je me promettais déjà à l'avance de ne jamais lui parler d'Evvie. Je sais qu'il serait capable de l'atteindre juste pour avoir ce qu'il attend de moi. Entre le besoin d'action des Epsilons et Eric, c'est qu'elle m'en donnait des préoccupations cette petite Evvie.

A croire que l'on pensée à la même chose pendant ce bref instant de silence, puisque Evvie entamer le sujet sur mon dépard. En réalité, je ne voulais pas lui dire. Pourquoi ? Peut-être juste parce que je ne voulais pas lui annoncer en personne. Mais maintenant qu'elle m'avait poser la question, je ne pouvais pas lui mentir. Je baissais donc la tête quelques secondes pour la relever ensuite, me persuadant qu'il faut que je lui dise et que je n'attende pas que ce soit Phoebe qui lui annonce.

Je pars en Russie ...

Je laissais une pause, voulant voir la réaction d'Evvie. Quoi ?! J'espérais peut-être qu'elle paraisse très malheureuse et qu'elle me supplie de rester. En y réfléchissant bien, c'est ce que Keyah aurait fait. Hor, Evvie m'avait de nombreuses fois prouver qu'elle était différente de outes ces filles que j'avais pu cotoyer jusque là. C'est vrai, Keyah est une personne plutôt extraverti qui n'a pas peur de montrer ses sentiments, du moment qu'ils lui servent à avoir ce qu'elle veut. Evvie était pour moi ... beaucoup plus mystérieuse. Je n'arrivais à la comprendre que rarement. Ce qui me donnait beaucoup de difficulté ! Peut-être que c'est ça qui rendait le jeu intéressant et qui dit qu'il en vaille la chandelle. Ou peut-être suis-je tout simplement tombé sur une perle. Enfin bref, quoiqu'il en soit, je n'avis pas le temps de tester Evvie pour essayer de la comprendre. J'avais déjà pris beaucoup de retard et si, avec chance, Phoebe et Matthew n'était pas dans la maison des gamma, je pouvais espérer d'arriver à leur pour mon avion. Avec le temps que j'ai passé dans le couloir avec Evvie, je ne peux même plus espérais leur faire mes aurevoir en personne. Vive le progrès, vive les portable. Enfin, pas que je regrette ces derniers instants, bien au contraire ... Je décidai donc d'y aller franco, et de ne pas perdre de temps sur des expliquations qui resterait vague pour éviter tout mensonge.

J'ai quelque chose à faire d'important là-bas et ... je ne sais pas combien de temps cela me prendra.

Je n'avais en aucun cas l'intention de laisser Evvie me donner une réponse. Il fallait que je parte au plus vite et que j'évite ses questions.

Je dois y aller.

Je la fixé quelques secondes, photographiant bien son visage, puis je l'embrassai sur le front et murmurai, dans un élan de rapidité et de manque de temps pour réfléchir

Je t'aime.

Comme quoi parfois ca a du bon de ne pas trop réfléchir et de se laisser emporter par ses instincts. La preuve, je me sentais bien d'avoir enfin dévoilé mes sentiments et je pouvais partir librement même si c'était à contre-coeur. e lui adressais alors un dernier sourire et hocha la tête qui signifié un "A bientôt". Ca y est, j'opte définitivement pour les actions face aux paroles, palgré ce que me dira Phoebe. Je partai donc, sans me retourner vers la maison des gamma préparer mon sac et m'envoler pour mon pays natal., gardant le sourire d'une fille plus pure qu'innoncente, au rougissement et aux manis plus craquants qu'à chaton qui a à peine quelques mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHELSEY SPENCER
But lullabies helps make this pain go away
avatar

▬INSCRIPTION DAY : 28/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 198
▬TA SUPERBE, MAGNIFIQUE TÊTE :
▬CONFRERIE : Alpha

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Jeu 31 Juil - 1:26

[La "zkyzophrène" xD qui suit toujours le sujet a une larmichetta l'oeil, oh ma parole c'est si beau :( que de romantisme <3 Un autographe pour moi ?????????]

_________________

OOOOOOO
». Still in Love With You/././././././././
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dartmouth-university.forums-actifs.net
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Jeu 31 Juil - 15:13

[Hier j'ai bugué donc je n'ai pas pu mettre mon commentaire >< Tout cela pour dire que *pleure de joie telle une fontaine* C'est merveilleux quand il lui dit ses sentiments, j'ai bien fait de faire Cheerleader ! Ouais sauf que maintenant vous avez une longueur d'avance qu'on va se dépêcher de combler avec Chel's. Haha j'imagine trop les Epsilons, elles ont perdus, dans leur gueule ! Bouh merci Cedric, vais pouvoir tenir jusqu'à fin Aout grâce à cela, j'ai bien fait de demander. Maintenant je saurais quoi lire quand je suis triste, surtout qu'on aurait jamais pu se douter des tournures des évènements XD Encore bonne vacance à l'un !]

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evvie Tramore

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 08/07/2008
▬NBRE MESSAGES : 59
▬CONFRERIE : Bêta

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Dim 3 Aoû - 20:19

[Je sais que j'ai le temps, alors je posterais au fur & à mesure, je sens que ça va faire un grand post XD]

    Je rougis une fois. Une seule fois, mais cette fois-là, je n'avais jamais autant dépassé la couleur primaire. Si la situation n'était pas aussi gênante et drôle à la fois, on aurait pus croire que j'allais explosé. Je venais de faire la chose la plus stupide possible et il riait. Mauvais signe ou bon signe ? Cela dépend comment on l'interprète bien sûr.
    Etant à présent relevée, la distance entre nous était minime, presque inexistante à vrai dire. Je levait la tête pour le regarder dans les yeux, sachant bien qu'il avait une tête de plus que moi, il fallait évidemment que lui aussi me regarde, sinon c'était impossible. Mais il avait baisser la tête quand j'avais poser mes questions, peut-être au mauvais moment, mais j'avais besoin de savoir tout de suite, ça ne pouvais certainement pas attendre.


    Je pars en Russie ...


    Il marqua une pause. Il venait de m'annoncer qu'il partait sur un tout autre continent, après qu'il m'avait prouvé que je ne lui était pas aussi indifférente que je pensais. Je pensais que l'information ne m'ai pas tout de suite arrivée au cerveau, car je ne réalisais pas ce qu'il venait de me dire au plus profond de moi. Sur le moment, c'était juste une information qu'il venait de me lâcher, comme ça, sans y penser plus que ça. Je me trompais, mais je ne voulais pas me l'avouer. Du moins pas pour le moment. Je déglutis, attendant de voir si il allait continuer à parler. J'étais à peu près sûre que mes yeux disait la plupart des choses, mais certainement pas de le supplier de rester. Après tout, j'étais qui moi pour lui demander une telle chose ? Peut-être y avait-il un truc urgent en Russie, un décès ou bien un autre évènement qui le pousserait à partir sur le champ. Et il reviendrait bientôt non ? Encore une fois je me trompais.

    J'ai quelque chose à faire d'important là-bas et ... je ne sais pas combien de temps cela me prendra.
    Je dois y aller.


    Oui, encore une fois je me trompais. Il n'y allait pas pour un séjour de vacances. D'ailleurs qui voudrait aller en vacances en Russie ? Ou peut-être disais-je ça car je ne connaissais rien à ce pays. Bref, de toute façon il partait. Et ça je n'y arrivait pas à m'y faire. Impossible. Impossible qu'il me laisse là, toute seule. Je reprenais mes idées, enfin seulement celles qui restaient claires, pas beaucoup en fin de compte. J'avais du mal à me concentrer, et je commençais à trembler. Réaction à la fois bizarre et gênante. Il ne me laissais même pas le temps de répondre. Tout en me parlant, il me fixait. J'avais peur et mon regard était surement horrifié. Je me demandais pourquoi il me disait ça maintenant, surtout après ce qui venait de se passer devant tout le monde.

    Quand il disait qu'il ne savais pas combien de temps cela allait lui prendre, il parlait de quoi ? Qu'est qui allait lui prendre autant de temps ? Je clignais des yeux aller savoir pourquoi ? Peut-être était-ce à cause de la tension qu'y régnait dans l'air ou bien de fait que j'essayais de retenir des larmes qui jailliraient d'on ne sait où ? A quoi bon avoir faire tout ce cirque devant tout le monde pour me laisser en plan ici ? Décidément il était imprévisible et surtout incompréhensible. Pourquoi avait-il fait ça ? Pourquoi ? POURQUOI ? Je m'énervais pour rien, il devait sûrement le ressentir. A croire que j'avais des tendances meurtrières en ce moment. Peut-être était-ce vrai . Peut-être voulais-je me ruer sur ces Epsilon et les tuer froidement et sauvagement à coups de couteaux. Non, non. Ce n'était pas moi. Je ne ressemblais pas à toutes ses filles qui lui courent après. Ni à ses ex. Ni à Keyah. J'étais Evvie, j'étais Moi et personne d'autre ne le changera. Certainement pas un magnifique homme muni d'un regard à en tomber à terre. Ce que je n'allais d'ailleurs pas tarder à faire, sentant mes jambes flageoler sous le poids de mon corps devenu soudain plus lourd qu'un éléphant d'Afrique.


    Je t'aime.


    Je rêvais. Je planais. Il venait de me dire la chose la plus belle du monde. Ce n'était pas deux mots en l'air. Pour moi du moins. Mon rythme cardiaque s'accéléra après qu'il m'ait embrassé sur le front et m'ai dit ses deux mots. C'était mieux. Mieux que s'il m'avait embrasser langoureusement. S'il l'avait fait j'aurais pris ça pour un baiser de regret. Je l'aurais mal pris. J'étais compliquée, et je le savais. Lui aussi. C'était comme si il entendait mes pensées, comme si il me connaissait par cœur. Je le regardais, photographiait se visage que je connaissait par cœur. Ce visage que j'avais temps aimer espionner de loin. Ces cheveux où je venait de m'agripper, soigneusement coiffés pour avoir un air de "je viens de me levé, foutez-moi la paix". Ses yeux dans lesquels j'étais plongée depuis quelques secondes. Ses lèvres douces et sucrées que j'avais embrassées quelques minutes auparavant. L'angle de sa mâchoire, carré et l'arrête de son nez parfaitement dessiné. Je garderais tout cela en mémoire, au fond de ma tête et de mon cœur.

    Je n'eus pas le temps de l'admirer encore une fois. Il partit. Je n'avais pas eu le temps de lui dire que moi aussi je l'aimais. Moi aussi j'éprouvais la même chose que lui. Non, moi j'éprouvais plus que lui. Beaucoup plus. Mais ça il l'ignorait. Il ignorait que sans se retourner vers moi, que dans deux minutes je m'écroulerais devant tout le monde. Mais je ne voulais pas une nouvelle humiliation devant tout le monde. Après être passée "la fille qui a régler leur compte aux Epsilon", j'allais être "la fille délaissée comme une vieille chaussette par THE Cédric". Et ça je ne me le permettrait pas. J'étais sûre que si je restait là, comme une gourde, j'allais être assaillie par les Epsilon et les appareils photos, histoire de garder une preuve de ma tête. Sûrement défigurée par la peur et le chagrin.

    Mais je ne pouvais pas bouger. Mes jambes allaient craquées à un moment, me laisseraient tombée au sol, d'où je ne pourrais jamais me relever. J'inspirais profondément et fis un pas en avant. Sauf que mon pied resta cloué au sol. Plus qu'une minute et je sombrerais. J'abandonnais. A quoi bon ? De toute façon le peu de dignité sociale qu'il me restait ne suffirait pas à m'aider dans ce moment. Ne manquait plus qu'attendre qu'une personne soit assez gentille pour venir me chercher. J'avais les yeux gonflés, rouges, mais les larmes n coulaient pas. Du moins pas encore. Je n'avais pas de meilleur ami, ni de meilleure amie. J'étais seule. J'avais bien sûr quelques amis. Mais je n'étais pas sûr que quelqu'un d'assez sympa passerait par là. Tic. Tac. Tant pis. Je m'écroulais sous le poids de mon corps qui s'écroula contre le carrelage froid du couloir. J'étais appuyée contre les casiers, le dos rond et les cheveux cachant mon visage. Cette fois-ci je fus assaillie de sanglots. Pourquoi pleurais-je ? J'avais peut-être réagis excessivement. Oui, sûrement. Après tout ce n'était pas la fin du monde, il était partis. Il reviendrait sûrement. Ou peut-être pas si ce qu'il allait faire là-haut était si important. Après tout, je croyais peut-être connaître tout de lui. Mais en vérité je ne savais rien, rien du tout.
    Je pleurais à chaude larmes à présent, et je sentait le monde autour de moi commencer à parler et à marcher. Pas dans ma direction j'en était certaine. Personne ne serait là pour ramasser mes morceaux. Le monde passait son chemin a présent, ne me regardant plus. Moi je regardais le sol, du moins ce que je pouvais en voir, car ma vue était troublée à cause des larmes. Je ne savais pas combien de temps j'étais rester là. Mais j'entendis des pas s'approcher de plus en plus de moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Older Sister
    • La vie est une pathétique démesure .;

avatar

▬INSCRIPTION DAY : 29/06/2008
▬NBRE MESSAGES : 321

MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   Mer 13 Aoû - 0:16

[Je me présente présent ! Je peux poster ? Mon amie, je veux recuperer tes morceaux, je suis un homme donc j'arriverais à te porter facilement.. :suspect: Je crois du moins. Enfin première arrivé, première servie ? Je peux, je peux ? Repond moi sur le sujet, je repondrais après =D J'ai déjà l'idée du pourquoi je suis dans le couloir ^^ Au pire, je suis capable de partager avec Chelsey, l'amour de ma vie & la maman de mes triplés]

_________________
    J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence .;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apprendre à marcher ... [TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apprendre à marcher ... [TERMINE
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bébé Dieu
» Apprendre à s'économiser dans ses cours...pour être moins fatiguée
» apprendre les couleurs
» Apprendre quelques rudiments de breton par la microtoponymie
» Apprendre à manger plus lentement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
__ » Dartmouth University .; :: ▬ AFTER HAVIN FUN ▬ :: Les Archives & La Poubelle-
Sauter vers: